Il était environ 07 heures très tôt ce matin, lorsque les Journalistes de la Presse privée Ivoirienne, à l’invitation du Syndicat National des Agents de la Presse Privée de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI), ont pris d’assaut l’Ambassade de la République Française à Abidjan Plateau.

 

Une marche symbolique, le dépôt d’une gerbe de fleur et une lettre Adressée à l’Ambassadeur, ont été les moments forts de cette manifestation des journalistes contre le terrorisme devant l’Ambassade Française en Côte d’Ivoire. A cet effet, Monsieur guillaume Gbato secrétaire Général du SYNAPPCI, a lu la lettre de compassion et solidarité des journalistes adressée à l’Ambassadeur.

« Excellence Monsieur l’Ambassadeur, le mercredi 07 janvier 2015 dernier, nous apprenions avec stupeur, qu’une attaque meurtrière au journal satirique Charlie Hebdo, s’est soldé par la mort de 12 personnes parmi lesquels des dessinateurs de presse et des caricaturistes de renoms. Le Syndicat National des Agents de la Presse Privée de Côte d’Ivoire SYNAPPCI par ma voix, souhaite vous présenter à vous-même aux collègues, amis, proches des familles des victimes à toute la presse Française aux autorités et l’ensemble du peuple Français, ses sincères condoléances à l’occasion de cet acte crapuleux que rien ne serait justifié. Trouvez en cette lettre de condoléance, excellence, l’expression de notre profonde solidarité et de notre compassion en ces moments particulièrement douloureux. Dans l’espoir que les auteurs de cet acte terroriste seront jugés et placés hors d’état de nuire, nous vous prions excellence, de croire l’expression de notre très haute considération ».

Le secrétaire Général du SYNAPPCI a ensuite lu la déclaration du syndicat avant de laisser la parole à Monsieur l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire qui a tenu à remercier dans un premier temps, les journalistes qui ont effectués le déplacement.

« Monsieur le Secrétaire général, je voudrais vous remercié personnellement vous-même, remercier le SYNAPPCI et remercier les associations de journalistes qui se sont joint à vous ce matin pour cet hommage aux 17 victimes des attentats qui ont eu lieu la semaine dernière à Paris, qui ont ce retentissement mondial, par ce que effectivement, ce sont des journalistes qui sont tombés parce qu’ils étaient en train de faire leurs métiers d’informer. L’intense émotion que cela a soulevé c’est par ce que l’opinion mondiale, aujourd’hui se révolte contre tous ceux qui tombent,  victimes de l’intolérance en France mais aussi dans le reste du monde et je voudrais associer la mémoire de toutes les victimes de l’intolérance de par le monde et notamment, dans un pays proche de la Côte d’Ivoire qui est le Nigeria, d’autres pays également d’Afrique et il faut associer toutes les mémoires de toutes ces victimes car ce que nous faisons en ce moment quand nous nous révoltons, quand nous nous dressons ensemble c’est parce que nous luttons ensemble contre l’intolérance. C’est par des grands mouvements comme celui-là, que, effectivement cette intolérance va reculer. Je vous remercie vous en tant que journalistes de faire votre métier de manière aussi forte à la mémoire de vos collègues qui sont tombés au champ d’honneur du journalisme. Encore une foi merci ce matin, d’être là avec nous et soyez assurés que nous serons toujours là à vos côtés lorsque vous serez en train de faire votre métier dignement avec grand professionnalisme comme vous le faites en ce moment. Merci ».

C’est avec ces mots, que la manifestation des journalistes devant l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire en soutien aux journalistes de Charlie Hebdo victimes du terrorisme c'est achevé.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...