L’association Nouakchott Music Action atenu ce mardi 28 Octobre, une conférence de presse au centre culturel de la ville de Nouakchott (ex centre Maaouiya). A l’ordre du jour, le lancement officiel de la deuxième édition du festival « CULTURE METISSE », initié par Amadou Lamine Kane, fondateur de Nouakchott Music Action. Trois jours durant, du 28 au 31 octobre, la mixité culturelle et sociale sera célébrée à Nouakchott.

Une heure durant, le musicien chevronné Lamine Kane a brossé l’historique de Nouakchott Music Action. Crée en 2008, cette association a vu le jour dans le but de promouvoir la culture musicale et l’art à Nouakchott en particulier, et en Mauritanie en général. Elle accueille 267 élèves, 75 réguliers et 32 en fin de formation sur le maniement de plusieurs variés d’instruments de musique. En plus de cette formation d’instrumentaliste, les adhérents de Nouakchott Music Action sont initiés aux fondamentaux de la gestion et l’organisation de spectacles.

Au menu de cette deuxième édition de CULTURE METISSE, tout un chapelet d’activités : des ateliers de formations, résidence de création musicale et des concerts. Des artistes issues de l’association Nouakchott Music Action et ceux de place animeront ces 73 heures.

Amadou Lamine Kane regrette l’absence de subvention de son ministère de tutelle, celui de la culture et de l’artisanat. « Nous avons du serrer la ceinture et revoir notre calcul » a-t-il déclaré. Le budget évalué à plus de 6.000.000 um au départ a été considérablement revu à la baisse. Ce qui entraina l’annulation de la participation d’artistes internationaux de la France et du Sénégal et une partie du programme pourrait être amputée, si les 380.000 Um qui manquent à leur bourse ne sont pas trouvées.

Pour ça part, l’ambassade des Etats Unies d’Amériques a contribué financièrement à hauteur de 3600$, l’institut Français de Mauritanie, elle, accompagne matériellement et techniquement CULTURE METISSE en plus d’un chèque d’un peu plus de 100.000 Um.

Pour KANE, ce festival qui se veut porte étendard de la diversité culturelle en Mauritanie, de son vivant se tiendra avec ou sans le soutien financier des autorités et particuliers. Rappelons que Kane accompagné la diva des sables, Maalouma Mint el Meidah partout dans le monde pendant près de 9 ans.

Par Amadou Sy

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...