Cameroun - Bloguer pour la bonne gouvernance

Cameroun - Bloguer pour la bonne gouvernance

Entre le vendredi 27 et samedi 28 février derniers, l’hôtel Top Star de Bamenda a accueilli un rassemblement pour le moins inhabituel : des blogueurs venus de toutes les régions du Cameroun y ont élu domicile  pour discuter de blogging et de bonne gouvernance.

Un long voyage

Tout a commencé il y a quelques semaines quand l’AFCIG invitait blogueurs et aspirant blogueurs à s’inscrire pour participer à un workshop sur le blogging et la bonne gouvernance. Les blogueurs sélectionnés, 18 au total – deux étaient absents – sont donc arrivés à Bamenda où l’évènement se tenait le 26 février pour commencer effectivement le lendemain.

Si l’impatience de certains blogueurs à être à l’évènement était perceptible sur les réseaux sociaux, elle s’est faite encore plus pressante durant le trajet qui les conduisait à Bamenda. On peut les comprendre, certains venaient de Yaoundé, Douala et même de Yagoua !

Des journées bien chargées

Dès l’entame de la première journée, les participants ont pu se rendre compte que le séjour ne serait pas de tout repos. Oui, car juste après le petit déjeuner, les travaux qui se tenaient également à l’Hôtel Top Star, ont débuté. Les formateurs, experts dans leurs domaines, ont tout de suite dicté les règles du jeu : « L’atelier sera informel. Vous pouvez nous arrêter à tout moment pour poser des questions. » Le ton était donné.

En même temps, les twittos présents alimentaient le live-tweet dédié à l’évènement avec les hashtag #B4CBamenda et #SM4CBamenda.

Des outils utiles aux blogueurs

Les formateurs n’ont pas oublié que pour bloguer, il faut avoir un minimum de connaissances sur les plateformes de blogging, les outils d’optimisation, les astuces pour le référencement, etc. Ces notions ont fait l'objet de certains modules de la formation. D’autres notions également importantes ont été abordées telles l’éthique et la e-réputation.

La bonne gouvernance en question

Le deuxième jour de la rencontre, les participants ont [enfin] pu parler de bonne gouvernance. Le module, présenté par un ancien député de la nation, s’est avéré des plus difficiles à intégrer. L’Hon. Joseph Kwi, qui s’en est rendu compte, a dû adopter une approche purement pédagogique pour faire comprendre aux blogueurs présents quelles sont les responsabilités de l’État envers le peuple.

Avant la fin de cet exposé, plus d’un blogueur avait déjà compris la responsabilité qui était la sienne : utiliser l’influence dont il jouit dans l’espace virtuel pour, à chaque fois que c’est possible, rappeler à l’Etat, aux élus et à tout responsable qu’il est au service du peuple, et non au sien propre.

De nouveaux venus dans la blogosphère

À la fin de la session, et forts de leurs nouveaux acquis, plusieurs participants qui n’avaient pas encore de blog ont décidé d’en créer un, et ceux qui avaient tendance à délaisser les leurs se sont remis résolument à la tâche.

Une note d’espoir

Le blogging Camerounais peine encore à se spécialiser, à se professionnaliser. Cependant, à la fin de l’atelier de travail organisé à Bamenda plusieurs blogueurs ont compris quel était le poids de leurs publications, et quel impact ils pouvaient avoir s’ils utilisaient à bon escient leurs blogs et surtout les médias sociaux.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Enseignant,
Blogueur sur RFI-Mondoblog
lepetitecolier.mondoblog.org
@petit_ecolier

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Très belle initiative. Ce serait encore beaucoup mieux si on étendait cette formation sur toute l'étendue du territoire national.

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...