Conseils pour lancer son blog

Beaucoup d'entre vous s'interrogent sur le fait de lancer un blog. D'autres ont déjà franchi le pas. L'Atelier des médias vous offre la possibilité de créer votre blog ici mais vous pouvez aussi choisir de créer votre blog ailleurs. Quels sont les avantages et les inconvénients des différentes solutions? Ilboudo Adama m'a posé la question. je lui ai donné mes réponses que vous pouvez lire ci-dessous. Vous pouvez également ajouter vos propres conseils ou vos questions dans les commentaires de ce billet.[Photo: a trying youth via Flickr]---------------------------------------------------------------------------------------------------Bonjour et merci pour votre (long) message,La mise en forme des blogs de l'Atelier des médias offre moins de souplesse que d'autres plateformes. En revanche, le fait de publier sur le site de l'Atelier des médias vous offre le potentiel d'une fréquentation importante (celle des membres de l'Atelier qui fréquentent régulièrement le site) ainsi qu'un référencement optimal (essayez par exemple de faire une recherche avec "Ilboudo Adama" sur Google et vous verrez que votre page apparaît comme premier résultat).Vous devrez donc arbitrer entre les avantages et les inconvénients des deux solutions:- sur l'Atelier des médias (plus de fréquentation et moins de souplesse de mise en page)- sur une plateforme de blogs extérieure comme www.wordpress.com (plus de souplesse de configuration et une fréquentation à créer à partir de zéro)Pour ce qui concerne la publication, je vous déconseille fortement d'utiliser des documents Word en pièce jointe, cela va à l'encontre de la facilité de navigation des internautes et cela ne favorise pas le référencement.Pour d'autres détails et d'autres conseils, je vous invite à suivre régulièrement la rubrique "MondoBlog".Enfin, n'oubliez pas que le plus important est ce que l'on a à dire et à partager avec d'autres et que bien souvent les images animées (gif animés ou autres) on tendance à transformer les sites web en "sapins de Noël" qui clignotent dans tous les sens sans apporter réellement de contenu.Bon blogPhilippe Couve
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Le meilleur des blog pour les ado s'appelle EXSAY graphisme moderne, rapide d'utilisation, pas de pub, photo déposée inviolable, lecteur youTube, diaporama, effet spéciaux
    Bref le top dans la matière, ceci n'est pas de la pub, mais juste attirer votre attention sur les nouvelles création de plateforme moderne, dans l'attente des jeunes

    tabule sur ton navigateur le mot exsay,ou http://www.exsay.fr
    a la première ligne s'affiche

    Exsay le blog créatif
    www.exsay.fr/ - 3k - En cache - Pages similaires

    click dessus,
    la page de présentation s'ouvre,
    click sur s'inscrire ou sur le logo exsay à droite de l'écran
    la fenetre inscription s'ouvre
    clik sur je m'inscrit
    tape deux fois ton adresse e-mail
    valide et tu recevras ton code d'inscription

    a réception de ton code, refait toutes les manip ci dessus exepté dans la fenetre inscription tu click sur j'ai une invitation; tapes y yon code valide et ca y est tu peus créer ton exsay
  • J'ai déja publié un post tout à l'heure à cet emplacement et il a disparu, j'espère que je ne vais pas me faire avoir encore. Bref, je disais (que je me rappelle) que pour moi un blog est avant tout une projection de soi en ligne, c'est un arrêt sur pensée, une réflexion. Ce n'est pas, un paradis pour voyeurs intellectuels ou exhibitionnistes littéraires en mal d'auditoire. Le blog est avant tout une affaire personnelle.
    Je me souviens qu'il y a douze moi de cela, je m'étais retrouvé incarcéré (j'étais dans l'armée à l'époque) pour une deux semaines pour faute dans des conditions assez difficile. J'avais réussi à faire entrer dans ma cellule (enfin, c'était venu avec mes affaires) mon ordinateur portable, et un telephone cdma qui me permettait justement d'avoir internet. J'ai publié six billets de cette expérience dans mon blog, et quand je me relis aujourd'hui, c'est des sensations que je retrouve. Que les lecteurs de mon blog aient apprécié est certainement le cadet de mes soucis.
    Ecrire son blog exclusivement pour se faire lire n'a pas de sens. Dans ce cas, faut écrire un bouquin ou créer un journal. Un blog, ça se lira si le contenu plait, autrement, les gens ne feront pas attention.
    Autre expérience. il y a trois semaine, j'ai posté un billet où je criait ma rage de ne pas pouvoir rassembler 3000 euros pour acheter une relieuse qui me permettrait de boucler le maillon de ma maison d'édition de livres à la demande que je brule de monter. Et bien, alors que je croyais que mon blog était délaissé, j'ai eu la surprise d'avoir des proposition d'aide me parvenir (à ce jour, je totalise 600 euros de proposition que je ne suis pas décidé de recevoir; trop loin du compte) mais l'expérience montre que vous pouvez vous parler et susciter de l'intéret.
    La faute à éviter est surtout d'écrire pour les autres. Rien que pour l'atelier des médias, il y a plus de 2000 blogeurs, écrire pour les apater est mission impossible.
    Rester original, c'est sourtout rester naturel, car il y a autant d'originalité en chacun de nous.
    Allez, j'espère que cette fois-ci, le poste ne va pas disparaitre.
  • Pour moi, le blog, c'est avant tout une sorte d'introspection. Des arrêts sur image de sa conscience. Alors, qu'on nous lise ou pas, en réalité, l'importance n'est pas là. J'ai fait une expérience exceptionnelle. J'ai été enfermé (taule militaire) et j'avais mon ordinateur portable, avec une teléphone cdma avec moi. donc, j'ai écrit plusieurs billets dans cet univers carcéral qui n'a duré que 2 semaines. Et bien, aujourd'hui, quand je relis cela, je retrouve des sensassions. Voila, maintenant, quand les autres vous lisent et réagissent, c'est bien.
    Autre exemple. Il y a un mois, j'ai écrit sur mon blog ma rage de ne pas trouver 3000 euros pour acheter une machine et pouvoir ainsi monter une petite maison d'édition à Lomé. J'ai été surpris d'avoir tout de suite des propositions d'autres blogueurs. Pour le moment, j'en suis à 600 euros de propositions (que je ne recevrai pas, je suis encore trop loin du compte) mais ceci est arrivé à un moment où j'étais persuadé que mon blog n'intéressait pas vraiment, tellement je suis rarement l'actualité, je ne parle pas de culture et tout le reste.
    Je pense que pour le blog, il suffit de rester naturel, et d'avoir des choses à se raconter.
    Le conseil que je peux donner, c'est justement d'éviter d'écrire pour les autres, et pour nous autres jeunes africains, d'écrire pour tendre la main. C'est malsain, et quand je tombe sur ce genre de baratin, je me détourne tout de suite.
    Enfin, c'est mon point de vue.
  • Bonjour Ndiaga
    Certes, ceux qui utilisent le blog aujourd'hui sont plus des intellectuels urbains mais n'est-il pas important d'élargir le périmetre ? ne serait-ce que pour augmenter le lectorat de ces derniers. Ce frein culturel et educatif dont je parle peut se manifester dès la publication de commentaires. C'est en tout cas ce que j'ai constaté dans l'activité d'édition du site NTBF http://ntbf.net.
    Ceci-dit, je suis bien conscient que le milieu rural n'est malheureusement pas concerné, d'auatnt plus que les connexions haut debit y sont inexistantes. Et puis, est-ce qu'un paysan du Burkina pourrait trouver utile de palabrer sur un blog alors qu'il attend peut-être d'internet des outils qui lui servent pour son métier ? C'est pour cela qu'il est important de reflechir parallèlement, au delà des pb d'acces et d'usages, aux contenus qui pourraient être développés localement et qui dégageraient de la valeur.
  • Bonjour Roukiattou
    Cette émulation possible a été également évoquée par le responsable de l'AFD lors de l'émission, je crois. Je fais également le parallèle avec le monde associatif que je connais bien. Quand, dans un collectif, il y a des moments faibles, il y a toujours qqn pour prendre le relais. Quand on est tout seul, souvent on laisse tomber. Certes il faut mettre peut-être en retrait son égo mais apres tout, ne sommes-nous pas nombreux à nous engager pour une même finalité ? Seule celle-ci est importante. C'est pourquoi il sera important d'élaborer une charte lors du fonctionnement d'un blog collectif. Pour cimenter le projet en qq sorte ...
  • Merci Philippe pour les commentaires. Il y'a bien sûr des arguments valables et actuels dans ce tu avances comme par exemple les problémes techniques. Au Sénégal comme ailleurs en Afrique l'internet reste encore une affaire de milieu urbain alors que plusieurs personnes averties et qui pourraient l'utiliser dans leur travail comme les enseignants, les élèves, l'administration locale sont aussi en milieu rural.
    Mais les autres aspects de ton commentaire relativement à la culture ne prospérent pas parceque les africains qui utilisent cet outil sont pour l'essentiel des intellectuels. Et mêmes ceux qui ne le sont pas ont subi des formations pour comprendre l'importance de cet outil surtout dans leur travail. Tout de même tout cela est discutable et mérite peut-être des études appronfondies?
  • Je partage votre avis. Parce que tenir un blog individuel ce n'est pas évident dans nos contexte. Car l'accès à la connexion est toujours assez compliqué. Par contre si nous sommes nombreux, à blogger ensemble sur un sujet qui nous passionne, le blog serait plus animé.
    Je crois que les réseau sociaux répond un peu à cette préoccupation.
  • Bonjour,
    Suite émission ADM + bonus enregistrée à l'instant, je me permets de rajouter parmi les points évoqués concernant les freins à l'utilisation des blogs :
    La concurrence des pages de réseaux sociaux. Personnellement, j'ai constaté un ralentissement de la fréquentation de mon blog sur les derniers mois. Aujourd'hui la personne qui souhaite s'exprimer n'est même plus obligé d'ouvrir un blog, elle créé, par exemple, son compte sur Facebook, publie des photos, liste ses amis et commente leurs statuts, édite un article, intègre des videos ...Autant de temps qu'elle ne consacre plus au surf sur les blogs.
    Par ailleurs et concernant plus spécifiquement l'Afrique, outre les pb de connexion permanente nécessaire (existe-t-il des outils qui permettent d'éditer localement puis de telecharger en cyber à l'instar de ce qui se faisait avec les sites statiques ?), je pense qu'il existe également des freins plus culturels :
    Il y a déjà le pb de la langue et de montrer une orthographe qui pourrait être défaillante. Le blog est avant tout un média de l'écrit alors que l'oral est plutôt l'apanage de l'Afrique (cf le succes du portable) Pb également de la prise de parole publique dans une culture qui est assez hierarchisée, pb du complexe par rapport à l'occidental à qui l'on reconnait (à tort) une prééminence et qui peut intimider lorsqu'il y a coproduction.
    Il faut enfin une tres grande pugnacité et une volonté sans faille à vouloir dire des choses et à s'y tenir, tout ceci en utilisant un style séduisant, en respectant les règles de presentation journalistique (ah l'importance du titre et du chapeau souvent négligés !) la responsabilité d'éditeur (droit de la propriété intellectuelle, risque de diffamation) ...Il faut aussi lutter contre les pb techniques, de spam, d'hébergement ...bref tout un ensemble qui necessite un sacré accompagnement et qui me font redire que dans les premiers temps, s'initier au sein d'un blog collectif peut constituer une bonne entrée en matière
  • Ceux qui voudront approfondir le sujet pourront consulter la thèse de Nolwenn Henaff :
    Parole authentique versus parole instrumentalisée :
    le pouvoir communicationnel des blogs
    Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication
    Septembre 2008
    http://halshs.archives-ouvertes.fr/SHS/tel-00329927/en/
    Ne me demandez pas de vous faire une synthèse ...:-)
  • Oui Roukiattou, l'outil ne fait pas tout.
    Peut-être faut-il également envisager dans le déploiement des blogs son aspect interculturel. Ils se sont développés autour de l'individualité en occident. Lorsqu'on parcourt les blogs francophones, on pourrait pasticher la maxime de Descartes : "je blogue, donc je suis".
    Personnellement, je suis plus attiré par les blogs ouverts sur les autres, ce qui ne constitue pas la majorité. Peut-être l'Afrique devrait-elle envisager des modes de communication plus en accord avec ses valeurs culturelles ...
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...