Alice Antheaume : “Tout bon journaliste doit s’intéresser à la mutation numérique”

Alice Antheaume - Photo de son profil Twitter @alicanth

Régulièrement invitée dans notre émission avec les spécialistes des médias numériques, Alice Antheaume est, cette fois, venue seule pour nous parler de son premier livre, Le journalisme numérique (Les Presses Sciences Po). La responsable de la prospective et du développement international de l’École de journalisme de Sciences Po Paris évoque dans cet ouvrage la manière dont les nouvelles technologies bouleversent le métier de journaliste.

C’est une des meilleures spécialistes françaises des médias, qui suit au jour le jour l’évolution des métiers de la presse face à la révolution internet. Sur son blog Work in Progress (Travaux en Cours), elle raconte ses découvertes et ses rencontres de journaliste passionnée par le monde de l’information. C’est forte de toutes ces expériences qu’Alice Antheaume a choisi d’écrire un livre sur le journalisme numérique.

Pourquoi cet ouvrage, à mi-chemin entre l’essai et le manuel ? Tout simplement parce que l’importance prise par le numérique dans le métier de journaliste aujourd’hui est telle que plus aucun professionnel des médias ne peut l’ignorer.

“On est passé par une phase où le journalisme numérique était à part. Aujourd’hui, le journalisme ne peut plus se pratiquer sans observer ce qui se passe en ligne”, explique la directrice adjointe de l'École de journalisme de Sciences Po.

“Un bon journaliste, qu’il travaille en ligne, pour la télévision, pour la radio ou pour la presse écrite, ne peut éluder cette transformation de la société", précise-t-elle. Comme Alice l’écrit dans le premier chapitre de son ouvrage, “les mutations technologiques s'accélèrent. L'instantanéité règne. Les réseaux sociaux gagnent en puissance. Les données prolifèrent. Un bon journaliste doit s’intéresser à cette mutation numérique".

La dictature de l’audience

Le livre d’Alice Antheaume souligne également un changement dans la culture journalistique : le bouleversement du rapport avec l’audience. “Le principe du journalisme web est d’interagir avec les lecteurs (...) Avoir accès à des statistiques en temps réel pour savoir qui clique sur quoi, c’est nouveau dans la culture journalistique. Cela faisait plus partie de la culture du marketing.”

A la différence de la télévision ou de la radio, où les chiffres des audiences ne sont disponibles que quelques heures, voire quelques mois après la diffusion d’un programme, un journaliste qui travaille sur internet peut mesurer dès la publication l’impact de son article. Mais pour Alice Antheaume, cette nouveauté n’est pas sans risque : “Quand les statistiques sont arrivées dans les rédactions, c’était dur pour un journaliste de réaliser que son article arrivait en dix-huitième position, et que le sujet n°1 était une brève sur les robes des actrices en ouverture du Festival de Cannes.”

La tentation peut être grande de ne traiter que de sujets légers, qui généreront plus de clique. Alice Antheaume explique que c’est aux rédacteurs en chef des différentes rédactions de ne pas céder à cette dictature de l’audience : “Il y a eu un moment où les journalistes n’ont pas eu envie de se faire dicter par le marketing leurs idées de sujets.” C’est donc le rôle des responsables des rédactions de continuer à faire travailler leurs journalistes sur des sujets sérieux, même si ils sont moins populaires. De ce choix dépend la crédibilité d’un média en ligne.

La loi des trois C en complément de celle des cinq W

Le journalisme numérique implique également de nouvelles règles. L’une des premières leçons enseignées à tout étudiant en journalisme est la loi des cinq W : quiconque traite une information doit veiller à fournir à son lecteur, auditeur ou téléspectateur ce qui se passe (what en anglais), qui est concerné (who), où cela se passe-t-il (where), quand (when) et pourquoi (why).

Pour le journaliste britannique Paul Bradshaw, la vérification des informations diffusées en ligne implique le respect d’une autre règle, celle des trois C :

  • Content : examiner le contenu de toute information trouvée sur le web,
  • Context : analyser l’environnement - le contexte - dans laquelle elle a été produite,
  • Code : inspecter la technique (le code, c’est-à-dire le matériel et le format) avec laquelle elle a été fabriqué.

Selon Bradshaw, le respect scrupuleux de cette règle est aujourd’hui indispensable pour veiller à la véracité des éléments provenant de l’univers numérique.

“Plonger dans la vague numérique qui a déjà emporté le public”

La solidarité qui peut exister entre les journalistes numériques, l’importance prise par les supports mobiles ou la montée en puissance du fact-checking - cette pratique qui consiste à vérifier en ligne et en temps réel les promesses d’un homme politique - font partie des nombreux autres thèmes abordés par Alice Antheaume dans son livre.

La spécialiste des médias en ligne achève son ouvrage sur l’importance prise par le journaliste numérique : “Aptitude à traiter l’information en temps réel et à interagir avec les internautes, expérimentation de formats inédits et esprit “start-up” sont autant d’atouts des journalismes numériques qui suscitent la convoitise, même dans les rédactions traditionnelles, lesquelles ont un besoin vital de plonger dans la vague numérique qui a déjà emporté le public...”

Et comme la conclusion n’est pas vraiment le fort du journalisme numérique puisque rien n’est définitif en ligne, la journaliste invite ses lecteurs à poursuivre la conversation en ligne, sur Twitter ou sur son blog.

Vues : 1748

Balises : antheaume, journalisme, numérique, r/évolution dans les médias, r/évolutions dans les médias

Commentaire de ILBOUDO Adama Arukey le 20 mai 2013 à 22:21

Joli travail! Je souhaite qu'une autre personne (et pourquoi pas elle) s'intéresse à l'évolution du phénomène en Afrique, enfin pour le cas des journalistes africains ou autres contrées où internet évolue encore en dents de scie!

Commentaire de Ziad Maalouf le 21 mai 2013 à 2:51
Merci Ilboudo. Bonne proposition!
Commentaire de ndiaye le 20 janvier 2014 à 13:34

Moi je m'intéresse plutôt au problème de la régulation des informations et autres programmes diffusés en ligne. Pourrai-je avoir des indications sur certaines techniques et stratégies? Merci d'avance.

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Écoutez !

RFI sur Youtube

La vie de la communauté

serge katembera rhukuzage a promu le blog A+, le Canal africain de Amaury de Rochegonde
il y a 18 minutes
Billet de kitir

Le printemps divise le monde Arabe sur Gaza

Mon cœur est cassé lorsque j’avais comme les autres vu les images des victimes des bombardements Israéliens dont plus des six cents personnes ont perdu la vie, des milliers de blessés , Parmi les  victimes  on dénombre des enfants, des femmes et des…Plus
il y a 3 heures
serge katembera rhukuzage a commenté l'article The Internet's Own Boy: l'histoire d'Aaron Swartz de Sinatou Saka.
"Super papier Sinatou... Rares sont les moments où je suis vraiment affectés par une cause si lointaine, mais la raison est simple, je partage complètement les idées d'Aaron...  "En octobre 2010,…"
il y a 9 heures
serge katembera rhukuzage a promu le blog The Internet's Own Boy: l'histoire d'Aaron Swartz de Sinatou Saka
il y a 9 heures
Vidéo publiée par jeansanteuil
il y a 15 heures
Vidéo publiée par François Fougère

When this Music Extract

0:45
Ectract of my song : When this music ... Second title of my Single : 'Jocelyne' ...
il y a 15 heures
Icône de profilAssociation VELOPHONIE, Abdoul Bouraima, Websder Corneille et 1 se sont joints à Atelier des médias
il y a 15 heures
Billet de Serge ULESKI

LDJ,LICRA, CRIF, SOS racisme, PS et UMP : l'union sacrée

                                          Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui…Plus
il y a 15 heures
Simon DECREUZE a promu le blog The Internet's Own Boy: l'histoire d'Aaron Swartz de Sinatou Saka
il y a 15 heures
Mamadou Coulibaly a répondu à la discussion AFRIQUE: A quoi servent des conseillers au président qui disent oui à tout ce que le chef de l'ETAT dit? de Maiga.
"Pour moi, en Afrique les conseillers des présidents sont des amies, des fanatiques, des suiveurs en un mot ils ont ce nom de "conseillers " comme étiquette !!!!!"
il y a 15 heures
Awa Seydou, Journaliste a promu le blog Communiqué Syndicat des Jouranlsites de Awa Seydou, Journaliste
il y a 16 heures
Billet de Awa Seydou, Journaliste

Communiqué Syndicat des Jouranlsites

Dans une initiative entreprise par le Syndicat des Journalistes de Mauritanie (SJM) en collaboration avec le Syndicat des avocats Mauritaniens , depuis plusieurs jours une série de réunions  se tient en concertations avec l’Ordre des Médecins, des…Plus
il y a 16 heures
Billet de Didier Ndengue

Chez moi : Les jeunes se disent « oui » pour la vie

Christian et Xavière ont opté pour le régime monogamique samedi dernier à la Mairie de Logbaba.Ce samedi 19 juillet, le sommeil m’a lâché très tôt, aux environs de 5 heures. Après une douche froide et une douce causerie avec le Seigneur, me voici en…Plus
il y a 16 heures
Un billet de Sinatou Saka a été présenté en exclusivité
il y a 17 heures
Billet de Gaspard-Hubert Lonsi Koko

La révision constitutionnelle en RD Congo

Selon Richard Muyej, le ministre de l’Intérieur, le projet de loi relatif à…Plus
il y a 20 heures
Billets de ceracuse kika
hier

Membres

Les billets à la Une

Abonnez-vous par mail :

Photos

Chargement en cours…

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation