Blogs: de l'or ou de la boue dans les commentaires? Vos questions à nos invités

Les commentaires font une partie de la richesse des blogs mais ils peuvent aussi devenir la plaie des blogueurs.
Durant l'été, le blogueur français Versac décide de fermer son blog très suivi après que l'étiquette de "blogueur influent" lui a été collée par certains médias traditionnels. Cette exposition médiatique lui a valu un afflux de commentaires "qui dépassent [sa] capacité de réponse et [son] niveau d'attention". Versac constate: "Le bruit devient plus fort que ma parole. Surtout le mauvais bruit, qui inonde également le web. Le climat qu'engendre cette suspicion d'influence, cette notoriété, ne rend plus possible une pratique simple de ce blog." Il décide donc d'arrêter son blog.

Il y a quelques semaines, le journaliste Jean-Dominique Merchet décide de fermer les commentaires de son blog Secret défense.
J'ai décidé, il y a une semaine, de fermer les commentaires de mon blog. Pour l'heure, je ne peux que m'en réjouir, tant j'ai reçu de mails de félicitations.Si je ne l'ai pas fait directement, que leurs auteurs en soient ici remerciés. Comme moi, de nombreux bloggeurs regrettent que le comportement irresponsable d'une (petite) bande de mal-appris ait conduit à prendre cette décision radicale. J'ai bien conscience de nous priver ainsi de contributions intéressantes et d'un précieux espace de liberté. La fréquentation du blog ne semble pas souffrir de ce choix. La course à l'audience n'est pas mon premier souci, qui reste plus que jamais la crédibilité de l'information et la courtoisie de l'expression.

D'autres, comme le journaliste Pierre Assouline, semblent trouver dans le blog une source de satisfaction sans pareille. Pierre Assouline rend d'ailleurs hommage aux commentateurs de son blog (150 000 en quatre ans) en publiant un florilège de leurs interventions dans Brèves de blog publié aux éditions Les Arènes. Pierre Assouline explique le sens de cette démarche dans la préface de l'ouvrage.
Tous ceux qui ont pignon sur Toile en conviendront : si l’internet est une poubelle, on y trouve le meilleur et le pire. Mais outre que le pire recèle aussi des pépites, le meilleur a ceci de particulier qu’il se trouve là et nulle part ailleurs. Si c’est désormais en ligne que ça se passe, c’est aussi là que passe l’essentiel de la conversation, là qu’elle se déploie, comme veulent en témoigner ces Fragments d’un discours blogueux.


Pierre Assouline et Nicolas Vanbremeersch alias Versac seront mes invités cette semaine. Vous pouvez leur adresser vos questions dans les commentaires de ce billet.

[Photos: Maisondes cartes / Gunthert via Flickr]

Vues : 28

Commentaire de Malik Berkati le 16 septembre 2008 à 14:43
Bonjour,
Je déplore sur les blogs ou les sites les commentaires sans queue ni tête, agressifs, "trollisant", etc, mais en même temps, je me demande quelle est la plus-value d'un blog sur un autre média si les commentaires en sont purement et simplement exclus. Entre le tout à l'égout et le canal exclusif, il existe pourtant des solutions intermédiaires que sont la modération (en aval ou en amont), l'instauration d'une charte, l'inscription pour piuvoir commenter, etc.
MaB
Commentaire de COMPAORE Abdramane le 16 septembre 2008 à 17:58
Bonjour,

Dites moi quel est le sens ou l’intérêt d’un blog si la communication est unidirectionnelle ?

N’y a-t-il pas possibilité de limiter le nombre de commentaires sur les billets indiqués et d’avoir un modérateur afin d’afficher les commentaires les plus méritants ?

Je vous remercie.

COMPAORE.
Commentaire de Jean-Baptiste Ingold le 17 septembre 2008 à 10:36
Est-ce que les bloggeurs ont des choses à apprendre aux journalistes sur comment interagir avec leur communauté de commentateurs ou faut-il envisager d'autres outils ?

J'avais été marqué par les difficultés de gérer les afflux de commentaires lors d'événements particuliers. Les commentaires dépassent plusieurs centaines de commentaires dans... : événement qui on un echo particulier dans l'opinion. Récemment par exemple j'ai noté: un fait divers avec un echo raciste, une intervention présidentielle, un scandale, le retour d'une otage très/trop présente dans les médias.

Par outil je pense à des représentations graphiques. Un exemple ici http://bienbourrique.blogspot.com/2008/06/27-juin-2008.html Le blog (découvert via http://ils.sont.la et http://www.redacbox.fr)


Les commentaires de l'article du bien public "Nuit de violences dans l'Hérault et l'Aude"

Commentaire de Alexandre Villeneuve le 17 septembre 2008 à 13:05
Bonjour,

Pour ce qui est de Versac, je vais vous faire suivre mon long billet sur le sujet :
http://www.referencement-blog.net/blogueur-influent-grosse-deprime-260

Pour ce qui est de la gestion des commentaires, cela peut poser en effet certains problèmes, lorsque son volume est très important. Mais cela concerne seulement quelques sites très affluents (pour ne pas dire influents :D).

Des sites qui pourrait très bien faire externaliser le gros de la gestion des commentaires en compensant son coût par la monétisation de l'affluence.

Fermer les commentaires c'est dans la plupart des cas simplement de la flemme, mais cela a le fun d'être à contre-courant du web 2.0 ;)
Commentaire de Cédric le 18 septembre 2008 à 10:52
Je connais ce problème avec mon Blog. Après avoir remporté en 2007 le titre de meilleur Blog francophone à l'issue d'un concours organisé par la Deutsche Welle, j'ai reçu un nouveau type de visiteurs qui se sont distingués par leur capacité à poster un peu n'importe quoi comme commentaires sur les billets que je proposais. Je me suis donc retrouvé avec des billets avec près de 1000 commentaires! En faisant le tri, une dizaine de commentaires seulement restaient dans le contexte et apportaient un plus au débat. Le reste était juste bon pour la poubelle.

Une telle situation est très difficile à gérer. Tout en étant bien conscient que dans le tout que forme un Blog, les commentaires ont leur place, j’ai hésité longtemps entre fermer les commentaires et tout simplement arrêter de Blogger.

Deux solutions possibles : Forcer la validation des commentaires par l’administrateur avant leur publication ou alors contraindre les visiteurs à s’inscrire comme membre avant de publier des commentaires. Le site Rue89 propose un système de vote des commentaires (les membres votent pour les commentaires pertinents qui sont mis en valeur).

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Podcasts

La vie de la communauté

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Tout voir

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation