S’exprimant sur la télévision Walf TV, le premier ministre du Sénégal, monsieur Souleymane Ndéné Ndiaye parle ainsi d’une certaine femme qui lui aurait dit que lui et son gouvernement « ne veulent pas de la paix » : «  Elle n’est pas une casamançaise parce que son nom de famille est Thiam ».Pourtant le premier ministre n’ignore pas que le nom de famille de la « première dame » de la république du Sénégal n’a aucune racine sénégalaise. Je ne sais pas si le premier ministre et son gouvernement veulent la paix en Casamance et sur toute l’étendue du territoire national. Ce qui est sûr, c’est que cette manière de définir la citoyenneté est proche du fascisme et de la guerre plus que de la paix et de l’unité nationale. Pour un premier ministre et directeur de campagne pour une élection présidentielle dans une république libre, laïque et démocratique, ce n’est pas une petite faute.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...