Un casting a été organisé dimanche 17 juin 2012 en vue de sélectionner les deux candidates qui représenteront le Cameroun à New-York et Londres en juillet et août prochain.

 

Elles étaient dix-sept au départ. Au final, elles ne sont plus que quatre à être sélectionnées : Edmonda Barbara, 24 ans, Audrey Wato Nzitchoua, 21 ans, Tia Malafa, 24 ans, et Marie Corine Obama, 28 ans. Exceptionnellement, une cinquième finaliste a été retenue bien après le casting. Il s’agit de Cynthia Tayou. « Elle rejoindra les quatre autres choisies lors du casting. Kibonen NFI et David NSO, fondateurs de la Cameroon Fashion Industry ont pensé qu'elle a beaucoup de potentiel et qu'il faut lui donner une chance de participer pour saisir cette opportunité de défiler lors des Africa Fashion Weeks de Londres et de New-York », informe Jodelle Mayoda, assistante de Kibonen Nfi au Cameroun. Le casting organisé par la Cameroon fashion industry ce dimanche 17 juin 2012 à Douala est présidé par un jury constitué de Jackie Patcha et Munghai Nfi, consultants en mode, Alain Ngann et Guy Ella, photographes professionnels et Félix Ngambi Manga, président de l’Association des mannequins professionnels du Cameroun (Ampc). Les quatre heureuses retenues ont été évaluées sur les critères de l’expression courante d’anglais, la taille (mesurer au moins 1m80), être libre, disposer d’un passeport en cours de validité et être âgée entre dix-huit (18) et vingt-quatre (24) ans.

 

Au terme de cette première sélection, « nous allons les coacher les cinq mannequins retenus en langue anglaise, à l’expression en public, à l’amélioration de leur façon de marcher. Puis, nous mettrons leur photos sur la toile (facebook, Ndlr) et les internautes choisiront, dans deux semaines, les deux meilleurs qui représenteront le Cameroun », rapporte Félix Ngambi Manga, le président de l’Ampc qui compte un peu plus de trois cents membres. Les deux mannequins plébiscités par les internautes et cinq stylistes dont les noms ne sont pas encore dévoilés, prendront par à l’African fashion week qui se tiendront à New-York et à Londres respectivement en fin juillet et début août 2012. Une grande première pour les acteurs de la mode camerounaise. Car, la Fashion week-end donnait la possibilité depuis cinq ans aux stylistes africains de présenter leurs modèles. Et ceux-ci n’étaient portés que par des mannequins étrangers.

Cette fois, « la possibilité est donc donner aux mannequins camerounais de devenir professionnels et de vivre (de) leur passion. Mais également de démontrer qu’une vraie industrie de mannequins existe au Cameroun », explique Adeline Ntoh de la structure Cameroon fashion industry. Une aubaine qui a été offerte grâce au déploiement de Kibonen Nfi, créatrice de modèle, et David Soh, ancien mannequin camerounais ; tous deux basés à New-York se battent au quotidien pour promouvoir la mode camerounaise aussi bien en Afrique qu’au-delà du continent africain.

Frank William Batchou

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...