A cinq mois des élections Présidentielles d'Octobre 2015 prochain, l'opposition Ivoirienne a annoncée des manifestions populaires de rue qui si l'on en prend garde, aboutiront à n'en point douter, à des troubles à l'ordre publique.

Charles Konan Banny, Essy Amara et Kouadio Konan bertin dit KKB associés aux actuels responsables autoproclamés du Front Populaire Ivoirien (Fpi) sont les initiateurs principales des ces futurs manifestations de rue qui risquent de créer des troubles dans le pays.

Selon KKB qui a publié une annonce sur sa page Facebook, l'opposition Ivoirienne regroupée au sein de la Coalition Nationale pour le Changement, organise une grande marche le samedi 23 Mai prochain, (une semaine avant la visite officielle du Président de la République dans sa ville maternelle Odienné) pour selon elle, exiger la libération des prisonniers politiques, demander le départ du Président de la CEI, réclamer le désarmement des Dozos.

Pour connaître les réelles intentions de cette opposition, nous avons égrainés leurs revendications, "Exiger la libération des Prisonniers politiques". A t-on besoin d'exiger la libération d'un prisonnier pour pouvoir l'obtenir? N'y a t-il pas de procédures judiciaires mieux adaptées que les manifestations de rue qui peuvent entraîner des troubles dans le pays?

L'opposition demande "le départ du Président de la Commission Électorale Indépendante (CEI) Monsieur Youssouf Bakayoko". Qu'est ce qui peut pousser à demander le départ du Président d'une institution telle que la CEI et qui pourront ils (les opposants) proposer qui ne sera ni avec eux, ni avec le pouvoir? 

KKB et ses pères demandent "le désarmement des Dozos" oubliant que ces Dozos sont des chasseurs traditionnels qui ont toujours existé en Côte d'Ivoire depuis Houphouet Boigny. Pourquoi c'est maintenant qu'il faut demander leurs désarment?

L'opposition Ivoirienne a t'elle quelque chose derrière la tête?

Il est tout à fait important que les autorités Ivoiriennes prennent des dispositions plus appropriées pour éviter que des manifestations pareilles aient lieux dans une année très importante pour la Côte d'Ivoire.  

                                                                         

                                                                                                    Jacques Prévert

  

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines pr…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie Mi…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...