Les financiers sont avec les entrepreneurs, les designers et les ingénieurs l'un des quatre piliers nécessaires à l’innovation. Problème : Francis Pisani a pu constater lors de ses différents voyages à travers le monde que les gens qui ont de l'argent sont peu enclins à investir dans les start-up et les nouvelles technologies de l’information. Mais la tendance pourrait bien s'inverser dans les années à venir.

 

Les succès de grandes entreprises comme Apple, Google ou Facebook commencent à convaincre un peu partout des financiers d'investir dans le on-line. Mais pour que des gens qui ont de l’argent se lancent, le meilleur déclencheur reste toujours le succès d’une boîte locale, sanctionné par le rachat d’une entreprise américaine.

Francis Pisani évoque ainsi le rachat de la société israélienne Mirabilis, rachetée en 1998 par AOL pour 400 millions de dollars, ou encore de IndiaGames, reprise par Disney. Ces deux rachats avaient incité de nombreux investisseurs israéliens et indiens à se pencher sur le secteur des nouvelles technologies de l'information.

  

Chaque semaine, Francis Pisani chronique les évolutions et révolutions de la société numérique dans l'Atelier des médias. Il vient d'effectuer un voyage autour du monde que vous pouvez découvrir ici et sur son blog Winch5 et 
son compte twitter

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...