Vestiges: visite du Castillo de San Marcos

En ce mois de mai où le moindre mètre carré ensoleillé est cherché à la loupe, flâner dans les vestiges du château de San Marcos n'est pas une si mauvaise idée!

Le château de San Marcos fut une église bâtie sur les fondations d'une mosquée du Xè siècle. Situé à El Puerto de Santa María, à Cadix, dans la communauté autonome d'Andalousie, ce fort a été érigée par le monarque Alfonso X El Sabio en l'honneur de la Vierge Marie après la reprise de la ville.

5588855668?profile=RESIZE_710x PH/DR En ce mois de mai ensoleillé, le Castillo de San Marcos ne désemplit pas


El Castillo de San Marcos du Puerto de Santa María est rebâtit sur les vestiges d'une forteresse romaine. Ses toits voûtés sont maintenus par quatre tours: deux avec un plan hexagonal et les deux autres avec un plan quadrangulaire. Le rez-de-chaussée, quant à lui, compose le parvis de la chapelle principale pour la vierge de los Milagros.

5589006262?profile=RESIZE_710x

PH/DH: El Castillo de San Marcos, il y a quelques jours...

Jadis, le château de San Marcos servait de fort militaire et symbole de défense contre les invasions nord-africaines. Plus tard, Sancho IV l'a offert, ainsi que la villa limitrophe, à l'amiral génois Benedetto Zaccaria. Par la suite, il fut transmis à Alonso Pérez de Guzmán El Bueno, qui à son tour en fait cadeau à sa fille Leonor de Guzmán en 1306 à l'occasion de son mariage avec Luis d'Espagne.

5589799097?profile=RESIZE_710x

PH/DR Une vue latérale du château...


Au XVè siècle, des travaux herculiens ont été entrepris dans l'optique d'agrandir le castillo, grâce à une sacristie à trois sections couvertes de voûtes gothiques et ornées de pièces visibles depuis la terrasse de la cour d'armoiries.


Au quinzième siècle, la forteresse a vu défiler des marins illustres à l'instar de Christophe Colomb et Juan de la Cosa, entre autres qui y étaient conviés par les comtes et généraux de l'époque. Seulement voilà, quelques siècles plus tard, en 1868 plus précisément, le château a été fermé et abandonné jusqu'à sa restauration dans les années 40 du siècle dernier.


Même si le fort a été reconstruit plusieurs fois, le mur quibla où se situait le mihrab de l'ancienne mosquée et l'aspect architectural mauresque almohade de la construction sont restés intacts et sciemment conservés. Aujourd'hui, le Castillo de San Marcos appartient à une célèbre entreprise vinicole de Buenos Aires, connue sous le nom Bodegas Caballero.

 
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias