Berlinale 2011 - Jour 1 : Isabella vs. Tilda et Renée

Et voilà, le mois de février est de retour, le festival international du film de Berlin aussi...et bien sûr les deux compères Laurel et Hardy sans lesquels la Berlinale ne serait pas tout à fait ce qu'elle est. Je dis cela en toute modestie, en effet les effets clwonesques involontaires de ma petite personne et de Missoum ne cessent de se confirmer années après années.
Cela commence par le fait que nous n'arrivons pas à définir qui est Laurel et qui est Hardy, car nous n'avons pas la même version de la chanson: lui il prend le générique de la série et moi celui du dessin animé. Bref, en résumé, moi c'est le petit et lui c'est le grand, mais aucun de nous n'est gros...et pour être idiots, nous nous partageons bien la qualité!

Alors en ce premier jour de la 61e Berlinale, que du bon: un excellent film d'ouverture, "True Grit" des frères Coen avec des acteurs masculins poussés au sommet de leur art et une révélation en la personne de la jeune fille de 14 ans, Haillee Steinfeld, qui tient la vedette à Jeff Bridges, Matt Damon ou Josh Brolin sur l'écran comme devant la presse. Le film qui est au sommet du box-office étatsunien et nommé 10 fois aux Oscars entre en fanfare sur les écrans européens. Un film à voir pour le jeu d'acteur, pour la direction d'acteurs, les magnifiques paysages et les succulents dialogues, interprétés par Jeff Bridges avec une telle maestria de l'accent de l'Ouest que même aux Etats-Unis il a été sous-titré!
Le film à voir au cinéma par excellence...honte à celui/celle qui attend de le voir en DVD: c'est un attentat à son sens visuel!

Mais avant ce bon départ festivalier, il y a eu encore mieux!
Isabelle Rossellini.
Présidente du jury. Et comme le dit Missoum: fille de Roberto Rossellini. Ce à quoi je réponds en m'étouffant presque: fille d'Ingrid Bergmann! Bon, ni lui ni moi n'avons tort, mais franchement, en la regardant, elle ressemble à qui? (Pas besoin de me répondre, c'est une question rhétorique). Alors évidemment, là, Missoum s'empresse de se positionner en cinéphile et de me reléguer en simple état de groupie. C'est avoir la mémoire courte cher ami.
Pour rappel à ceux qui nous suivent depuis quelques années ici même, Missoum a des goûts très particuliers en matière d'actrices. Ces deux dernières années, il m'a bassiné avec Tilda Swinton et Renée Zellweger. Certes, la première est une très bonne actrice et la deuxième est très sympathique...mais bon, par charité musulmanne - et partant du principe que les goûts ne se dicutent pas - je me contenterai de dire qu'Isabella Rossellini allie les deux qualité, plus celle de la classe, l'audace, l'élégance (je sais pas si vous visualisez l''écossaise Tilda et Bridget, oups pardon Renée...), le multilinguisme, la créativité (elle est aussi réalisatrice), la noble simplicité (si je précise noble, c'est par rapport à une autre simplicité, sympathique au demeurant, mais confinant justement presque au demeuré...ne t'énerve pas Missoum, au fond je l'aime bien Renée...), et j'en passe, mais si vous voulez que je développe encore a description, n'hésitez pas à me demander: je suis loin du compte là!
Et pour en finir avec le couplet qu'il me joue d'un air à la limite du suffisant en se payant ma tête toute la journée et en racontant des bobards à nos connaissances communes: oui, elle est la fille de Roberto, figure primordiale du cinéma néoréaliste, mais tu dois reconnaître qu'à côté de quelques chef-d'oeuvres, pas mal de ses films viellissent mal...alors que sa fille, avec les ans qui passent, ressemblent de plus en plus à Ingrid, et dans l'esthétique et dans le talent...

Comme je sais que certains d'entre vous sont toujours très intéressés à savoir si j'ai réussi à voler une photo, dans ma grande bonté, je vais vous offrir ma photo d'Isabella prise au péril de mon accréditation...et comme Missoum a tenu vaillamment mon stylo espion à la barbe des agents de sécurité pendant la conférence de presse, si il ne s'est pas trompé de côté en tenant le stylo et qu'il ne s'est pas filmé lui-même, nous aurons dès que j'ai un peu de temps, une petite vidéo volée.

Pour suivre le côté sérieux de la Berlinale avec moi, c'est ici: j:mag


Comme chaque année, je vous demande de l'indulgence pour les fautes d'orthographe et les approximations syntaxiques: j'écris ce billet journalier après une longue journée de visionnage et d'écriture, je l'éris donc d'une traite et n'ai pas le temps de me corriger.

Malik Berkati

PS. Et c'est kiki m'a demandé si demain Demi Moore serait là...Demi Moore! Pour ceux qui auraient encore des doutes sur les références d'actrices de mon compère...
PS2. Non, Missoum, malheureusement elle ne sera pas là...

 

Photo: © Malik Berkati

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Cher ami,
    tout d'abord Isabella s'écrit avec un s et pas un z.
    Et en plus tu viens de rater un film de Julie Gavras avec elle et William Hurt, Late Bloomers, et franchement je te dis pas bravo...mais tu t'es puni toi-même: non seulement c'est un très joli petit film mais en plus Isabella y est éclatante...presque phosphorescente...
    MaB
  •  Certainement chacun de vous s etonne pourquoi  je n ai pas encore reagi aux commentaires de  mon ami Malik (On ne sait pas encore qui de nous 2 est Laurel ou Hardy) Et sans le vouloir nous sommes quelquefois -independants de notre volonte- dans des situations loufoques ou nous rions de nous memes.Avant la projection du film argentin en competition  de cet apres midi "Un mundo Misterioso",Malik m a  rappele a l ordre pour repondre et donner mon avis a ces commentaires. La reponse est tous simplement que je suis regulierement chez la dentiste ,pas toujours en forme et un peu terne pour ce grand evenement cinematographique de Berlin...et que j ai aussi rate des seances de projection et des conferences de presse et bien entendu les interventions ecrites sur ce meme blog ...Et profitant de mes absences  (peut etre ma presence ne l inspire nullement) Malik ne se gene pas  d interpeller les acteurs et les realisateurs des films qu il a deja visionnes ,meme avec des problemes techniques de traduction.Raleur comme on le connait ,il n a cesse de me rappeler son animosite a certains acteurs (que je ne citerai pas dans ce commentaire).Actuellement ,Malik est fascine par la presidente du Jury Isabelle Rosselini .Il ne parle jamais de son pere l illustre Roberto,mais toujours de sa mere Ingrid Bergmann.Je l avoue elle a beucoup de charme (melange scandinavo -mediterranen),de classe et tres charismatique . Moi,je reste toujours "fige" a mon initial avis :TILDA L INDETRONABLE ... Et Meme si elle doit "actualiser" sa garde robe ! Je reviendrai sur ce blog , au fur et a mesure que le festival tire a sa fin,  pour d autres commentaires. Je rapelle a notre "Raleur "que je suis toujours disponible a me sacrifier pour une mission bien speciale que je dois entreprendre envers sa "grande" Izabella !
  • Grâce à twitter, notre ami Missoum a reçu un soutien tres appuyé de @PATRICKJOANNOT : il est totalement de son avis concernant Tilda, mais ne s'est pas prononcé pour Renee ... on le comprend!
    Tilda Swinton est nettement plus belle et talentueuse et classe !
  • Salut Bertrand!
    Oui, je dois reconnaître que je râle pas mal pendant les festivals, mais c'est un vrai plaisir d'y être!

    MaB

  • Je t'envie !
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines pr…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie Mi…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...