Les pays pauvres supporteront 80% des dégâts du changement climatique.La Banque mondiale, à l'origine de ce chiffre, confirme plusieurs analyses allant déjà dans ce sens.Les pays en développement vont supporter 80% des dégâts occasionnés par le changement climatique alors qu'ils ne sont à l'origine que de 30% des émissions de gaz à effet de serre, a indiqué dimanche la Banque mondiale.«Les dégâts du changement climatique, dans une proportion d'environ 75 à 80%, seront supportés par les pays en developpement alors qu'ils ne contribuent qu'à hauteur d'un tiers des émissions de gaz à effet de serre», a précisé devant la presse à Istanbul l'économiste en chef de la Banque mondiale, Justin Lin. (….)Origine de l'article .
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Un problème très pertinent! mais que peut faire l'Afrique aujourd'hui quand elle est le dépotoire de tous ces dégats? Il faut nous asseoire à la meme table avec ces pays développés qui n'existent pas sans l'Afrique. Aussi apprenons à nous décider à temps. Ceci interpelle tous les africains intellectuels jeunes et vieux à penser fort à la chose.
    Pensons y vite et bien pour le bien de notre cher continent et le bien de tous!
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier