COTE D’IVOIRE : Flagrant délit d’Expropriation de M. ALLOU et M.CAMARA LOUKIMANE, DIRECTEUR GENERAL DE LA SICOGI

Monsieur Camara Loukimane serait-il au dessus des lois de discipline et rigueur de son ministre? Serait-ce une simple volonté de spolier les pauvres citoyens que nous sommes de nos terres ou encore une défiance directe à l'état et son représentant dans ce cas, le Ministre de la construction? Depuis quand la SICOGI , qui a été pour nombreux d'entre nous à travers les années symbole de bonheur et habitation familiale, est devenue oppresseur des citoyens de communes?

Ainsi donc nous venons par cette déclaration , lancer un appel pressant aux , Ambassades de France, de Canada , des USA , à l'UE et aux autorités dont le chef de l'Etat et le Ministre de la construction de nous rendre justice face à cet acte illégitime et illégale qui franchement n'est pas digne d'une société d'état aussi importante que la SICOGI.

Nous les membres du Syndicat des copropriétaires de la Cité SICOGI COCODY Nord représentés par les personnes ici présentes sollicitons votre présence ce matin afin de vous faire part de la grave injustice faite à l’égard de notre quartier et ses habitants par la direction de la SICOGI.


En effet le jeudi 2 Avril 2015, notre quartier reçu la visite impromptu d’un certain Monsieur Traoré Dramane de la société ECOTRA, en compagnie de quelques maçons et d’un important détachement des forces de l’ordre. Ce dernier ne présentant aucun papier d’indentification ou ordre de mission de la SICOGI nous informa qu’il était là pour ‘’ sécuriser l’espace vert de notre cité’’ afin de réaliser des travaux au compte de la SICOGI. Nous avons tant bien que mal essayé de faire comprendre à l’agent que cet acte allait à l’inverse de l’instruction du Ministère de la Construction adressé le 18 Novembre au Directeur Général de la SICOGI citant que ‘’ toute action sur cette parcelle restera illégitime et illégale’’. Malgré nos multiples explications et la production d’une copie de la lettre du Ministère, les agents avec l’appui des forces de l’ordre ce sont emparé de la parcelle et on érigé un mur de taule. Pour rappel, le mur de notre espace vert à été détruit par erreur en 2014 par le service technique de la mairie de Cocody sous instruction de l’ancien Ministre de l’Enseignement Supérieur M. Cissé Bacongo.

A cet effet nous avons sollicité M. Bacongo et le Maire de Cocody afin de réparer ce tort et reconstruire notre mur, chose qui malgré des promesses verbales reste sans suite.


Face à cette agression soudaine cautionnée par le DG même de la SICOGI, M. Camara Loukimane et à notre impuissance face aux forces de l’ordre armée de kalachnikov, nous avons eu d’abord recours à un huissier de justice pour constater les faits et l’état de lieu. Nous nous sommes aussitôt tourner vers le Ministère de la construction afin de comprendre comment une institution étatique comme la SICOGI pourrait ignorer l’instruction aussi claire de son Ministère de tutelle.

SICOGI%20006.jpg


SICOGI%20005.jpg


SICOGI%20006.jpg


SICOGI%20005.jpg


SICOGI%20002.jpg


SICOGI%20003.jpg

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias