Il y a environ une semaine que la première televison privée camerounaise canal2international n'arrête pas de parler de ces étrangers chassé comme des chiens de la Guinée Equatoriale. Actuellement au merci des influences de la nature au port de Douala, ces pauvres qui n'étaient qu'à la recherche de ce qu'ils n'ont pas pu avoir chez eux, crient et pleurent à tue-tête, mais personne ne les écoute. Grâce à canal2international et les organes de defense de droits de l'homme, ces gens s'en sortiront peut-être. Quant à la Guinée Equatoriale qui continue à commettre de tels actes, pourquoi la communauté international reste encore bouche close face à cette situation de violation de droits de l'homme. Nous sommes déjà que nos dirigeants qui plus de temps en Occidental qu'en Afrique ne se derangent pas pour nous. Nous pouvons brûler vifs, ils s'en moquent. Pour plus d'info, cnnectez-vous sur afrik.com
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...