Ziad Maalouf en compagnie de Adrienne Alix (à droite) et de Alexandre Minski

(Crédit photo :  ©Juliette Robert/Institut Français)

Rendre le contenu francophone de Wikipedia disponible dans les lieux où l’accès à Internet est complexe, et favoriser la création d’articles depuis des zones mal connectées : tels sont les deux objectifs d’Afripédia, un projet porté par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), l’Institut Français (IF) et l’association Wikimedia France. Entretien avec Adrienne Alix de Wikimedia France et Alexandre Minski de l'Institut Français porteurs avec l'AUF du projet Afripedia.

Du 6 au 9 février se tenait à Paris le Salon Expolangues, qui réunit chaque année les grands acteurs mondiaux du marché de la linguistique. Le thème de l’édition 2013 était “le numérique au service des langues”, et à cette occasion, l’Atelier des médias a reçu deux responsables du projet Afripédia porté par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), l’Institut Français (IF) et l’association Wikimedia France.

Adrienne Alix est directrice des programmes de Wikimedia France, et Alexander Minski est chargé de la coopération universitaire.

Accéder à l'encyclopédie en ligne sans connexion internet

Wikipedia est actuellement le projet le plus emblématique du pouvoir et de la richesse d’internet. L’encyclopédie en ligne existe dans 285 langues et, au 8 janvier 2013, elle comptait 24.150.122 articles, dont 1,338 millions en français, la troisième langue de Wikipedia derrière l’anglais et l’allemand.

Afripédia a pour but de donner accès à cette encyclopédie participative hors ligne. Ceci grâce à de petits boîtiers où il est possible d’insérer une clé USB contenant l’intégralité de Wikipedia en français. Une fois cet appareil branché sur une prise électrique, il ouvre un réseau wifi local sur lequel des ordinateurs vont pouvoir se connecter pour accéder à Wikipedia sans connexion à internet.

Faciliter la contribution à l’encyclopédie en ligne

Ce projet de diffusion a été couplé avec une formation à la contribution dans les pays francophones. Au début du mois de novembre 2012, une semaine de formation a été organisée à Abidjan avec une quinzaine de personnes originaires d’Afrique centrale et de l’ouest. Durant ce stage, ces personnes ont appris à se servir du boîtier et à contribuer sur Wikipedia.

Pour Alexandre Minski, la participation de l’Institut Français - qui soutient également la plateforme Mondoblog - au projet Afripédia était une évidence : "Aujourd’hui, la promotion et la diffusion d’une langue passe avant tout par internet, et une présence francophone au sein des réseaux est donc une évidence."

Wikipedia est le sixième site le plus visité au monde. L’encyclopédie en ligne était donc le bon levier pour faciliter la consultation et la production de ressources numériques francophones.

Aujourd’hui, on considère qu’il y a 220 millions de francophones dans le monde. Ils seront deux fois plus nombreux dans trente ans, et la plupart d’entre eux seront Africains : or il y a aujourd’hui une sous-représentation de l’Arique sur Wikipedia, avec très peu de contributeurs africains. Il fallait donc réduire cette fracture numérique, d’où le projet objet Afripédia, qui va donc continuer à se développer, avec comme premières cibles les étudiants et les universitaires : ce sont eux qui doivent être touchés en priorité pour ensuite porter le projet à travers l’Afrique.

Si vous désirez plus d’informations sur ce projet, vous pouvez suivre le compte @Afripedia sur Twitter, ou vous rendre sur le site d’Afripedia, qui propose une documentation technique avec de nombreuses informations.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • ILBOUDO Adama Arukey, tu es au Mali? Tu parles d'Afripédia. Tu le veux en Français ou uniquement en Anglais? Si tu le veux en Français et si tu es au Mali, je peux t'aider. Merci

  • J'ai découvert un Afripedia en Anglais et sans pouvoir y trouver une possibilité d'inscription sur ce site. Il faudra plus d'amples détails pour son utilisation

  • Ouiiiiiiiiii, je reviens encore ici vous dire qu'aucun de cela ne m’échappe! Cette innovation, cette belle initiative d'aide aux pratiques scolaire conçue pour notre Afrique, je la suis de prêt!  J'ai déjà le contenu et je vous informe que dès demain samedi, je procède à l'installation de Afripédia sur les machines de dix écoles rurales au Mali!

    Courage!

  • C'est vraiment génial cet application et qui est d'ailleurs la bienvenue au Mali là, où il y a des régions très éloigné d'où on ne peut parler d’électricité à plus forte raison internet. Je suis sûr que ça leur fait un grand bien du directeur d'école jusqu'aux apprenants.Surtout à l'ère de l'énergie solaire presque tout est possible. Il suffit de leur de donner la clé avec trois jours de formation et le pari est gagné. Comment pouvoir s'en a procurer ladite clé USB?

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
L’Atelier des médias est allé en Turquie pour enquêter sur la liberté d’expression dans le pays. No…
26 déc. 2017
Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
Plus...