Lorsqu’un prince et son gouvernement arrive au pouvoir en agissant comme s’il était en train de réaliser un projet bizarrement étranger à celui qu’il présenta au peuple qui lui fit confiance, il y a au moins deux hypothèses :
Ou bien cet homme a promis ce dont il ne savait rien de la réalisabilité en général et de sa puissance particulière à lui, à son équipe et à son Etat de réaliser un tel projet. Ou bien il savait tout de ce qui devait arriver mais qu’il ne parla jamais ouvertement en public de ses intentions.
Le premier cas de figure est certainement le plus général car à mon car à mon avis, malgré tous les avantages que cette fonction et cette position dans la vie des hommes peut procurer, une femme ou un homme qui est un tant soi peu instruit de la complexité de la nature et de la super complexité de l’homme, ne demanderait jamais à gouverner ses semblables. C’est pourquoi j’essaye toujours de comprendre les manquements des princes et des ministres et des autres femmes et hommes du monde qui se parent de ces étincelants mais dangereuses parures. Les manquements politiques qui relèvent d’une ignorance et d’erreurs involontaires dus à un défaut de maîtrise de la nature et de l’homme à gouverner sont pardonnables.
Mais quand on décide de tromper un peuple tout entier, cela devient extrêmement grave et les dommages que le peuple dont la confiance a été abusée sont malgré leur atrocité, plus supportables que ceux qui pourraient s’abattre sur les usurpateurs.
Il y a une grande différence entre le Sénégal sous Abdou Diouf et le Sénégal sous Abdoulaye Wade à propos de Lumières :
-Abdou Diouf disait : « Allumez les lampes ! » et ensuite nous négocieront en toute transparence.
-Abdoulaye Wade semble dire depuis un certain temps dans un environnement déjà dangereusement très obscure : « Eteignez partout les lampes ! »et ensuite nous allons négocier en toute obscurité
Une alternance politique est partout une bonne chose pour un peuple et pour une nation dans sa marche au sein de l’histoire.
VIVE LE MOUVEMENT ET CHANGEMENT
NOUS ALLONS NECESSAIREMENT VERS LE MEILLEUR
QUAND NOUS SORTONS DES GRANDES CATASTROPHES

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...