Chez moi : Les jeunes se disent « oui » pour la vie

Christian et Xavière ont opté pour le régime monogamique samedi dernier à la Mairie de Logbaba.

Ce samedi 19 juillet, le sommeil m’a lâché très tôt, aux environs de 5 heures. Après une douche froide et une douce causerie avec le Seigneur, me voici en train de repasser ma chemise verte de mariage cousue par mon ami Burkinabé, Emmanuel. Il lui a fallu quelques jours seulement pour me confectionner cette merveille.

Le temps s’écoule, mon horloge indique déjà 7h30 mn. Je m’interroge sur la suite de mon agenda. « Bon, je vais simplement m’appuyer sur le billet d’invitation que m’a récemment remis mon frangin Christian ». Waouh ! Dessus, il est noté que la cérémonie de mariage à la Mairie de Logbaba débute à 8 heures. « Et puis quoi, est-ce qu’on respecte même souvent l’heure au Cameroun ? » C’est ce que je vais voir. Chemise, pantalon bleu et ma paire de chaussure noire, me voici sur le chemin de Ndokoti. Pardon, j’allais oublier mon petit parapluie rouge. Il me permet juste de couvrir ma tête pendant les pluies. Ce matin encore, j’ai chaud sous la pluie à Ndokoti. Je suis presque trempé. Mon pauvre pantalon bleu en a pris un sacré coup.  

Je jette de nouveau un coup d’œil sur l’horloge de mon téléphone portable. « Quoi, déjà plus de 8 heures ? Christian va me tuer ». Heureusement que Xavière est là. Je ne risque rien. Grâce à l’aide d’une mototaxi, je suis à la Mairie. Les lieux grouillent de monde. Dans la foulée, j’aperçois Ghislaine, belle comme une rose. C’est la collègue de Christian et ma consœur bien évidemment. Youpi ! Il est 9 heures et je ne suis pas en retard. Sandrine, l’autre consœur a elle aussi bravé la pluie pour le mariage. Le confrère de Comnews est aussi là.

Oui, oui, je le veux

Vous l’aurez bien deviné. C’est le grand rêve qui se réalise. Chanson de mariage, Christian et Xavière, main dans la main, descendent remarquablement de la salle de couples avec un sourire éclatant. Pluie d’applaudissement. Je suis mort de joie. C’est très beau. Ils sont séduisants…les mots me manquent pour qualifiés ces moments. Prenant la parole,Madame Edimo, 4e adjointe au Maire cite le code de bonne conduite d’un couple. « Seigneur ils se sont dis oui pour la vie en se fixant les alliances. C’est très émouvant.»

 Ils se promettent amour, fidélité, entre autres jusqu’à ce que l’amour…je voulais dire jusqu’à ce que la mort leur sépare. Chez moi au Cameroun, c’est très difficile de voir deux jeunes personnes accepter d’officialiser leur union devant les juridictions compétentes. La 1ère articulation du grand jour de Christian et de Xavière s’est soldée par des séances de photos avec tous les invités. Je n’étais malheureusement pas à la 2e partie de cette journée à l’Eglise. Je vous reviens plus tard avec la soirée organisée à l’hôtel Manengole. Les pas de danse de Félicité, Elthon, Sandrine, Hervé Villard, Christian, Xavière, Ghislaine,…n’étaient pas contrôlés jusqu’au petit matin. 

Didier Ndengue         

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...