700 milliards de dollars que le gouvernement américain devra perfuser dans les entreprises mises en difficulté depuis la complication de la crise financière il y a une semaine et demie, telle est la solution préconisée par Alan Paulson (plan Paulson), le secrétaire américain au Trésor, pour juguler cette dernière et espérer retrouver un équilibre dans les marchés. Le besoin de liquidité alors que le marché interbancaire se constipe est avéré, et l’introduction de liquidité semble être la seule issue. Les blocages apparaissent qu’il devient question de l’origine des fonds que le privé n’est pas prêt à assumer compte tenu du risque perçu. Le Congrès, démocrate en majorité, hésite à offrir au détriment des contribuables une sortie trop facile à ces entreprises qui se sont amusés à prendre des risques inconsidérés. Le Bureau Fédéral d’Investigation (FBI) a d’ailleurs annoncé qu’il mène des enquêtes en vue d’établir les responsabilités des uns et des autres pour ce qui concerne Freddie Mac et Fannie Mae, les deux géants de refinancement hypothécaire résidentiel, qui auront échappé à la faillite grâce à une mise sous tutelle par le Trésor. N’est-ce pas là le grand retour du keynésianisme et de l’interventionnisme de l’Etat comme on l’avait déjà vécu lors de la crise économique de 1929 ? Une fois encore, le système ultralibéral régulé par la "main invisible" montre ses limites. Et comme en 1929, l’Etat se voit obliger d’intervenir en jouant plus que le rôle d’un régulateur, mais également celui d’un acteur. C’est ainsi qu’après la mise sous tutelle par le Trésor de Freddie Mac et Fannie Mae, et l’octroi de 85 milliards de dollars de prêt à l’assureur American International Group (AIG), le gouvernement américain sollicite l’accord du Congrès pour mettre en œuvre le plan Paulson. En 1929, l’intervention de l’Etat s’était traduite dans un premier temps par une injection de crédits publics ; puis par la dévaluation du dollar et, l’accentuation du pouvoir régulateur de l’Etat à travers des lois (Emergency Bank Act) et des organismes (Federal Deposit Insurance Corporation, Securities and Exchange Commission), pour ne citer que les mesures financières et monétaires. Par ailleurs, les entreprises avaient été invitées à adhérer à des codes de concurrence loyale (avec le label : "we do our part") afin de bénéficier d’aides de l’Etat, outrepassant de facto les principes de la libre concurrence et les lois antitrust.
Si on devait ces observations au découpage des cycles économiques, on pourrait être amené à conclure qu’en phase de prospérité et même de croissance, il y a une tendance au libéralisme voire à l’ultralibéralisme, on aboutit à une quasi-disparition de l’intervention de l’Etat. A contrario, pendant la période de crise, le bon vieux Keynes est ressuscité et l’Etat devient un acteur majeur jusqu’à l’atteinte de la croissance. Il semble donc clair qu’aucun système ne doit passer pour la panacée, pour le système passe-partout qui pourrait être efficace en toute situation.
FKY

Vues : 15

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Écoutez !

La vie de la communauté

Billet de Okitandeka shungu koby

République Démocratique du Congo; la mort du chef milicien Morgan

Le chef du groupe Maï-Maï Simba, PaulSadala alias Morgan, est mort lundi 14avril dernier, deux jours après s’être rendu aux Forces armées de la RDC. Lescirconstances de sa mort font l’objet d’une polémique. L’armée indique que le milicien a été tué…Plus
il y a 11 minutes
Billets de Irane
il y a 29 minutes
Icône de profilchantier dyvoso, bagna shaliou, Ousmane Majha et 2 se sont joints à Atelier des médias
il y a 1 heure
Billet de Alif Buterinote

La page de Alif Buterinote sur Facebook

La page Alif Buterinote, est une page qui parle de l'émergence du cinéaste congolais Alif Buterinote, réalisateur de deux films jusqu'en ce mois de septembre. Un film fiction de trois minutes sous le titre "MULUBE" et un documentaire de 5 minutes au…Plus
il y a 4 heures
Alif Buterinote a publié un statut
"N'ai pas peur d'aller lentement, crains seulement de t'arrêter"
il y a 4 heures
AFFAGNON QEMAL a publié un statut
"A écouter... Si on réfléchissait 5mn à ce que "innover" veut dire http://j.mp/RogmCQ"
il y a 6 heures
Un billet de Ismaël Halissat a été présenté en exclusivité

"Internet est sur le point de disparaître" : entretien avec le géographe Boris Beaude

L’Atelier des médias reçoit cette semaine le géographe Boris Beaude pour parler de…Plus
il y a 6 heures
Un billet de Clara-Doïna Schmelck a été présenté en exclusivité
il y a 6 heures
AFFAGNON QEMAL a publié un statut
"Lire...En Israël, les robots nettoient les panneaux solaires http://j.mp/Ro83qO"
il y a 7 heures
AFFAGNON QEMAL a publié un statut
"Lire ...Comment éviter que vos conversations Twitter et Facebook ne se transforment en données. http://j.mp/1iYpe8r""
il y a 7 heures
AFFAGNON QEMAL a publié un statut
"Lire... Facebook veut offrir des services financiers http://j.mp/1iYp0OA""
il y a 7 heures
Billet de Clara-Doïna Schmelck
il y a 8 heures
Kodzo Adzewoda VONDOLY a promu le blog VIENT DE PARAÎTRE AUX EDITIONS CONTINENTS: HYMNE A LA NATION DE STEVE BODJONA de EDITIONS CONTINENTS
il y a 16 heures
Ismail Brice Tito AFFAGNON a commenté la photo de Ismail Brice Tito AFFAGNON
Miniature

IMG-20140414-00004

"Nous étions en pleine explication quand mendiants nous ont rendu visite "
il y a 18 heures
AFFAGNON QEMAL a recommandé la vidéo de AFFAGNON QEMAL
il y a 20 heures
Billet de EDITIONS CONTINENTS

VIENT DE PARAÎTRE AUX EDITIONS CONTINENTS: HYMNE A LA NATION DE STEVE BODJONA

"Chaque jour que Dieu fait, je le remercie pour ses bienfaits à mon réveil…Plus
il y a 21 heures

Membres

Les billets à la Une

Abonnez-vous par mail :

Photos

Chargement en cours…

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation