Être Milliardaire ...Quoi de plus facile au Cameroun…

OUI ? OUI !

L’astuce ? Mon petit doigt me l’a soufflé : ce sont les courses hippiques !

Vous allez me dire (de manière ironique, bien sûr) que c’est totalement

génial de mettre sa bourse au service des chevaux dont on connait bien

évidement les tenants et les aboutissants.

 

Mais la semaine dernière, j’ai FAILLI gagner le quarté à 100 000 000 FCFA.

Alors le quarté c’est quoi ? Une turfiste vous en parle… 

C’est trouver dans l’ordre l’arrivée les quatre premiers chevaux d’une course.

 

A Deux chevaux près, les amis, deux chevaux ! Avec 100 FCfa, j’aurais été milliardaire !

Belle villa, Lamborghini , des porches en n'en plus finir, des vêtements chics, voyage à Milan, Venise, Monaco, Paris, oh ! Paris !

Je l’aurais été pfff s’il n’y avait pas eu ces deux chevaux…

Alors je m’engage solennellement ...Je serais turfiste.

Ce n’est pas si difficile que ça, il suffit de murmurer à l’oreille des chevaux.

Ils m’obéissent deux chevaux sur deux, alors…

L’autre quote part, je le palie avec les conseils des parieurs et des PRO-BA-BI-LITES!

 

Être un bon parieur, c’est être un bon mathématicien

Les maths ! Mon prof de l’époque en rirait bien aujourd’hui

Alors je me mets dans des calculs des probabilités, de moyenne, d'écart type des différents pronostics donnés

par des spécialistes AVÉRÉS.

 

Comment ? Il faut travailler pour être riche.

Les courses hippiques c’est une science avant tout !

Bref ! Dépassée par le méli-mélo et la danse interminable des chiffres totalement incompréhensibles, Je décide de demander de l’aide.

 

Les Camerounais, c'est quand même le record de mises dans toute l'Afrique

Plus de 30 Milliards par an, c'est pas de l'amour c'est de la passion folle.

 

Alors Je me rapproche des passionnés et je rencontre Paul, un sexagénaire, parieur d’antan.

Les paris hippiques, c’est son gagne pain !

Ainsi s’engage une initiation au pari.

 

La règle et bien la seule : c’est parier plus, pour gagner plus!

HEIN ?????

C’est simple cette histoire ?
Oui, plus tu paries, plus tu fais des combinaisons, plus t’as des chances de gagner près d’un million!

Ah! Le million!

EUH ????

 

Par exemple, Paul paria 90 000 FCFA ce jour, dans les paris légaux et ceux illégaux.

Je vous explique en dehors de l’entreprise légale, des Camerounais ont créé des centres de paris entre eux. Ces

centres sont connus de la maison mère et apparemment ils toucheraient des commissions aussi de ce coté là. Mais

ce ne sont que des rumeurs, alors je ne n’y prête pas trop attention.

Paul se tourne vers moi et me demande combien j’ai ?

Dans ma poche git ma douce pièce de 100 FCFA qui ferait mon bonheur...

 

C’est avec toute l’humilité que j'ai fait ce que tout bon camerounais ferais dans ma situation

Avance ! Demain, je te suivrais !

QUARLOS qui sert la corde
C’est La dernière haie

L’adrénaline montait crescendo...

La sensation de gain, le souffle coupé...

En 3 ème position French Princesse tente de réagir
La victoire qui dessine de plus en plus
Ribelinos un cheval en nette progression
Mondoblack bataille pour être en tête
Le favori Billy boy se défend tant qu’il peut

 

Le cœur qui bat la chamade ...

« L’arrivée est le 9 - 6 -3 -5 »

 

Tiens les numéros de mon portable !!!

Ah ! Clint Eastwood serait fier … je murmure aux oreilles des chevaux!

 

Mais le revers n’est pas bien loin : près de 60 000 FCFA de perte, juste des gains de 30 000 FCFA à partager!

 

Alors comme avec Le green #article précédent, je crois que je vais me mettre au vert !

Le rouge n’a qu’à bien se tenir, Mes finances y restent.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...