COTE D'IVOIRE


Charles Blé Goudé appelle à la réconciliation nationale

Charles Blé Goudé, est belle et bien vivant. Il a fait une déclaration téléphonique samedi 14 mai 2011, au confrère Africa24 dans laquelle, il appelle tous les Ivoiriens à la réconciliation. S’appuyant sur la commission vérité et réconciliation mise en place en Côte d’Ivoire par SEM. Alassane Ouattara, il a coupé court : « aujourd’hui, on ne peut pas construire la Côte d’Ivoire seulement avec, les partisans de Ouattara ou construire la Côte d’Ivoire avec, les partisans du Président Gbagbo. C’est ensemble qu’on peut construire ce pays ». Voilà qui met un terme à toutes les rumeurs, supputations et spéculations sur l’existence de celui que tout le monde s’accordait récemment à appeler le ministre de la rue, Charles Blé Goudé. Où se trouve t-il ? C’est à cette interrogation qu’il faille trouver une réponse juste. Cependant, à en croire aux informations donnée par le confrère, André Silver Konan dans son billet « Nouvelles fraiches du pays à mon ami Koudou » du 24 avril 2011, on en sait un peu plus. Après la ville d’Aboisso où il y est allé se reposer après le dernier rassemblement qu’il a fait le 26 mars 2011, à la place de la République, Charles Goudé s’est retrouvé à Accra au Ghana. Le confrère a même soutenu qu’il était en train de se faire établir de faux papiers pour se faire appeler par exemple Herbert Amadogbé, pour entrer au Bénin sous une fausse identité et y vivre une vie paisible. Le quotidien béninois « Le Matinal » dans sa livraison du 7 mai 11 mai 2011 achève de convaincre que le président de la galaxie patriotique respire la grande forme. « Recherché dans la crise ivoirienne, l’un des bras droit du Président déchu (…), le Tout-puissant Blé Goudé, est à Cotonou. Déjà à plusieurs reprises, l’intéressé a été aperçu dans la capitale  économique du Bénin, hier (ndlr : 6 mai 2011), il était dans une buvette du stade l’amitié de Kouhounou avec certainement un ami béninois », écrit ce journal qui lève un coin du voile sur la nouvelle vie de celui qui défraie la chronique en Côte d’Ivoire, après la chute du régime Gbagbo, le 11 avril 2011. Le confrère ajoute que Charles Blé Goudé aurait acheté une parcelle de terre située entre Cocotomey et Pahou et résiderait dans les parages où il mène une vie paisible. Cette information a été reprise par le confrère « L’Inter » dans sa parution du jeudi 12 mai 2011. Pourquoi tant de spéculations sur la personne de Charles Blé Goudé alors, qu’il demande aux Ivoiriens de se réconcilier ? Seuls les sorciers tapis dans l’ombre qui tirent encore la ficelle de la division et la haine peuvent répondre à cette interrogation.

                                                                    Sériba Koné

                                                                    seriba67@yahoo.fr

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...