Vendeurs de chips à la sauvette au Cameroun

Ces jeunes camerounais sont des vendeurs à la sauvette. Ils vendent des chips de plantains , cuisinés à la vas-vite dans les coins de rues. Les passagers à bord de bus sur les grandes routes nationales sont leurs clients.  Un plantain est égale à un paquet de chips de 1OO FCFA. 

Ils sont jeunes , ne font pas d'études et travaillent très difficilement pour survivre au quotidien.

Photo : Aurore Bonny

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias