Félix Anoblé, l’ex directeur Générale du quotidien Le Démocrate a été annoncé pour  mort, aux cotés du chef du commando invisible, Ibrahim Coulibaly dit IB, le mercredi 27 avril 2011, au environ de 20heures.  L’annonce de sa mort nourrit depuis hier mercredi, les conversations téléphoniques des hommes des médias de Côte d’Ivoire et figure même ce jeudi 28 Avril 2011, dans les colonnes du journal pro-Ouattara L’intelligent d’Abidjan. En faite, cet entrepreneur de presse est bel et bien vivant et vie en ce moment caché.

Dans tous les cas, il a surpris plus d’un, lors de son apparition  télé,  dans un reportage présenté au journal de 20H GMT de TCI, du mardi 26 avril 2011. Cette télévision récemment crée par Alassane Ouattara, l’a présenté dans un élément filmé comme le numéro 2 du Commando Invisible, répondant au nom de ‘‘Capitaine Aka Meyo’’, honorant un rendez-vous avec les Généraux des FRCI et de ceux de l'ONUCI au siège de l’ONUCI, en remplacement d’IB, chef du Commando Invisible.

A ce titre, l’ex DG de presse est intervenu dans plusieurs médias nationaux et internationaux, lors des pourparlers engagés par le camp Ouattara pour le dépôt des armes et le ralliement des hommes ‘’du général’’ IB, sans que personne ne se doute qu’il s’agissait bien de lui.

« On avait ordonné hier mardi (NDLR 26 Avril 2011) à nos hommes là-bas de déposer les armes, comme l’avait demandé le chef de l'État. Ils avaient commencé à le faire et à ma grande surprise, on est attaqué », c’est sa dernière déclaration faite par téléphone au journal l'Intelligent d’Abidjan quelques heures avant l’annonce de son présumé décès. Anoblé Félix est très connu dans la sphère politique ivoirienne.

Il fait partie des instances dirigeantes de le Jeunesse du PDCI-RDA, la JPDCI-RDA, sa famille politique qui l’a démis publiquement au lendemain de son apparition télévisée ‘’incommodante ‘’, en témoigne la « Une » du quotidien L’expression.

Dans tous les cas, il est très proche du leader de la jeunesse de ce parti cinquantenaire de Côte d’Ivoire et a été a plusieurs reprises vue en sa compagnie lors de rassemblements politiques. Une chose est sûre, Anoblé Félix n’est pas un ‘’soldat’’ et est connu de tous comme tel.  L’annonce de sa mort l’expose à un règlement de compte en douceur.

Le CIPJ est très préoccupé du sort que pourrai lui réserver ses détracteurs s’ils venaient à mettre la main sur lui.

Le CIPJ demande au président de la république de tout mettre en œuvre pour  préserver son intégrité physique.


Le CIPJ

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...