Acada360 est une plateforme de partage de supports académiques créée par une start-up nigériane.

Elle a été fondée par Ifeoluwa Adedeji and Godswill Oyor, 2 jeunes diplômés de l’université d’Ibadan:

« Nous nous sommes inspirés des tendances que nous observions sur le campus. Nous avons vu dans l’intensité avec laquelle les étudiants collaboraient, dans leur besoin d’interaction avec les enseignants et de connexion avec les autres établissements, l’opportunité de faire une contribution majeure au système éducatif. Nous avons donc pensé que nous pouvions changer les méthodes de diffusion des cours

Etudiants ou jeunes diplômés, ils sont aujourd’hui 5 à travailler sur la plateforme au Nigeria, et ont une équipe de développement au Vietnam.

Leurs forces : une grande proximité avec le monde académique et une connaissance empirique des besoins des étudiants.

Le site est opérationnel (Acada360) et l’équipe nigériane travaille à sa promotion sur le campus de l’université d’Ibadan.

Enseignants et étudiants ont la possibilité d'y déposer des ressources contre rémunération. Les professeurs peuvent poster des supports de cours, annonces et devoirs à l’attention de leurs classes. Les étudiants eux peuvent partager notes et tutoriels vidéos avec leurs pairs.

La start-up souhaite être présente avant la fin de l’année dans 10 établissements d’enseignements supérieurs nigérians.

 

Elle investit un marché de l’enseignement supérieur considéré comme le plus prometteur du continent.

Le Nigeria c’est, depuis peu, la première économie d'Afrique.

Le Nigeria c’est 169 millions d'habitants en 2013. 389 millions en 2050 selon les projections des Nations Unies.

Ce sont des classes moyennes et supérieures exigeantes, qui développent des stratégies adaptées à leurs moyens financiers pour offrir à leurs enfants une éducation de qualité.

C’est également une université publique moribonde (manque de qualité des enseignements, infrastructures en mauvais état, gouvernance défaillante, insécurité sur les campus…), qui en 2008 n’arrive à intégrer que 200.000 bacheliers sur le million de candidats aux études supérieures.

Ceux qui le peuvent choisissent un pays étranger : en 2013 49531 Nigérians effectuent leurs études hors du pays. Parfois à grands frais. Selon Tatler les Nigérians dépenseraient chaque année 370 millions d'Euros dans les universités et collèges d'élite britanniques.

Et puis, il y a ceux qui restent.

Certains, une minorité, peuvent opter pour les établissements privés, qui profitent de la dégradation de l’enseignement public. Inexistants encore avant 1999, ils représentent en 2012 40% des universités.

 

Au total, en 2008 1.691.141 étudiants effectuaient leurs études supérieures dans un établissement d’enseignement supérieur nigérian.

Autant d'utilisateurs potentiels pour Acada360...

http://campusafrican.com

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Salut Simon! La réponse d'Ifeoluwa Adedeji à ta question "It's a good question. Yes, we are going to. Nigeria is not the final destination. Very soon, we hope to have expanded into other places, including French-speaking ones."

    J'ajoute que depuis 2008 le Français est la deuxième langue officielle du Nigéria.

    Et puis, les départements de langues étrangères de la plupart des universités nigérianes, y compris celle d'Ibadan, proposent des licences et masters de Français. Leurs étudiants sont comme tous les autres susceptibles d'utiliser la plateforme pour partager leurs cours de Français.

  • Très bonne initiative en tout cas. Bon vent!

  • Salut Simon. (Bonne) Question posée aux fondateurs! Je posterai leur réponse...

  • Merci pour l'info !
    Y aura-t-il des contenus en français ?

This reply was deleted.

Réccemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
L’opération «1001 radios dans la rue» http://rfi.my/1v5YIAD  Via @RFI
Il y a 4 heures
RFI | Atelier des médias via Facebook

Le #Podcast aurait le vent en poupe, nous on est pour !…

Simon Decreuze via Twitter
“La ruée vers le podcast” par @sarahloulepers https://medium.com/p/7b417783b23b 
Il y a 19 heures
Atelier des médias via Twitter
Cameroun: la presse inquiète de la nouvelle loi antiterroriste http://rfi.my/1wldbgs  Via @RFI
Il y a 20 heures
Plus...