La 61 ème Edition du Film International de Berlin (10 au 20 Fevrier 2011) s est déroulée dans un climat politique international trés particulier : les révoltes des populations arabes pour se débarasser aussi bien de leurs dictateurs,despotes mais aussi de leurs sytèmes obsolètes et archaiques ! Et comme chaque année Laurel et Hardy étaient aussi  bien présents dans les coulisses que sous les feux de la rampe du Festival ! Les organisateurs ne peuvent plus se dispenser de notre présence ,alors que nos collègues journalistes ,pendant cet évenement cinématographique, n hésitaient  pas à chaque rencontre de nous saluer ,comme si nous étions les deux masocottes de cette rencontre internationale ! Mais jusqu à présent nous ne savons pas encore qui de"nous deux et l autre" !Tiens ,peut ètre un titre attractif pour un nouveau film! Avis aux cinéates et réalisateurs !

 Et si dans la section"Compétition" ,les journalistes et les critiques étaient assez décus du choix de certains films par les organisateurs,les autres sections "Panorama" et Forum" ont programmé d intéressantes oeuvres cinématographiques,de différentes nationalités et de différents thèmes ! Pour cette année,en l absence du cinéaste iranien JAFAR PANAHI,qui devait rejoindre les membre du Jury ,détenu toujours dans les geoles des mollahs iraniens ,l italo américaine Isabella Rosselini lui a été confiée la Présidence .Mon compère (Laurel ou Hardy) était subjugué par sa présence,admiratif par son charisme,hypnotisé par son regard,émerveillé par sa voix,effondré par son charme,(je ne trouve plus de qualificatifs) et gare à celui ou celle qui émet une seule critique! A chaque instant ,il ne cessait de me rappeler que "sa" Isabella était la fille de la célèbre actrice suédoise Ingrid Bergmann ! Pour moi ,je confirme que "ma"Tilda Swinton" ,la célébre actrice écossaise qui a déja présidé un Jury de ce festival n avait pas de rivale.Je reconnai qu elle doit aussi étre plus dépensière pour renouveller sa garde robe !Que peut on dire aussi du manteau de Isabella lors de la cérémonie de la distribution des prix ?

 Etant souvent absent pour des raisons de santé aux projections de la matinée ,mon complice me résumait le contenu des films et me donnait souvent ,en temps que critique crédible  (que je découvre d année en année et de festival en festival), ses appréciations qui se sont alors avérées trés proches des résultats du Jury : le film iranien "Nader and Simin",A Separation"de Agher Farhadi a obtenu,sous les acclamations des journalistes,l Ours d Or,alors que les comédiennes et les comédiens de cette oeuvre ont recu l Ours d argent pour leurs interprétations ."C était un peu trop " me chuchotait à l oreil notre critique et raleur ,alors que nous levions un toast pour la cloture de cette édition.Notre "Raleur" ne supportait pas aussi le flottement dans l organisation ,le non respect des horaires des conférences de presse,l agglutinement des journalistes devant les salles de cinéma,les problémes techniques de traduction,etc...Pour cette année ,et pour la confidence,j approvisionnai trés mal ,si ce n est par quelques fruits ,mon complice qui assistait en moyenne á cinq films par jour !  La responsabilité incombait au responsable de l approvisionnement et du "catering" !Il doit certainement se reconnaitre et assumer sa responsabilité!En retour, avec une amie journaliste québéquoise ,il nous gatait réguliérement avec de delicieux batons de chocolat!

 Je me dois aussi de suggérer aux responsables des festivals internationaux de décerner un "Bonnet d Ane" pour les films qui ont été conspués et hués .Pour cette année le film israélien "Odem"(Lipstikka) mérite bien cette distinction !Je suis resté decu de la participation de la belle actrice palestinienne Clara Khoury dans ce film! Son public la connaissait et l admirait dans ses autres films notament "Le Mariage de Rana" ,La Fiancée Syrienne",etc.. . A la fin de cette Berlinale ,j ai accompli une mission bien spéciale que m a confiée mon ami cinéphile (Laurel ou Hardy) Et malheureusement ni  Malik ni moi mème avons éclarci l énigme de nos personnages!On sera heureux que "nos fans" nous partagent ! Et pour conclure ,comme pour les années précédentes ,l Ours d Or de la perséverance et de la présence dans les salles obscures,lui revient haut la main ! Et que vive la "Berlinale 2012 !

 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  •  Tiens! Une bonne idée pour "un bonnet d ane " pour le mauvais film des festivals .

     Moi,personnelement,je suis contre un Jury qui apprécie des films ,comme,si on était à l école maternelle où la maitresse nous donnait des bons points . C est trés subjectif d apprécier des films par quelques personnes .Il faudrait laisser le soin au public d aimer ou de ne pas aimer un film . Et de quel droit on doit sélectionner un film ou ne pas le faire .  J ai bien aimé le cpte rendu de l article et la complicité amicale ,subtile et "rigolotte" de vous deux . Voilà ! c est la deuxième fois que je vous suis dans vos passages à ce festival de Berlin et je deviens maintenant votre admiratrice . Continuez dans vos "gaffes" et vos "fines" blagues .

  • Sacrés veinards ! On voit que maintenant vous faites partie des meubles de ce festival ,

    Pourquoi n y avait il pas des films arabes au festival ou bien les révoltes des peuple arabes contre leurs pésidents dicateurs suffisaient ils dans la réalité que sur les écrans ? Je souhaite que vous restez dans l enigme et chacun de vos fans fantasmera librement sur votre personalité . De l Algérie qui "bouillonne" et qui certainement s accorchera bientot dans ce vent revolunionnaire ,je vous adresse à tous les 2 plusieurs rayons de soleil . Je crois que vous grelotter sous le froid de Berlin . Tschusss.

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...