A La Découverte de Cowork in Grenoble

Nous sommes le jeudi 14 Novembre et pour la première fois, depuis mon arrivée à Grenoble, je vais rencontrer la communauté de ceux que j'appelle les "startupers" de Grenoble.

 

Ceci déjà pour une interview que j'ai réalisé pour le journal de Sciences Po Grenoble que vous allez découvrir dans cet article mais aussi pour assister à mon tout premier "Apéro Pitch".

 

Qu'est ce que c'est l'apéro Pitch? Je vous en parlerai dans mon prochain article.

 

Pour l'heure allons à la découverte de Cowork in Grenoble avec Mathieu Genty, coworker convaincu qui nous accueille.

 

« Quartier général » des innovations technologiques à Grenoble, équipé de deux salles de réunion, une salle de formation et une cuisine, j’ai visité cette semaine l’espace Cowork in Grenoble pour en savoir plus sur ce centre.

 

Comment définirez-vous votre espace ?

Mathieu Genty : L’espace est un lieu où se cristallise la communauté des entrepreneurs de Grenoble. C’est un lieu qui permet de rassembler les gens qui font des choses, qui créent des entreprises, qui dirigent des associations.

C’est un lieu d’entraide pour toute la communauté.

 

Comment se développe votre espace avec les « co-workers » ?

(les coworkers sont ceux qui font vivre l’espace, c’est-à dire les entrepreneurs. A Cowork in Grenoble, il n’y a pas d’employé, tout le monde est entrepreneurs.)

Mathieu Genty : Il paye  pour être dans l’espace. On a des forfaits journée ou mois. Donc vous ne payez que ce que vous consommez.

 

Ce qui représente votre business model ?

Mathieu Genty : C’est notre business model sachant qu’à lui tout seul, nos prix sont trop bas pour que le business model suffise à lui-même.

Donc il faut qu’on soit créatif et qu’on trouve des modes de revenus alternatifs autour.

 

Quelle est la différence avec les fablab ?

Mathieu Genty : Les fablab sont des lieux de productions d’objets physiques. Alors que chez nous, ce sont des gens qui travaillent l’immatériel : la pensée, l’idée. Donc ici, on ne fabrique rien, en tout cas, pour l’instant. Mais on a un projet de Fablab en cours pour la fin de l’année. On verra si ça se fait ou pas.

 

Comment envisagez- vous l’avenir de votre espace ?

Mathieu Genty : L’espace de Cowork in est un outil pour notre communauté et l’idée c’est d’ajouter de nouveaux outils régulièrement en fonction des besoins qui se décèlent. Notamment, il y a l’accélérateur de startup qui démarre effectivement à la fin du mois, l’idée du fablab a germé également et sans doute bientôt une école d’entreprenariat. L’idée c’est de structurer, de consolider, l’écosystème entrepreneurial grenoblois.

 

Quelles sont d’après vous les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui feront le monde de demain ? (Façon soon soon soon)

Mathieu Genty : La collaboration, la coopération et puis le fait de remettre du sens au cœur de ce que font les entreprises.

Croyez-vous encore en la capacité à innover ?

Mathieu Genty : Je pense que Grenoble considère trop l’innovation comme devant être technologique. Aujourd'hui, les innovations se déplacent et elles se déplacent sur des nouveaux modes de consommations tels que l’innovation marketing, l’innovation d’usage et plus seulement sur l’innovation technologique. Et ce sont ces nouveaux modes que nous traitons à Cowork in Grenoble. Ainsi, tout ce qui est consommation collaborative, économie collaborative sont des innovations qui passent complètement inaperçu aux yeux des politiques et des décideurs alors que c’est là que va se construire le monde de demain avec la même importance que l’électricité a transformé notre monde d’aujourd’hui.

 

Pour finir, comme le dit si bien Géraldine Lepers, coworkeuse, à Cowork in Grenoble,

Si vous travaillez, vous rencontrez des gens et si vous êtes entrepreneur, vous avez des idées.

 

Pour retrouver la communauté des coworkers de Grenoble sur Twitter, cherchez #Ceuxquifont

Vous pouvez aussi écouter l'interview.

 

Sinatou Saka est passionnée de journalisme et geek par nature. Elle vit depuis Septembre 2013 à Grenoble où elle étudie les enjeux de l'information et de la communication dans notre monde numérique. Sinathlafricaine sur Mondoblog, elle partage avec vous de temps en temps sur sa page de l'Atelier des Médias les innovations grenobloises dans le numérique et ses petites découvertes .

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...