A quoi bon être camerounais?

Il ya une anecdote qui me fait souvient bien rigoler. il se dit qu’un artiste camerounais fut un jour reçu par Claudy Siar, dans l’émission Couleurs Tropicales qu’il animait autrefois sur RFI. Claudy , pour mettre en confiance l’invité avant les vraies questions, lui demande alors: Mr X vous êtes d’où au Cameroun? Notre ami, sans doute préparé à un combat verbal comme ceux auxquels les interviewers camerounais l’avaient habitué répondit: Mr Claudy, je suis doux, mais quand je me fâche, je suis méchant hein?

La méchanceté, la haine, la colère. c’est trop souvent ce qui me reste quand je considère mon pays. Surtout lorsque je rencontre ces gens qui vous servent des messages condescendants, comme quoi, on n’a que le pays qu’on mérite et qu’on ne vaut pas mieux.

Je rigole méchamment hein? A quoi bon s’illustrer dans un pays qui ne vous reconnaîtra jamais? Tous nos auteurs, les grands, les vrais sont en exil, volontaire ou non. Que viendraient-ils faire dans un état sans politique du livre, sans bibliothèque nationale? Le terrain de la construction intellectuelle est désormais occupé par des personnages sans épaisseur et sans charisme qui confondent écrire et hurler. Le tout sous l’oeil torve d’une presse vendue, qui faute d’un marché, un vrai, écrit des articles dictés par les cercles politico mafieux qui la maintiennent sous perfusion.

Un pays de slogans, de mots, de lettres, de promesses, « émergence en 2035″, « je vous verrai », « ils rendront gorge », « nous serons… » « nous allons… » toute une dialectique de l’espoir pour endormir une république en dehors du présent, qui vit dans un futur qu’elle ne se donne pas la peine de construire. La maison Cameroun est belle de loin, aussi belle que les décors en papier mâché des studios de cinéma.

Pourquoi être camerounais? Pour la plupart nous le sommes encore parce que personne ne nous a proposé d’être autre chose. Je l’affirme, on ne gagne rien à être camerounais. Sauf si on se trouve  bien entendu du côté des voleurs, des prévaricateurs et autre sale engeance qui pille sans pitié ce pays.

La suite sur Kamer Kongossa

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines pr…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie Mi…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...