Si partout dans le monde l’utilisation des réseaux sociaux connait un essor considérable, Conakry ne reste pas à l’écart. Les jeunes s’initient de plus en plus sur l’internet et découvrent les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, dans les discussions entre amis, Facebook est souvent un sujet important. Dans les cybers ou sur les téléphones portables Facebook est le site favori de la plus part des jeunes .Ils connaissent tous les avantages de ce réseau social mais ignorent les désavantages.

Pourtant les inconvénients sont énormes. D’abord les utilisateurs ne se rendent pas compte que sur les réseaux sociaux en général il n’est pas facile de parler de vie privée. S’inscrire donc sur Facebook, c’est exposer son identité voire même sa vie privée sur la place publique. C’est-à dire donner son nom, ses photos, numéro de téléphone, lieu de résidence, école fréquentée etc. Or ces genres d’informations pourraient servir aux arnaqueurs ou aux cybers criminels de se faire des cibles.

Certains internautes aussi pensent que l’objectif de ce site est de publier des photos et de les faire partager. Des images sur lesquelles parfois des filles et garçons exhibent leur corps. L’inconvénient ici est dès qu’une photo est mise en ligne, elle peut être stockée dans un ordinateur ou sur la carte mémoire d’un téléphone en quelques secondes par un autre utilisateur. Du coup, elle peut circuler et être à la portée de tout le monde.

Pour quelqu’un qui serai une personnalité politique dans le futur ne serait pas surpris de voir alors l’une des ses photos très humiliantes publiées dans un journal. Un employeur peut également faire des recherches approfondies sur une personne et tomber sur des vieilles photos compromettantes. Autrement dit n’importe quelle publication sur Facebook pourrait compromettre l’avenir professionnel d’une personne. Les expressions ou les commentaires ont les mêmes conséquences car chacun est responsable de ce qu’il va écrire sur sa page.

Il ressort donc, malgré les avantages de Facebook et d’autres réseaux sociaux, les dangers sont bien réels. Alors ces sites de partage et de rencontre sont à utiliser avec précaution. Une sensibilisation dans les écoles et universités de Guinée serais important pour faire comprendre les jeunes les méfaits des réseaux.

                                                                                                    Thierno Sounounou DIALLO

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...