Se retourner sur son parcours, c'est aussi prendre le temps de mesurer ce qui a changé dans la fabrication de l'information. Prenons la vidéo. Au plus loin que j'en ai utilisé professionnellement, le contact s'est établi fermement à partir de 2005 à la rédaction de ZDNet.fr. A cette époque, chef de rubrique et blogueur, je tournais régulièrement des vidéos avec tout type de matériel qui se présentait à moi : ceux testés à la rédaction (comme une caméra Sony HD à disque dur), ceux prêtés par des marques (comme une Samsung de poche, très "sporty") ou encore ceux prêtés par mes patrons (comme la fonction vidéo du téléphone de notre DG... Julien Jacob, testé sur un forum de l'Idate).

Vous l'avez compris, c'était là des expériences, des "tatouillages", de l'artisanat au sens bidouilleur du terme. En voici quelques exemples de reportages en playlist. Mais à l'époque, cette qualité amoindrie allait de paire avec les supports, un blog autonome dans ce cas. Pour le site mère, c'était autre chose. Un réalisateur avec qui j'ai travaillé chez ZDNet.fr (Sébastien Raynal) avait une expression formidable pour cela : faire "une vidéo à la crade, bonne pour un blog". Le "à la crade" désignant ici en fait un processus "all in one", en général écrit, tourné, monté, diffusé par la même personne. Et ce sans pour autant faire moche, mais adopter un porter de caméra plus mobile, une image "embarquée" dans le mouvement notamment.

Un peu plus tard chez ZDNet.fr, force est de constater que le travail en duo, en binôme avec un réalisateur pro, permet de faire des choses plus abouties : chacun son métier. Voici quelques extraits significatifs de cette période :

Laurent Dupin : sujets et interviews techno/internet (Youtube)

Le smartphone s'impose

Et depuis lors ? La simplification a primé pour moi. Sur le terrain, après m'être équipé de ma propre caméra (une JVC Everio HD), j'en ai vu les limites, essentiellement pratiques : soit se trimbaler dans sa mallette son ordinateur, et son téléphone, et sa caméra, avec tous les câbles idoines voire un disque dur de back up ! Le poids total coupe tout élan créatif, croyez moi... J'ajoute chez les JVC de cette époque (2007/2010) des formats vidéos de sortie (fichiers .MOV) pas aisés à manipuler dans ma configuration informatique...

Les fonctions vidéos HD des smartphones suffisent amplement désormais à tourner des petits clips qui permettront d'illustrer une note de blog, ou de compléter le matériel ramené d'un salon ou d'un reportage terrain. Ma trousse du moment ? Un HTC Desire pour la prise de vue, et le montage toujours via le simple Windows Movie Maker. Là encore, une "reco" glanée auprès de S. Raynal, pour qui c'est la solution "bon compromis" la plus simple. Inutile d'aller chercher plus compliqué.

Un cran au-dessus, ce peut être l'usage d'une société de production vidéo prestataire, à façon, pour des vidéos plus abouties, notamment sur le mode reportage, comme ce que je fais plus récemment avec DécideursTV pour le compte de mon employeur actuel. En voici quelques extraits :

Laurent Dupin : sujets et interviews économiques/business (Youtube)

 

Et demain, plus souple encore ?

Mon rêve absolu, ma quête ultime ? Dénicher une vraie solution de montage vidéo all-in-one en ligne, ainsi qu'une solution du même type pour produire des webdocs (les évolutions de VuVox et Wix en gros). Sur un autre plan, je souhaite disposer d'un réseau social aussi simple pour "pusher" ces vidéos et formats multimédias, que ce qu'Instagram propose pour la photo à partir d'un mobile.

Et vous, comment utilisez-vous la vidéo au quotidien, dans votre propre production d'information sur un site de presse, un blog et/ou l'animation de médias sociaux ? Quelles sont vos attentes sur ce terrain ?

 

Pour prolonger : ma chaîne Youtube, la chaîne Dailymotion LeWebLab.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant