Comme nous l'avons déjà évoqué, Marie-Catherine Beuth est l'heureuse lauréate d'une bourse de la Knight Foundation pour aller étudier à l'école de journalisme de l'université de Stanford aux Etats-Unis. Durant cette année à l'étranger, elle a l'intention de développer un projet d'innovation en journalisme.

 

Son idée : trouver un système pour adapter la consommation média au temps dont on dispose dans la vie de tous les jours. Marie-Catherine souhaite développer un service permettant de proposer des lectures tenant compte du temps pendant lequel l'utilisateur n'a pas pu s'informer.

 

Mais comment monter un tel projet quand on ne dispose pas des connaissances techniques nécessaires ? Une solution courante, faire appel à un co-fondateur technique, autrement dit l'un petit génie qui fréquente le campus de Standford, et qui est capable de traduire l'idée de base en bout de codes. Mais un tel spécimen est rare. Marie-Catherine vous livre donc quelques conseils pour convaincre un co-fondateur technique de travailler avec vous.

 

Marie-Catherine Beuth est journaliste, spécialiste des nouveaux médias au Figaro. Elle est l'auteure du blog 
Étreintes digitales. Chaque semaine, dans l'Atelier des médias, elle s'arrête sur l'un des aspects de la r/évolution des médias actuellement en cours.

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier