Des jeunes se réclamant du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), à Toumodi (centre) ont interdit la parution des journaux pro-Gbagbo. Le 1er Mars tous les gérants des kiosques à journaux de cette ville ont reçu l’ordre de la part de ces jeunes de ‘’ne plus vendre de journaux bleus (appellation donnée aux journaux pro-Gbagbo) jusqu'à nouvel ordre.

 

Le 02 Mars, le livreur d'Edipresse, en partance pour San-Pedro, a été contraint par des manifestants du RHDP à Dabou (sud, 45 km d'Abidjan) de rebrousser chemin à Abidjan. Ceux-ci ont menacé de déchirer et de brûler tous les journaux s’il n’obtempère pas. La région sud-ouest est, depuis lors, privée de journaux.

 

'Le Nouveau Réveil'  et ‘Le Jour plus’, quotidiens pro-Ouattara, ont été suspendus, pour six parutions pour le premier et de façon illimitée pour le second, ce, à compter du 25 Février.

 

Aussi, par solidarité pour leurs confrères et tout en évoquant des questions de sécurité et des harcèlements à leur encontre de la part notamment du Conseil national de la presse (CNP) et de forces pro-Gbagbo, huit des neuf journaux pro-Ouattara ont décidé de ne plus paraître à partir du 1er Mars, jusqu'à nouvel ordre.

 

Dans un communiqué lu le 02 Mars sur la télévision nationale, RTI, le CNP, prenant acte de ladite décision, a dit ne pas être à la base de cette "suspension volontaire" des journaux pro-RHDP qu’il a qualifiée d’autocensure.

Source :http://ivoriancommiteeforprotectionofjo.blogspot.com/2011/03/cote-divoire-affaire-des-journaux-pro.html

 


Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...