Le terme ‘locum’ est généralement employé dans le jargon médical pour désigner un médecin qui remplace temporairement son collègue qui est absent ou malade et qui prend soins des patients de ce dernier. Le terme complet et original est “locum tenens”. Cette pratique est courante dans le secteur médical partout dans le monde. Seulement, voilà, en République Sud- Africaine, c'est pire! Qui est qualifié à faire le “locum”? Le département de la santé est clair sur ce sujet dans son formulaire de demande pour médecins étrangers, la FWMP (Foreigner Work-force Management Program) : “... ne peut traiter ou “toucher” un patient sur le territoire sud-africain que tout médecin ayant obtenu un enregistrement complet” à l’Ordre des medécins, donc étant en ordre avec la Health Professional Council of South Africa (HPCSA) - qui est l'organe officiel de l'Ordre des Médecins en RSA, et qui régit les droits et devoirs des disciples d'Hippocrate dans le pays. Les réalités sur terrain sont autres. Continuez en cliquant sur ce lien
http:/http://africamedia21.com/index.php/permalink/5879.html
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...