Bayanga, objectif radio

Média du monde est en Centrafrique cette semaine dans la région de Bayanga, à 550 km de la capitale Bangui (deux jours de voiture pour donner une idée). Une zone enclavée, sans électricité, sans relais téléphonique où Guillaume Thibaut est parti pour suivre la mise en place d’une radio communautaire et en particulier le travail de Guénaël Launay du service de la formation internationale de rfi. Des collègues qui depuis 15 ans ont mis en place ou sont venus en appui à des dizaines de radios communautaires, locales, grâce généralement à des financements de bailleurs internationaux comme l’Union Européenne et WWF dans le cas de Bayanga.

Guenael Launay recherche un site pour la radio

A quoi cela peut bien servir de déployer une radio locale à l'heure du téléphone mobile et d'internet? Cela peut sembler anachronique mais malgré les immenses avancées technologiques des 20 dernières années, les ondes radio ont encore de l'avenir et particulièrement dans les zones très enclavées. Depuis plus de 15 ans, nos collègues de la formation internationale, à travers leur projet Planète Radio,  se sont spécialisés dans la création, le développement et le soutien de radios locales. Guillaume Thibault a suivi Guénaël Launay dans la première phase de mise en place d'une radio communautaire. Vous pouvez écouter son reportage ci-dessous.


Écoutez le reportage (14 min. et 21 sec.)




Écoutez l'entretien avec Guénaël Launay (6 min. et 46 sec.)

(crédit photos Guénaël Launay)

Guénaël
M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Tous ces commentaires et enrichissements me font regretter de ne pas avoir posté le sujet avant de le diffuser à l'antenne.
  • Que c'est bien beau d'avoir des Radios communautaires en Centrafrique! Mais leurs objectifs restent obscures. Des radios lancées pour la communauté deviennent tout de suite des outils de probagande pour les politiciens; Il n'y a plus de radios communautaires en  Centrafrique; il y a que des radios nationales en miniatures eparpillées dans ce pays

     

     

  • La radio est encore vivante meme dans les pays develloppés du fait qu'on aura besoin d'elle par exemple pour les commentaires d'un match de foot... Vive la radio
  • Je pense que les Radios communautaires jouent un grand rôle dans les régions ou maintenant chaque communauté participe au dévéloppement de sa région comme chez nous au Burkina-Faso , le système de décentralisation des communes rurales est effectif .Alors nous avons presque des Radios Locales qui jouent énormément une grande partition dans le dévéloppement du pays .Jepeux prendre le cas de la Radion Communautaire" Lac du Bam "de Kongounsi qui fait beaucoup de sensibilisation dans le domaine sanitaire que social .Visitez cette station pour mieux comprendre leur compétences !
  • NDIAGA, je me réjouis que ces radios dont vous faites allusion sont des radios urbaines, je ne sais si ont peut parler de radio communautaire dans une grande ville comme Dakar. Leurs rôles et leurs places seront simplement noyés par les radios de styles urbains et forcément pas au fait des problèmes communautaires et surtout les télévisions que je sais combien nombreux à Dakar.

    ABC

  • Ca me rappelle ma petite enquete a Korhogo, au Nord de la Cote d'Ivoire, en 2008,  sur les radios communautaires. Il existe une relation intime entre la population au bas niveau et une radio de ce type. Un projet interessant.
  • Une des faiblesses de ces radios c'est cette étude préalable pour une orientation claire de la radio. Je me rappelle du titre d'une publication de l'Institut Panos Afrique de l'Ouest, intitulé Radios communautaires cherchent communautés. C'était pour parler de certains projets qui s'installaient sans les enquêtes et études préalables nécessaires. Nous le constatons au Sénégal où des radios communautaires ne se différencient pas trop des radios généralistes surtout à Dakar.

    Vous postez ce reportage qui coïncide au Sénégal à la remise de matériel à des radios communautaires par cet Institut Panos et la suggestion par un des responsables de l'organisme de la création de club radio au sein des radios communautaires pour booster la participation très faible des communautés sur les débats au sein de ces radios.

  • La radio a encore de l'avenir en tout cas en Afrique, elle demeure un vecteur très important dans le développement local des villages et hameaux surtout ceux enclavés. Les radios communautaires jouent un rôle hyper important aujourd'hui dans le contexte africain des démocraties naissantes et fragiles. Elles sensibilisent, forment, éduquent et constituent dans certains milieux le ciment de la communauté.

    ABC

This reply was deleted.

Réccemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
L'image de l'Azerbaïdjan ternie par l'arrestation d'une journaliste d'investigation http://buff.ly/1C8Jfr5  sur @GlobalVoicesFr
Il y a 3 heures
Atelier des médias via Twitter
Entre Erdogan et l'Union européenne, le torchon brûle http://rfi.my/1CcQqM3  Via @RFI
Il y a 4 heures
Marius Trésor posted a blog post
Rock is back ! Revivez vos concerts de légendes le 02/04/2015 au Palais des Sports avec : The Beatl…
Il y a 5 heures
Atelier des médias via Twitter
Le #BondyBlog version bruxelloise @bxlbondyblog est né. Il est conçu par les étudiants en journalisme de l' @ihecs : http://www.bxlbondyblog.be/ 
Il y a 6 heures
Plus...