Depuis le mois d’avril, l’organisation de défense des droits humains Amnesty International France a lancé la série AmnestyStories. Pourquoi une ONG a choisi de produire des récits multimédia destinés au grand public sur de grands enjeux internationaux ? Nous en parlons avec ses responsables et avec les auteurs de République Centrafricaine les ravages de la haine, le deuxième épisode d’Amnesty Stories.

Quand une ONG décide de produire des récits multimédia afin d’informer le grand public. C’est ce qu’a choisi de faire la section française d’Amnesty International, l’organisation non gouvernementale qui défend les droits humains, avec sa série AmnestyStories. Depuis le mois d’avril, deux épisodes d’AmnestyStories ont été diffusés en ligne. Le premier s’intitule Aux Frontières de l’Union européenne, si loin des droits humain. Il dénonce les conditions d’accueil et de vie aux frontières de l’espace européen et en profite pour rappeler qu’”avant d’être grecques, bulgares, italiennes ou maltaises, les frontières sont européennes. Ce sont elles qui identifient cet espace « de liberté, de sécurité et de justice ».”
Le second numéro d’Amnesty Stories vient de paraître, il est consacré à la crise centrafricaine et il a pour titre Les ravages de la haine.

Le plateau de l'émission enregistrée à Visa pour l'Image (photo : Pauline David)

Nous avons profité du Festival Visa pour l'Image pour rencontrer les porteurs du projet Amnesty Stories et le auteurs de l'épisode consacré à la Centrafrique pour en savoir plus. Nos invités sont:

  • Bertin Leblanc, directeur de la communication d’Amnesty International France. Ancien journaliste passé par Radio Canada et France 24.
  • Aymeric Elluin, Responsable de plaidoyer "armements et lutte contre l'impunité” pour Amnesty International France, en charge de la République Centrafricaine.
  • Michael Zumstein photographe pour l’Agence Vu. Michael a beaucoup travaillé sur l' Afrique (RDC, Libéria, Nigéria, Soudan, Côte d'Ivoire...). Il a proposé une sélection d’images dans l'épisode centrafricain d'AmnestyStories. Son diaporama a pour titre “De terreur et de larmes.
  • Charles-Henry Frizon, directeur nouveaux médias chez Capa, l’agence de presse qui a développé AmnestyStories.

République Centrafricaine, Bossangoa, 29 Septembre 2013 Un membre du groupe d'auto-défense anti-Balaka pose avec son arme dans la brousse près de Bossangoa. (photo Michael Zumstein)

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...