ALAIN FOKA & MEDIA D’AFRIQUE, NOUS LAISSE ORPHELINS

Nous sommes nombreux à travers le monde et, surtout au sud du Sahara à te pleurer Mr Alain FOKA parce que nous entendons plus votre voix basse, vos éditoriaux, la revue de la presse des rédactions, vos correspondants et imminents invités, obligeant les nombreux auditeurs de média d’Afrique à abandonner toutes activités, afin de capter leurs radios sur la fréquence allouée à nos pays respectives.

A quinze ans d’existence et de résultat probant, nous, auditeurs sommes ravis des sujets traités pendant les émissions de média d’Afrique. Que deviendront-ils notre conteur SACRE SEYDOU et J Point Rémi NGONNO (l’encyclopédie des proverbes) de la maison des journalistes ? Et, où laisseront nos messages car le répondeur de média d’Afrique permettait à nous auditeurs de crier aux scandales auxquelles, nos proches et membres de nos communautés sont victimes.

En outre, je commençai à vous écouter en 2002 et, dès lors je me suis familiarisé, apprendre, écouter, analyser, me former et à devenir aujourd’hui journaliste indépendant dont j’ai pu bénéficier d’une bourse étrangère en journaliste pour janvier.

Je me fais fort de vous remercier pour votre disponibilité, recherche, que vous n’hésitiez point à partager avec votre auditeurs. Que Dieu vous bénisse pour votre nouvelle émission et nous serons là pour vous soutenir.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • quand on dit le monde chance,le monde bouge ce n'est pas une blague,vraiment le media d'Afrique nous a quitter brusquement comme laurent Desire kabila nous a quitter sans que son grand besoin finisse dans nos coeurs.Alain pourquoi vous nous aviez frapper comme tel?

  • Sachons laisser les choses avant que les choses ne nous laissent. Peut-être le meilleur vient plus loin....
    ABC
  • Finalement Alain FOKA dit avoir arrêté l'émission de son propre chef après 15 ans... je vous invite à écouter et à télécharger la dernière émission de média d'Afrique avec un panel d'invités surprise dasns les studios de la maison de la radio à Paris : http://www.rfi.fr/emission/20101028-1-actualite-internationale-vue-...
  • "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" dixit Lavoisier
    Je crois que M.FOKA avec tout le talent qu'on lui connaît saura rebondir.
    Je suis prêt à parier que la fin de média d'Afrique a été justifié par la même philosophie que celle de Microscopie : «la banlieue ne mérite pas 47 minutes hebdomadaire sur RFI»
    Quand on sait que 85% de l'audience de RFI vient d'Afrique a t-on mené une enquête pour savoir ce que les africains en pensent ? NON ! Mais qu'en disent les africains ? Cette crise au sein de RFI n'est-elle pas une situation propice pour que les africains mesurent leur importance en terme d'audience (Ne dit-on pas que le client est roi?)
    Je vous invite à lire la fin de microscopie avec l'article de Malik BERKATI mais également la crise qui sévit au sein de RFI depuis quelques années et qui a d'ailleurs "inspiré" les auteurs de l'Atelier Des Médias.
    La refondation de RFI et son rapprochement avec France 24 marque un tournant important de l'histoire de la communication dans le monde francophone ...
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...