Dans les zones Centre Nord Ouest (CNO) occupés par les ex forces rebelles ivoiriennes ; la sécurité est cogérée par les forces rebelles et une entité traditionnelle de personnes appelée Dozos (chasseurs doté d’un force occulte muni d’un fusil de calibre 12).


En outre, ces Dozos ont toujours joués un rôle essentiel dans la sécurité des biens et des personnes dans les villes occupées par ces ex rebelles.


Ce matin, je me rendis à 67 kilomètre de Korhogo et à une trentaine de kilomètre du département de BOUNDIALI dont à chaque cinq kilomètre, j’ai recensé un dizaine de barrage de sécurité. Selon mon cousin qui m’accompagnait, me notifie que c’est pour une meilleur sécurisation des tronçons, qu’ils ont été adjoint à la sécurité car il y a trop de vols armés, assassins et coupures de routes dont les auteurs sont des ex combattants, rebelles en fonction et même certains gangs.


J’ai même découvert dans la commune de Korhogo, un commissariat de DOZOS dans le quartier de SOBA dont les riverains le nomment, je cite « le commissariat de Tampi, une série policière qui passait sur les chaines ivoiriennes et TV5 ».


Ce commissariat de DOZOS bénéficie d’un soutien financier et physique (une 4 X 4 & une villa) de la part du commandant de zone en la personne de Mr KOUAKOU FOFIE (écopant d’une sanction onusienne).

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...