Université de Dschang

CHAMPIONNAT INTER-FACULTES  DE  DEBAT STRUCTURE

Cinq facultés, un  champion

 

Sous l’égide du Club Débat et leadership de l’Université de Dschang, les cinq facultés de l’université de Dschang se sont livrés du lundi 06 au mardi 07 juin 2011 à un championnat très séré de débat  structuré et art oratoire au mât du drapeau du campus A.

L’après-midi du lundi 06, réservée aux préliminaires, a connu l’élimination de la FASA (Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles). L’étau n’a pas été facile à desserrer puisque chaque équipe a débattu sur deux thèmes selon le format de débat parlementaire britannique :

« Cette chambre pense que l’aide attribuée aux pays en voie de développement doit être abolie »

« Cette chambre pense que les mariages intertribaux doivent être encouragés »

Pendant cette première journée, les facultés des Sciences et des Lettres semblaient avoir pris les dessus avec au sommet de l’Himalaya leurs redoutables orateurs Sayou Franck Emile et Tombe Franklin respectivement.  L’unique oratrice du jour, Ngoube Nathalie, représentante de la FASA a également laissé ses empreintes. Le public venu nombreux, très participatif à ce débat sonorisé, n’a pas manqué de faire valoir ses appréciations sous le micro de Bopou Tchana John, animateur volontaire pour la circonstance.

C’est aux environs de 18h00 que le quatuor arbitral (Ngaketcha, Tchinouh, Binyou, Toukea) règle enfin tous les détails du tournoi et de la projection de la deuxième journée.

 


Mardi, 14h 04 min. C’est le grand jour. Les quatre chairs de débats, magnifiquement décorées, sont estampillées d’un jaune or : « club débat et leadership ». Les étudiants et enseignants, curieux de découvrir les talents, bouchent la ruelle principale de l’allée dite Cyberium Réné Owona, nouveau lieu de débat. Au fur et à mesure que les minutes s’en vont, l’adrénaline monte. Les motions du jour sont sensibles :

« Cette chambre pense que l’euthanasie ne doit pas être légalisée »

« Le développement de la recherche scientifique conduit à la perte de l’humanité. »

La FS, La FLSH, La FSEG et la FSJP s’affrontent en deux rounds et dans différents rôles. Alors, on se laisse convaincre par de belles argumentations de part et d’autre, on tombe sous le charme des persuasions des uns et des autres, on attend également des propos injuriants, des intimidations, des dérapages… Le public veut arracher la parole. Il brûle d’envie de parler. Leur vœu est exaucé à la fin du débat pendant que les  différents membres du jury s’accordent sur les décisions finales.

Au demeurant, la faculté des Sciences juridiques et politiques (FSJP) avec 966 points  rafle la vedette à la faculté des Sciences Economiques et de gestion (FSEG) qui la suit de 22 points en moins (944). La Faculté des Sciences occupe la 3ème place, la faculté des lettres et sciences humaines, le 4ème rang. La FASA, éliminée la veille, figure bon dernier du classement.

Cependant, au classement individuel, une grosse surprise. Ateh Kemetoh Dieudonné, débatteur anglophone de la FSEG, obtient le prix de meilleur débatteur en engrangeant 514 points. Il est suivi de Broka Hyacinthe de la FSJP (493 points), puis de TOMBE Franklin de la FLSH (482 points). Djeo Djippa Benjamin (FSJP), Tutchamo Christian (FS), SAYOU Emile (FS), KOUOKAM Rodrigue (FSEG), Fofou Sullivan Richie (FLSH) occupent respectivement les 4ème, 5ème, 6ème, 7ème et 8ème rangs au classement individuel. Ngoubé Nathalie et Tchianieu Yannick de la FASA bouclent la fin de liste.

 

La proclamation des résultats crée des contestations chez les débatteurs, insatisfaits des décisions du jury dirigé par Ngaketcha Njafang Armand, président du club débat et leadership de l’université de Dschang. C’est avec peine qu’ils ont pu comprendre que la note finale n’était que la somme totale des décisions de chaque juge. Ce moment de joie pour les uns et de tristesse pour les autres, ils l’ont vécu avec l’arrivée du Directeur des Centres des Œuvres Universitaires (DCOU) et de sa suite, venus remettre solennellement les prix aux débatteurs.

Satisfait de l’ambiance créée au Campus en cette semaine culturelle de la faculté des lettres et sciences humaines, il n’a pas manqué de féliciter les lauréats et de passer ses sincères encouragements et promesses de soutien, dans toutes ses activités, au club débat et leadership de Dschang et à ses dirigeants. Achevée par une photo de famille, cette compétition locale inter-faculté de débat, en prélude à la compétition nationale universitaire, ne représente qu’une fine partie des activités du club qui a programmé, en partenariat avec l’Afc de Dschang, un forum sur l’entreprenariat et le leadership estudiantin camerounais à la du mois de juin.

Binyou-Bi-Homb Marius Yannick

Université de Dschang

www.debate.resid.org  

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...