Comme toutes les bonnes choses,elles sont éphémères ,et finissent alors trop vite ! Malgré le froid polaire qui a envahi ces dernières semaines la ville de Berlin,la 60 ème Edition du Film International de Berlin a connu ,comme à son habitude,un retentissant succés populaire par son nombreux public venu non seulement de toutes les régions de l Allemagne,mais aussi du monde entier . Les salles de cinéma réparties dans tous les quartiers de la ville ont été envahi par les cinéphiles qui ,à chaque séance ,se pressaient pour assister aux projections des quelques quatre cents (400) films programmés dans toutes les sections confondues de ce festival .Et pour cet anniversaire de la Berlinale , avec Hardy (Malik Berkati) et votre serviteur Laurel (Boumediene Missoum),nous avons décidé de parcourir aussi les coulisses ,loin des stars,des paillettes et du tapis rouge .

Au premier jour Hardy voulait filmer l exterieur du festival,et je devrai ,moi Laurel ,tenir le seul et unique role et commenter aussi les faits anecdotiques et les originalités de cette édition .Pour la première scène devant la caméra,malgré plusieurs répétitions dans le bureau de presse pour les accréditations ,mon personnage était décevant et nul.Je pressentai aussi la colère du réalisateur Mr Hardy,qui allait se jetait sur moi. Ce petit qui a fait un véritable marathon dans ce festival en visionnant quotidiennement de nombreux fims et qui a écrit nombres d articles pour des journaux a suspendu le tournage de ce film,qui pouvait etre une grande oeuvre cinématographique et pourrait mème etre sélectionné pour la prochaine Berlinale .S abstenant souvent de se nourrir,je lui apportai souvent des sandwichs ,comme pour me reconcilier avec lui .Battant en retraire ,et aussi pour des raisons de santé et à la suite d un épuisement physique ,malgré les encouragements de Hardy,je ne suis pas bien "rentré" dans cette èdition qui célébrait pourtant un grand èvenement .

Hardy ,tres en forme et enthousiate ,ne cessait de me taquiner en reprenant souvent dans ses articles qu il écrivait aussi sur son blog dans "Atelier des Médias" tous mes commentaires de la journée :"Tracteur pour le film Caterpillar","On va se faire farcir un film danois",etc...Il ne me lachait pas aussi ,à chaque occasion ,en ironisant sur mon admiration pour la charmante actrice américaine Renèe Zellweger,membre du Jury :"Comment trouves tu qu elle est belle?" ,ne cessait de me repéter l ami ! A la cloture du festival ,et en levant un toast à l honneur de la Berlinale ,Hardy,comme plusieurs de nos confrères , a conspué et a sifflé le film "The Ghost Writer" de Roman Polanski qui a remporté l Ours d Argent du meilleur Réalisateur .Cependant il a été satisfait et trés heureux de l Ours d Or décerné au film turc Bal (Miel) de S. Kaplanoglu .Il faudrait dire qu auparavent et en assistant à la projection,il en a déjà fait son meilleur film ! Et oui !lLe petit Hardy ,contrairement à Laurel est un grand critique ,un grand cinéphile et et un grand visionnaire !Il a aussi des qualités de grand charmeur ! Et ce n est pas ces dames et certaines de nos consoeurs qui peuvent me conterdire ! Clap de la Fin ! Et que vive la 61 ème Edition de la Berlinale !!!

Boumediene Missoum allias Laurel ,Berlin !

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Que voulez vous cher(es) admirateurs et admiratrices ?? Hardy est trés pointueux sur tout ce qu il entreprend !Imaginez vous une alchimie d un caractère "chaoui" avec un tempéremment "suisse" ,et vous comprenez alors la souffrance que j ai enduré au cours du tournage de la première scène du film qui ,sans aucun doute, s il est arrivé à sa fin ,il aurait trés certainement obtenu un grand prix ,concernant le scénario et la mise en scéne, au palmares des grands festivals ! C était le souhait de Hardy ! Mais ce n est que parti remise ! Le film sera réalisé entièrement au 61 ème Festival de la Berlinale . En attendant ,je dois me préparer sérieusement et avec beaucoup de sacrifices pour jouer l unique et le grand role que me réserve Hardy ! Il faudrait me souhaiter beaucoup de courage pour ne pas décevoir "le petit"!
    Mes remerciement à vous tous et un "cou cou" "tiarétien" à Chema et Abed !!

    Le Grand Laurel
  • @chema et @Benabil Saadane: moi le petit, je vous montrerais bien le grand, mais le problème c'est qu'il ne cesse de faire sa diva...pas facile de faire un tournage avec Monsieur Missoum!
    Si vous allez sur mon blog sur ADM, il y a dans les citations du jour de la Berlinale quelques perles de Missoum...
    Merci de vos messages!
    MaB
  • je suis enseignant en espagnol et je suis venu en touriste chez mon frère qui habite à Dresdes en 2009 .
    Par "google" j ai rencontré ces billets des algériens en Allemagne et je suis maintenant adhérent à Atelier.
    Je suis fier de vous qui faites des fétes ,des célébrations et vous assistez á ce festival international .Avec ma femme ,on a bien rit de ce billet . Vous faites vraiment les ambassadeurs de l Algérie parcequ on m a dit que l Ambassade algérienne à berlin reste une boite á lettres uniquement . Vous avez de la chance d habiter dans ce pays trés moderne ,mais froid quand mème . Comma dit Chema ,montrez nous Laurel et hardy sur vidéo
    Au Fiderzin et Salam .
  • Mais vous ètes partout à berlin . Des soirées algériennes,des grils,des rencontres,etc....et maintenant Laurel et Hardy au festival international du film ! mais quand est ce que vous faites une pause ?
    Dommage que le film n a pas été réalisé !Maybe ,si vous continuez sur ce rythme,on parlera de vous dans les festivals de Cannes et de Venise .Est ce qu on peut voir sur image Hardy ? Mes amitiés à Missoum,allias Laurel .....
  • mon ami boum comme je connais ton abnegation et ta rigueur je ne peux que m'en rejouir ! bravo alors a la prochaine berlinale ! bon courage
  • Merci à notre ami Laurel pour cette avalanche de louanges...mais à vrai dire, tout ceci c'est pour cacher le fait que si nous n'avons pas continué le tournage (ce qui en a déçu plus d'un et une), c'est que Monsieur Missoum, acteur-journaliste de la série, a joué sa diva et tantôt n'était pas disponible pour le tournage, tantôt^était trop fatigué ou d'humeur...bref, le quotidien d'une star...

    Ceci dit, c'est vrai que si j'ai tenu le coup, c'est grâce à ses sandwichs. En fait, pour l'année prochaine je devrais plutôt te mettre au catering que devant la caméra!

    Merci à toi Camarade pour la bonne compagnie, et on fera encore mieux à la 61ème Berlinale!

    MaB
  • Bravo,les amis!
    Vous avez longtemps disparu de notre ecran,pour aller chaque jour et pour plusieurs fois regarder differents ecrans!
    Laurel et Hardy,c etait bien pour les 60e Berlinales.
    Mais que diriez-vous d un film algerien pour les 61e Berlinales,intitule"Aicha ou Bendou"?hahahaha...!
    Alors,bonne chance!
    Merci Missoum pour l article et pour le partage!
    Mes amities a l infatigable "Malik a jeün"!
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier