Il ne reste plus qu’à féliciter le peuple malagasy d’avoir eu un 1er tour de présidentielle calme et calme. Malgré les imperfections, le peuple malagasy et la communauté internationale semblent se mettre d’accord que le scrutin du 25 octobre dernier s’est bien déroulé (j’espère bien dire les choses). A quelques jours du second tour, j’ai imaginé des façons (pas si innovantes que ça) d’organiser des élections présidentielles (ou pour d’autres sortes de scrutin) largement inspirées des téléréalités et autres émissions. Voici donc 5 autres manières d’organiser une élection présidentielle libre, transparente et démocratique (ou presque). *Attention ceci est un billet d’humour*

 

536997_590162794364164_177000774_n

Les candidats en excursion (Photomontage vu sur facebook)

 

1-Présidentielle façon Secret Story

Imaginez qu’on mette 33 candidats dans une toute petite villa. Ils ont chacun un secret qu’ils ont intérêt à garder pour ne pas se faire éjecter de l’aventure électorale. Par contre, il faut que chacun cherche à deviner les secrets des autres candidats. Tous les moyens sont bons pour tirer les vers du nez de son concurrent. Le dernier survivant, eh bien il sera président. Par exemple, tu peux avoir des secrets comme : « Celui qui finance ma campagne est un dieu des platines »…

 

2-La présidentielle façon The Voice

On sait depuis longtemps que la musique adoucit les mœurs. Pourquoi donc aller chercher loin ? Elisons nos dirigeants via un grand télé-crochet. Tu connais « The Voice » ? Tu mets un candidat qui chante puis des juges, dos tourné (ils ne voient pas donc le visage du candidat), qui appuient sur un buzzer si la voix de la casserole du candidat leur plaît. Mais pour faire plus sérieux, au lieu de chanter, on pourrait peut-être demander aux candidats de présenter leur programme quinquennal. Gare à la moindre fausse note. Le Jury ? Eh Bien, ce sera la Commission Electorale Spéciale ! Pourquoi chercher ailleurs?

 

3-La présidentielle façon FORT BOYARD

Alors ici, le but c’est faire plusieurs émissions. A chaque émission, il y aura un prétendant à la magistrature suprême ainsi que son équipe. Donc s’il y a par exemple 33 prétendants, il y aura 33 équipes et donc 33 émissions. Comme dans l’émission originale, il y aura la chasse aux clés à travers des épreuves plus ou moins débiles et à la fin la récolte des boyards. L’équipe qui aura enregistré le plus grand nombre de boyards est vainqueur... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant