L'incarcération du Président de la Fédération béninoise de football a fait réagir la Fédération internationale de football et association. Tout porte à croire que cette structure faîtière du football mondial fait pression sur les autorités béninoises pour libérer Anjorin Moucharaf alors que sa situation actuelle dérive d'une plainte de ses collègues suite à la mauvaise gestion fonds provenant d'un partenariat avec un opérateur de téléphonie mobile. Il est temps que la FIFA respecte les institutions des "petits" pays et qu'elle ne cherche pas toujours à protéger des personnages peu recommandables qui profitent de ce parapluie pour commettre des forfaits...
 Le Président de la Fédération béninoise de football (FBF), Anjorin Moucharaf, malgré sa détention préventive, reste le président légitime et reconnu par la Fédération internationale de football et association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF), indique une correspondance de la FIFA.  

''Nous sommes étonnés d’apprendre que le président Anjorin est toujours incarcéré du moment que la FBF paraît en mesure de pouvoir justifier de l’utilisation des fonds provenant du partenariat avec la société de téléphone mobile MTN'', indique une correspondance de la FIFA adressée aux autorités du Ministère béninois de la jeunesse, des sports et des loisirs.

Que les fonds soient publics ou non importe peu, car dés lors que la FBF a les justificatifs de leur utilisation cela devrait suffire à répondre aux exigences de l’instruction, souligne la FIFA.

‘’En tout état de cause, ajoute-elle, le président Anjorin Moucharaf reste le président légitime et reconnu par la FIFA et la CAF’’.

Un contrat de sponsoring avait été signé en novembre 2007 entre Ifap-Sports, Agence officielle des droits de marketing de l’équipe nationale du Bénin représentée par Eric Durand, la Fédération béninoise de football, représentée par son président Anjorin Moucharafou et le ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, représenté par Clément Dotou Dègbo, alors directeur du cabinet et président du Comité ad hoc.

Le protocole d’accord signé entre le Président Anjorin Moucharafou et Clément Dotou Dègbo, président du Comité ad hoc de la CAN Ghana 2008 pour une exclusivité de Marketing à Ifap-Sports en vue d’exploiter les logos des Ecureuils à travers MTN, a été respecté durant les trois ans du contrat.

L’article 3 du contrat stipule que MTN devrait verser 98 millions de FCFA par an hors taxe à la FBF, pendant trois ans.

Lors de la présentation du rapport financier de l’année 2009, seulement 15.200.000 FCFA ont été mentionnés concernant le sponsoring FBF/MTN et 18.855.000 FCFA de l’année suivante. Avec une clause prévoyant une majoration de 5 pour cent, la FBF devrait se retrouver avec 300.000.000 de FCFA, estime-t-on.

Réélu en août 2009 à la tête d’un nouveau bureau de la Fédération béninoise de football, le président Anjorin Moucharafou n’avait pas fait cas des contrats de sponsoring entre la FBF et MTN dans son bilan financier lors de l’assemblée générale de la FBF.

Pour amener le patron de la fédération à s’expliquer sur sa gestion, 12 des 15 membres du bureau exécutif de la FBF ont déposé à la Brigade économique et financière (BEF) une plainte contre Anjorin Moucharaf pour dénoncer la non traçabilité de la gestion des 300 millions de FCFA dans les états financiers de la structure durant l’exercice 2009-2010.

Source : Afrique avenir
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...