Il était temps! La Quadrature du net, cette association engagée sur tous les front des droits des internautes - neutralité du net, ACTA, Hadopi... - vient tout juste de lancer sa boîte à outils pour débutants du web façon "c'est pas tes oignons".

 

Le site controle-tes-donnees.net nous prend par la main, pour expliquer à l'internaute moyen ce qu'il sait en général confusément, mais sans pouvoir vraiment se le représenter. Oui, utilisateur de Chrome (comme un 10e de la planète , au doigt mouillé), tu es pisté dès la page d'accueil. Oui, amateur des fonctionnalités d'outlook, gmail, Yahoo! ou laposte.net, tes mails sont analysés jusqu'à la dernière virgule. Pour rappel, la CNIL a mis en place une "expérience" interactive qui découpe l'internaute en tranches fines.

Une fois clairement établi qu'un internaute n'est qu'une misérable pile de données dont les entreprises du net font leur festin quotidien, il est temps de passer à l'action. Après une précision utile : contrairement à une idée reçue, et malgré la sympathie naturelle qu'emporte David face à Goliath, les petites start-ups de la pépinière du coin sont aussi avides de notre vie privée que les mastodontes de la Silicon Valley. Tous poussent dans le même sens : celui du déshabillage complet de l'usager, du chapeau à la braguette.

Nous voilà au moment de la réaction. Il est temps de se barricader un peu. D'élever quelques murs entre nos goûts en matière musicale, notre répertoire téléphonique, nos lettres enflammées à un/une bel/le internaute et des services marketing prêts à nous cibler avec toujours plus de précision.

Les outils proposés sont simples, essentiellement quelques modules complémentaires pour Firefox dont l'installation ne demande aucune compétence particulière. Pour certains, une légère customisation pourra être nécessaire, histoire de s'assurer une navigation toujours fluide. Pour les plus motivés, il est possible de passer au stade avancé du contrôle de ses données privées : il s'agit de l'auto-hébergement, seule façon de s'assurer que ses mails et son répertoire ne sont scrutés par aucun bot indélicat.

Après avoir mis en place les outils proposés, et sans changer quoi que ce soit à mes habitudes, j'ai mieux compris ce que "pisté" voulait dire. En me rendant sur l'un de mes forums favoris, j'ai vu un petit compteur s'affoler en haut à droite de mon navigateur :

19. C'est le nombre de site (pour la plupart, des régies pub) auquels auraient été envoyées mes données de navigation si je n'avais pas installé le plug-in "Ghostery". Imaginez désormais les centaines, les milliers de fois par jour où vos pas sur les web sont enregistrés par des trackers qui n'ont même pas la courtoisie de vous saluer, ou mieux, de s'enquérir de votre accord.

Comme l'a dit quelqu'un dont je ne devrais pas avoir oublié le nom : "Si c'est gratuit, c'est vous le produit". controle-tes-donnees.net est le premier pas, pour beaucoup d'entre nous, vers un peu plus de défense des droit des internautes, sans pour autant avoir à entrer dans la tribu des linuxiens convaincus.

Une dernière remarque, ce billet ne revient pas sur le troisième aspect du site, peut-être le plus important : l'action civique en faveur des droits des internautes et du respect de la vie privée. Ici, l'on s'adresse spécifiquement aux français, et les moyens d'actions dont ils disposent pour peser sur leurs représentants, y compris au niveau européen. La cause des données privées a beaucoup de sympathisants, mais il lui faut désormais des militants.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...