Santé Sud

Vous avez une activité ou une expérience en relation avec la santé des jeunes dans les pays en développement ou en France? Conduites à risques Grossesses précoces Addictions VIH Jeunes mineurs isolés ou migrants Chomage etc.

Complétez maintenant l'appel à participation afin de devenir conférencier de la 8e journée provençale de la santé humanitaire sur le thème A la santé de la jeunesse ou tenir un stand (20€).


La Journée provençale de la santé humanitaire est organisée par l’association de solidarité internationale Santé Sud, sise au 200 bd National, 13003 Marseille. Santé Sud est porteuse de la manifestation « Journée provençale de la santé humanitaire » et entièrement responsable de son financement, de sa logistique et de la communication de l’événement.

Objectifs et cibles
Sensibiliser le grand public et les médias aux enjeux de la solidarité dans le domaine de la santé ;
éduquer les acteurs et futurs acteurs de la santé et de la solidarité (étudiants, enseignants, professionnels sanitaires et sociaux, personnels, volontaires et bénévoles associatifs...) ;
dresser des passerelles entre les institutions de tous types (privées, publiques, associatives...) pour améliorer la concertation et favoriser les partenariats ; mieux faire connaître la diversité et la richesse des réseaux actifs dans le domaine de la santé humanitaire en Provence et au-delà.

Comité scientifique
Chacune des éditions des Journées provençales de la santé humanitaire – dont le thème varie chaque
année - est pilotée par un comité scientifique annuel qui évalue la pertinence des contenus proposés et
valide la programmation. En 2013, il est composé de :
Dr Paul Bénos, Gynécologue-obstétricien, Président de Santé Sud
Dr Guy Farnarier, Neurophysiologiste, membre du Haut Comité de pilotage de Santé Sud
Marie-José Moinier, technicienne de laboratoire, secrétaire générale de Santé Sud
Nicole Hanssen, Directrice de Santé Sud
Hélène Chastanier, directrice de programmes à Santé Sud
Julie Bégin, Responsable de la communication à Santé Sud
Jean Delmont, Professeur en médecine, Président de la Société des pathologies exotiques
Bernard Granjon, Gastro-entérologue, Président de l’association Osiris, Président d’honneur de
Médecins du monde
Cyril Farnarier, Sociologue de la santé, Centre Norbert Elias à Marseille (UMR 8562)
Antoine Bruno, Educateur spécialisé, ancien directeur de Tremplins Santé Jeunes (aide aux jeunes des quartiers Nord en situation d’addiction)
Silvie Camil, Directrice du Planning familial de la région PACA

Dates importantes
janvier 2013 : constitution du Comité de pilotage de la Journée
1er mars : lancement de l’appel à communication
2 mai : Date limite pour répondre à l’appel à communication ou envoyer sa demande de participation - communication orale, poster, stand (20 €), etc.
30 mai : Programmation (réponse aux appels à communication)
29 novembre 2013 : Tenue de la 8e Journée provençale de la santé humanitaire
Tenue de l’événement et format

La 8e édition de la Journée provençale de la santé humanitaire aura lieu le 29 novembre 2013 de 8h30 à
18h30 à la Faculté de pharmacie de la Timone. Elle rassemblera quelque 700 personnes du public. Pour
laisser la parole au plus grand nombre, plusieurs possibilités seront offertes aux organisations qui répondent
à l’appel à communication :

REGLEMENT - 8e Journée provençale de la santé humanitaire – A la santé de la jeunesse !
13 Tables rondes thématiques* structurées comme suit : un exposé oral de 10 minutes (1er cercle), suivis d’une table ronde élargie avec cinq discutants (Cercle 2), puis débat avec la salle (cercle 3) (ce shéma est sujet à changement selon les propositions reçues à l’appel à communication) 18 Posters 30 stands
Autres animations (selon les propositions à recevoir : expo photo, musique, théâtre...)
1 Annuaire des structures participantes (où les informations recueillies dans l’appel à communication
seront recensées)

CRITERES DE SELECTION
Attribution d’un stand : 20 Euros
Une participation aux frais (PAF) de 20€ est demandée afin de s’assurer que les réservations seront bien honorées (et qu’aucun stand réservé ne sera laissé vacant !) La réservation du stand sera faite par le biais de l’appel à communication. Le 30 mai, après délibération du Comité scientifique, le paiement sera demandé par chèque aux structures ayant réservé leur stand. Seules celles qui auront envoyé le paiement avant le 30 juin seront retenues. Le comité scientifique accordera la priorité aux associations (loi 1901) qui sont directement touchées par la thématique annuelle (A la santé de la jeunesse) et dont le siège principal est situé en PACA. Chaque stand est constitué de 2 tables de 50 X 80 cm (donc 50 X 160 en tout) ainsi que de 2 chaises. Aucun panneau ou grille d’affichage ne sera fourni pour placer derrière le stand : à chaque association d’amener son panneau et le nécessaire d’accrochage (ficelle, scotch, etc.).

Si vous souhaitez disposer d’une table plus longue (notamment pour les librairies abondantes) ou des chaises supplémentaires, vous devez la fournir vous-même et le signaler obligatoirement à Santé Sud, qui se chargera d’en avertir les services de sécurité de la Faculté de pharmacie, où se tient l’événement. Il vous appartient d’habiller votre stand (nappe, affiches présentant votre association, documentation) et de l’animer.
Toute demande de stand devra nous être parvenue avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org) et le paiement reçu avant le 30 juin. Le logo de sa structure devra aussi être envoyé avant cette date à julie.begin@santesud.org.

Participation aux tables-rondes 1
Les critères de sélection établis par le comité scientifique sur la base des informations fournies dans le formulaire en ligne sont dans l’ordre :
la pertinence par rapport au thème général de la journée et au thème spécifique de chaque table-ronde ;
la complémentarité des communications entre elles (thématiques, disciplines et points de vue) ;
la légitimité de l’orateur (ou de l’organisme qu’il représente) sur le sujet présenté.
Le comité scientifique évaluera attentivement la qualité de chacune des propositions d’intervention orale en vue d’établir le programme de la Journée provençale de la santé humanitaire le 29 novembre 2013. Il a toute autorité pour rejeter une intervention, attribuer un poster en lieu et place de la participation à une table ronde, modifier le choix de la table-ronde ou encore décider de l’attribution des rôles à l’intérieur d’une d’entre elles (parmi les propositions, seront sélectionnés : 1 exposé « classique » de 10 minutes pour chacune des 3 tables-rondes privilégiant des « Témoignages » plutôt que des théories - réponse à la question par l’exemple, expérience concrète, bonne pratique - + 5 discutants pour réagir « à chaud » aux exposés)... Toutes les propositions devront nous être parvenues avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org). La photographie de l’intervenant et le logo de sa structure devra aussi être envoyé avant cette date à julie.begin@santesud.org.

Attribution des posters
Le Comité scientifique sélectionnera 18 propositions de posters en fonction de la pertinence du sujet présenté, de la variété (thématiques, disciplines et points de vue), et du profil de carrière de la personne qui la présente. Les posters seront placés dans le hall dans un espace central favorisant le passage lors des pauses. Ils sont totalement gratuits. Cependant, la production (graphisme, impression, etc.) des affiches que vous présenterez est entièrement à la charge des participants. Les panneaux où vous pourrez accrocher votre poster (avec vos propres systèmes d’accroche – ficelle, corde, scotch) font 160 cm de haut X 113 de large. Vous pourrez vous tenir à côté de votre poster pour expliquer au public ce que vous y présentez... Il est possible qu’un poster soit proposé aux personnes ayant soumis une communication orale aux tables rondes si le nombre de demandes est trop abondant ou que le sujet est trop éloigné des thèmes de chaque table ronde. Les propositions de posters devront nous être parvenues avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org). La photographie de l’intervenant et le logo de sa structure devra aussi être envoyé avant cette date à julie.begin@santesud.org.

1 Les trois thématiques des tables rondes seront précisées en fonction des propositions

REGLEMENT - 8e Journée provençale de la santé humanitaire – A la santé de la jeunesse !

2 Proposition d’autres animations
Expositions photos, chants ou musique, activité d’éducation au développement, théâtre-forum... Toute autre animation sera considérée par le comité scientifique, pour peu qu’elle s’inscrive dans la thématique, en complémentarité des tables-rondes, posters et stands. Les propositions détaillées devront nous être parvenues avant le 2 mai via le formulaire en ligne (www.santesud.org).

La thématique 2013
A la santé de la jeunesse !
Toutes propositions d’intervention orale ou d’animation allant dans le sens de la thématique sera évaluée et pourra concourir à enrichir la description ci-dessous...
Les jeunes (de 10 à 24 ans) représentent actuellement un quart de la population mondiale. En plein cœur de la tourmente qui les fait passer du monde de l'enfance à celui des adultes, les jeunes ont pour dénominateur commun une prise de risques accrue - par essence un phénomène sain lié à cette étape de leur vie - qui peut mener à divers problèmes de santé publique. Les jeunes à travers le monde sont soumis parfois très tôt aux inégalités les plus diverses, à une précarité économique et professionnelle grandissante, aux risques de comportements addictifs ou sexuels multiples, à la violence et à des situations d'exil ou d'errance pour certains...
Les résultats de la dernière enquête internationale HBSC de l'OMS, menée auprès de jeunes de 11 à 15 ans dans quelque 39 pays, révèlent cependant que les adolescents bénéficient d'une meilleure santé et de davantage de possibilités d'épanouissement qu'avant. Mais selon l’UNICEF, « Les inégalité liées à la pauvreté, au statut social, au genre ou au handicap privent toujours des millions d’adolescents de leur droit à une éducation de qualité, à des soins de santé, à la protection et la participation. »

Une étude portée par l'OMS et publiée dans la revue médicale Lancet souligne que sur 1,8 milliard de jeunes dans le monde, 2,6 millions meurent chaque année. 97% de ces décès surviennent dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Les principales causes en sont les accidents de la route, le suicide, la violence – particulièrement la violence conjugale! –le Sida, la tuberculose, la malnutrition et, pour les jeunes filles, les grossesses précoces et complications liées aux mutilations génitales. La plupart des causes de décès chez les jeunes sont évitables et peuvent être traitées. Nombreux sont les jeunes qui souffrent de maladies nuisant à leur capacité de croître et de développer pleinement leur potentiel ou qui continuent d’adopter des comportements compromettant à la fois leur santé actuelle et celle qu’ils auront à l’avenir : les problèmes de santé mentale et les conduites addictives en sont les deux exemples les plus frappants.
Les adolescents sont de plus en plus nombreux à adopter des comportements néfastes tels que la consommation de tabac, d'alcool et une alimentation déséquilibrée. En France notamment, l'INSERM révèle une envolée très préoccupante de la consommation des substances psychoactives (alcool, tabac et cannabis) pendant les années « collège », notamment pour l’alcool.
Mais si la 64e Assemblée mondiale de la Santé a adopté en mai 2011 une résolution sur les risques pour la santé des jeunes, les données et surtout les politiques globales spécifiques à cette tranche de la population demeurent nettement insuffisantes. Deux des huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) touchent des problématiques liées à la santé des jeunes. Le cinquième OMD vise à instaurer l’accès universel aux services de santé génésique et l’un des indicateurs en est la fréquence des grossesses chez les jeunes filles de 15 à 19 ans. Le sixième OMD, pour interrompre la propagation du VIH/sida, est assorti d’indicateurs comme une diminution de 25% chez les jeunes et il mesure aussi la proportion des jeunes de 15 à 24 ans ayant une connaissance complète et correcte du VIH/sida.
En dépit des évolutions récentes, la santé des jeunes demeure préoccupante, et l'augmentation de leur nombre dans les pays en développement laisse présager de nouveaux défis en termes d'inégalités en matières sociale, économique et sanitaire, trois piliers majeurs du développement. Il nous faut mieux cerner les nouveaux enjeux de cette jeunesse en construction qui est la seule garante de l'avenir du monde... C'est pourquoi cette 8e Journée provençale de la santé humanitaire réunit les structures les plus diverses pour réfléchir à la lumière de points de vues pluriels et complémentaires... à la santé de la jeunesse !

Public : INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT ICI C'est gratuit!

http://www.santesud.org/

Soutenir Santé Sud

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...