Il y a quelques mois l'ONG française MDM lançait sa campagne : Le meilleur système de santé au monde ?

Face à ce diagnostic MDM prescrit un traitement d'urgence accompagné d'un traitement de fond. Aux candidats de s'engager à le suivre. Leur indifférence aggraverait l'urgence sanitaire désormais aux portes du système de santé français.

Quelques chiffres :

Détresse sanitaire

Parmi les personnes malades soignées par les équipes de MDM

.85% n'ont aucune couverture maladie

.1/4 viennent se faire soigner trop tardivement,

.68% des femmes enceintes n'ont pas accès aux soins prénataux et plus de la moitié présente un retard de suive de grossesse.

.2/3 des enfants ne sont pas suivis par une PMI et 2/3 des enfants de moins de 6 ans ne sont pas à jour dans leur vaccinations.

L'assurance maladie ne rembourse plus les soins courants qu'à hauteur de 55% avec des répercussions immédiates pour les patients pauvres. Conséquence : En 2011 30% des Français ont déclaré retarder ou renoncer aux soins faute de moyen financier.
Les complémentaires santé pas pour tout le monde.
6 % des assurés n'ont pas de complémentaire soit 4 millions de personnes. Ces le cas entre autre des personnes bénéficiant de minima sociaux comme l'allocation aux adultes handicapés ou le minimum vieillesse.

Le droit aux soins des étrangers pauvres remis en cause. Fin 2011 avec, à Paris, la décision d'interdire le dépot de dossiers d'AME dans les CPAM de quartier et de cantonner les demandes dans deux centres uniquement, l'assurance maladie se désengage et se repose désormais ouvertement sur les associations MDM pour gérer la santé des plus précaires.

Un frein supplémentaire dans un système déjà complexe : procédure administratives lourdes, demande abusive de pièces administratives, multiples guichets, difficultés d'identification des médecins en ville, refus de soins, barrière de la langue....

Conséquences : En 2011 82% des patients reçus à MDM n'ont aucune couverture maladie alors qu'ils y ont droits.

Le diagnostic

Politiques répressives vs santé publique.

Prostitution : La rélégation

Roms : le rejet

Demandeurs d'asile : l'errance

Etrangers gravement malades : l'abandon

HABITAT PRÉCAIRE & SANTÉ

LA CRISE DE L'HÉBERGEMENT

Dans les squats et bidonvilles, le retour des maladies de la misère

Face à la détresse sanitaire des réponses nouvelles.


Drogues : apprendre pour limiter les risques.

MDM a lancé en 2010 le programme (ERLI) ÉDUCATION AUX RISQUES LIÉS À L'INJECTION. Au cours d'un nombre déterminé de séances, l'usager utilise devant les intervenants le produit qu'il consomme. L'objectif est de travailler avec lui l'acquisition de compéténces lui permettant de mieux se protéger. Ce programme fait l'objet d'une recherche financé par l'ANRS en partenariat avec AIDES et l'Inserm.

Salle de consommation.

INNOVATIONS

1) Réorienter les crédits publics consacrés à la lutte contre la drogues vers des approches de réduction des risques.

2) Accroitre l'offre de soins innovante pour les usagers de drogues : traitements de substitution accompagnés, éducation aux risques liés à l'injection, tests de dépistages rapides, salles de consommation, analyse de drogues.

3) Décriminaliser la consommation de produits psycho-actifs licites ou illicites.

Personnes à la rue et santé mentale : inventer de nouvelles approches.

INNOVATIONS

1) Mettre en place des solutions alternatives d'habitats, pensées avec les personnes.

2) Développer les équipes mobiles de psychiatrie de proximité avec des travailleurs pairs.

Prévention: équipes mobiles, médiation, travailleurs pairs et tests de dépistage rapide.

INNOVATIONS

1) Autoriser les test de dépistages rapides VHC en somplément des test de dépistages rapides du VIH lors d'actions mobiles.

2) Proposer des vaccinations à proximité des lieux de vie des plus précaires, surtout en période épidémique.

3) Valoriser la médiation en santé publique et professionnaliser le métier de médiateur en santé publique.

4) Développer la reconnaissance professionnelle des travailleurs pairs.

Le site de la campagne :http://votezsanté

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...