Les dix dernières années durant, la radio burundaise, à travers la fameuse synergie des media, sait aussi bien pertinemment couvrir certains événements dit-on nationaux. Je pense que les auditeurs de la dernière en date, celle du 30 Juin, auront vécu une trentaine de minute pleine de confessions, de discours plutôt politique, d’opposition au régime en place, et surtout d’un regard critique de la société dans lequel les newsmakers du jour vivent.

Jean-Régis Nduwimana, MA Media Studies

Bob Rugurika ouvre le bal sur l’histoire de l’indépendance du Burundi, et juste après, la première des confessions du jour entre en scène. Le front-communiste du PP, Leo Manwangari confessait son ralliement aux ‘contre-indépendance immédiate’ car disait-il le Burundi avait encore besoin de plus d’Elite. L’auteur de notre Burundi Bwacu, et malgré son âge, évoquait entre autre la lourdeur des puissances mondiaux. Selon le Père Marc Barengayanbo, on ne sait même pas l’origine du calvaire dans lequel on aura vecu. Faisait-il allusion à la cauchemardesque politique de ‘diviser pour régner’ du colonisateur?

Le fameux discours du Prince Louis Rwagasore devrait être le repas radiophonique du jour de part sa pertinence et l’éternisâmes l’incarnant. Je saurais être entièrement d’accord avec l’analyse de Gertrude Kazoviyo mais pour autant, vous en faites pas, la RPA sait bien le faire car sa campagne de conscientisation, d’avant ses journaux, nous en en fait d’ores et déjà écho. Educateur qu’il est, le Professeur Emile Mworoha pense que le pays a tout de même avancé. Lui, et Zénon Nicayenzi saluent les avancées en matière d’Education, la Santé et l’autonomie dans l’administration et la défense. Mais, le pays, fut-il dans ses rangs, des patriotes et non des ventriotes plutôt à la mode aujourd’hui. Zénon Nicayenzi, un des anciens les plus médiatisés, a appris à être d’actualité et à un certain moment j’ai senti la convergence de ses propos avec un des récents rapports du Human Right Watch titré Burundi, Closing Doors? The Narrowing of Democratic Space in Burundi.

 Le ‘reconverti’, Sylvestre Ntibantungaya et le ‘reconquérantDomitien Ndayizeye tous les deux au chapitre des anciens chefs d’Etat, se sont donnés eux aussi au jeu de confessions, à l’image du Sénateur Ntibantungaya Sylvestre évoquant la sécurité ou plutôt la guerre civile comme étant son échec-cuisant. Cher Sénateur! Que peut-on faire face à une armée, une gendarmerie et une partie de Bujumbura tous non-acquis à votre cause. On appelle cela se rappeler des vieux coups encaissés. Comment peut-on parler d’indépendance dans un pays en guerre se demandait le Sénateur Domitien Ndayizeye qui sait bien combien le processus de paix était hautement parrainé par l’Occident qui nous gouvernez.

Mon Dieu, je me pose la question de savoir qui a écrit le discours de circonstance du Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza ou bien ce qu’avez tout simplement dans sa tête, le/la journaliste, dans le choix de l’actualité présidentielle? Du coup, les opposants, se sont donnés à cœur joie à leur discours politique fustigeant l’état de lieux notamment la pauvreté, et la corruption qui gangrènent et surtout tuent ce pays, depuis son âme. Outre, ses vues critique du régime en place, Léonce Ngendakumana a su si bien venter la façon de faire du voisin, Rwanda, baptisé le nouveau bon élève des Breton Wood. Bonaventure Niyoyankana sait qu’il n’est pas au pouvoir. En Me François Nyamoya, j’ai cru écouter un certain Alexis Sinduhije. Fidélité ou convergence des idées entre les deux. Dr Jean Minani, lui, sait bien converger dans le sens non blessant du bon côté auquel sa veste s’est tournée. Et, le vox-pop mérite d’être acheminer droit vers M. Pierre Nkurunziza car j’y ai cru entendre ni un Dédé, ni un ADC-Ikibiri ou un bandit armé, tout simplement des voix de Burundais en pleure de ce qui leur reste comme indépendance.

Bref, la synergie des media, célébrant les 49 ans d’indépendance du Burundi, aura encore une fois était l’autre école à la mission, celle d’éduquer et d’informer.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...