QU’EST-CE QUE L’IEEE ?


IEEE = Institute of Electrical and Electronics Engeneering = Institut d’Ingénerie Electrique et Electronique.


L’IEEE est la plus grande société (association d’individus) professionnelle technique au monde. Elle compte dans 160 pays plus de 375 000 membres. Elle publie le tiers de la documentation mondiale dans les domaines de l’ingénierie électronique, informatique et électrique. L’IEEE a développé plus de 900 normes industrielles en vigueur qui font autorité dans une vaste gamme de domaines allant des systèmes aéronautiques à l’ingénierie biomédicale en passant par les télécommunications et l’informatique.


Quelques normes : IEEE 802.1 (Gestion des Réseaux locaux) ; IEEE 802.11 (Réseaux locaux sans fil wifi) ; IEEE 802.15 (Bluetooth) ; IEEE 802.16 (Wimax).


LA JOURNEE MONDIALE DU 13 MAI


Le 13 mai 2010 l’IEEE commémore 126 ans d’ingéniosité et d’innovation au service du progrès technologique.


Cependant l’IEEE a constaté la nécessité d’une plus grande sensibilisation aux progrès technologiques et à leur impact face à la réduction du nombre d’étudiants intéressés par les domaines de l’ingénierie, de l’informatique et de la technologie. Par exemple, selon le ministère chinois de l’éducation, le nombre de spécifications en ingénierie dans les universités chinoises a chuté de plus de moitié entre 1997 et 2006. Aux Etats-Unis, malgré le nombre record d’inscriptions à l’université, le nombre d’étudiants en science, en technologie, en ingénierie et en mathématiques stagne depuis 25 ans. Ce manque de croissance pourrait déboucher sur une pénurie de professionnels formés dans des domaines où se joue l’avenir des soins de santé, des sources d’énergie alternatives et des communications.
Forts de ce constat des membres de l’IEEE du monde entier ont décidé d’organiser la première Journée Mondiale de l’Ingénierie pour l’Avenir le 13 mai 2009 avec objectif d’étudier des méthodes pouvant faire progresser la technologie et améliorer la planète.


La seconde édition de la célébration de cette Journée Mondiale doit être une nouvelle occasion de sensibiliser l’opinion publique aux diverses opportunités existant dans les différents domaines technologiques et enrayer la chute continuelle des inscriptions dans les filières technique, informatique et scientifique … Cette baisse est observée aussi bien dans les pays avancés (Etats-Unis, Europe) que dans les pays émergeants, comme la République Populaire de Chine. Ce manque de femmes et d’hommes formés aux disciplines scientifiques pourrait déboucher sur une pénurie de professionnels dans des domaines où se joue l’avenir de l’humanité comme celui de la santé, celui de la recherche, celui des énergies nouvelles ou encore celui des télécommunications.


L’OPIM SE REUNIT A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DU 13 MAI


Les membres de l’OPIM (Organisme de Promotion de l’Internet et du Mobile au TOGO) se réunissent ce 12/05/2010 au Sun-Set Club à partir du 18H30 afin d’échanger sur le sujet de la Journée Mondiale de l’Ingénierie et de définir des stratégies de sensibilisation de l’opinion publique sur les enjeux des NTIC.


Je me propose de participer à cette réunion dont vous trouverez le compte rendu ainsi que des interviews et des photos dans les commentaires de ce billet.


Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Logo OPIM 2


    COMPTE RENDU DE LA REUNION OPIM
    ( Cliquer sur le lien ci-dessous )
    Compte Rendu Reunion Opim Mercredi 12 Mai 2010
  • Je crois que cette rencontre organisée par l'OPIM est une très belle initiative et qu'elle regroupera bon nombre de Togolais. La machine technologique évolue de manière vertigineuse et l'Afrique à travers des stratégies de communication et de sensibilisation devrait emmener la jeunesse à s'intéresser aux technologies. A ce soir!
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...