Publications de saidi asenge jean mrie (27)

L’ong dénommée Forum National pour l’unité, la mobilisation et la paix fondée par Dr lala et ses amis depuis le 26 novembre 2013, connu d’abord sous l’appellation de Mbouki ti siriri et reformulée sous conseils de ses partenaires se trouvant à Paris, à Libreville et à Bangui, aimerait donner sa contribution vers la paix durable.

Cette organisation se donne un délai très bref pour y arriver avec des moyens de bords ainsi qu’une radio pour mobiliser les compatriotes centrafricains et faire des parties en conflits, des parties prenantes à la solution.

Dr lala beverrah, un ancien Ministre et opposant au régime de François Bozize, devenu populaire à partir de son livre autobiographique, édité à l’édition d’harmattan en 2010, aimerait donner une forte contribution pour avoir connu tous les leaders de l’opposition à Paris et avoir été pointé par eux comme leur coordonateur-porte parole, avait –il confié à la presse.

Il avait aussi été dans une rébellion farouche  contre le régime du Président Bozize mais il avait été précédé par la seleka lors de la marche sur Bangui, avait il déclaré.

Avec tous ses partenaires de longues dates depuis qu’il est devenu Ministre de l’éducation Nationale dans le gouvernement de Goumba sous Bozize, il compte démarrer ce projet avec des moyens de bords et demanderait à quiconque qui aimerait se constituer en amis de la Centrafrique et en artisans pour la paix, centrafricains ou non, de pouvoir l’épauler car résoudre les causes profondes de la guerre en RCA datant presque de 40 ans impliquerait tout le monde, avait-il renchéri.

Quant à la date du démarrage, il n’avait pas avancé un délai précis mais il croit que tout est fonction de la manière dont la communauté internationale et l’autorité centrafricaine vont apprécier son dossier en lui réservant une suite favorable, avait il afin conclus.

Lire la suite...

Kigali, 20 Janv. (ARI) – Une ONG Centrafricaine pour la réconciliation séjourne au Rwanda et elle a déjà rencontré des responsables politiques afin de s’inspirer de l’expérience du pays pour reconstruire la République Centrafricaine (RCA).

« L’ONG Mbuki Ti Siriri en langue Sango signifie en Français et en termes simples « Entente pour la Paix ». Elle réunit toutes les sensibilités religieuses et politiques en RCA à des fins de rebâtir le tissu national », a indiqué Dr Lala Beverrah, Coordinateur Général adjoint de cette ONG.

Dr Beverrah a été Ministre de l’Education en Centrafrique. Il est détenteur d’un doctorat du 3ème cycle en Sciences de l’Education.

Il a informé que l’ONG Mbuki Ti Siriri ou « Convergence pour le retour à la Paix et à la Stabilité en RCA » a été créée le 26 Novembre 2013. Son souci est de former des cadres centrafricains qui approchent la population pour leur parler du bien-fondé des soldats étrangers de maintien de la paix.

Et partant, d’associer l’ensemble de la communauté centrafricaine pour apprendre des autres pays, notamment le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda, qui ont connu des déchirements internes, mais qui sont parvenus à stopper les violences, et à construire un pays commun viable pour tous.

« Notre ONG veut agir comme intermédiaire entre les belligérants, approcher les communautés musulmanes, chrétiennes et animistes, afin de rebâtir une paix durable », a-t-il poursuivi.

Dr Beverrah s’est rendu aussi au Burundi où il a rencontré le Président Buyoya qui est médiateur dans le conflit centrafricain. Il a rencontré d’autres responsables burundais de la Commission Vérité et Réconciliation.

Au Rwanda, Dr Beverrah s’est entretenu avec le Secrétaire Général du Front Patriotique Rwanda (FPR), François Ngarambe, et des responsables de la Commission Nationale pour l’Unité et la Réconciliation (CNUR).

Selon le Coordinateur adjoint de Mbuki Ti Siriri, ce qu’il puise ici et là, ajouté à ce que ramèneront d’autres partenaires, servira à créer des solutions originales qui traceront une voie pour une Centrafrique réconciliée, laborieuses et bâtisseuse d’un bel avenir pour tous ses enfants.

Dr Beverrah a enfin peint le tableau macabre des horreurs innommables dont souffre son peuple en ces temps de violence. Cette situation de pré-génocide, selon des responsables onusiens explique l’envoie des soldats étrangers qui essaient de remmener la paix en RCA.

Le mérite du patriote Dr Beverrah est d’essayer de faire connaître le calvaire de son peuple aux populations de la région. Il espère que des solidarités se tisseront pour accélérer le pansement des plaies et leur cicatrisation.

« Les cas tangibles de la réconciliation au Rwanda constituent un modèle pratique qui inspirera mon peuple », s’est-il exprimé.

La RCA compte 717.000 kilomètres carrés avec une population de 5 millions d’habitants. La capitale Bangui a 900.000 habitants, dont la grande partie est maintenant déplacée par le conflit. (Fin).

ARI-RNA/Pol.20.01.14/17 : 46 GMT/

Lire la suite...

Un coup d’état monté par Reik Machiar, ancien vice –Président de la république du soudan du Sud selon le président Salva kiir mayardit tel qu’annoncé à la radio Rfi, a été désamorcé par ses elements, du 15 au 17/12/ 2013.

 

 

 

 

 

 

 

 
Depuis le dimanche soir du 15 jusqu'à l’aube du 16, des coups des rafles, des armes d’assault et des armes lourdes ont été entendues dans le camp de west site de Juba.
Les militaires fideles a riek machiar, ancien vice-président de salva kiir mayardit et limogé par le pouvoir en place à Juba ,ont essayé de s’emparer des munitions et armes se trouvant dans la base militaire de West site en vain selon la source officielle.
Ils ont repris bataille la nuit suivante sans succès.
Plus de 13.500 civils sont allés se refugier dans le compound de UN à coté de l’aéroport de Juba cherchant la protection.
Ils ont été sommés de rebrousser chemin car la situation était sous contrôle selon le Président Salva kiir Mayardit dans une adresse radio diffusée à partir de Juba.
Les activités dans toutes les ambassades et l’administration ont repris sans faille depuis ce matin du 18/12/2013.

 

Lire la suite...

Depuis Vendredi 6/11/2013, François Hollande, Président de la République Française a reuni à Paris 42 chefs d’Etat Africain pour une réunion sur l’avenir de l’Afrique, la RCA et le climat.

S’agissant de la sécurité de l’Afrique, il réussira à entrainer l’Union européenne à débloquer 50 000 000 d’euros pour soutenir l’union africaine de monter une brigade spéciale d’intervention rapide et ceci entrera en vigueur en 2015.

Les pays africains avec L’UE n’ont pas encore décidé de donner leur quote part sauf le Gabon qui aimerait débloquer 10% de son budget national pour soutenir la force d’intervention rapide africaine de 6000 hommes, avait déclaré Bongo Fils.

Par contre, la France devra aussi débloquer sa part financière au lieu de se cramponner sur le Budget européen.

Avec 1.600 soldats, la France veut couvrir tout le pays mais cette opération risque d’échouer, vu le nombre important des Djihadistes venant du Soudan et des Tchadiens faisant partie de seleka. Le nombre des anti-balakas n’est pas encore connu.

Même si la France arrive à désarmer tous les anti-balakas et la seleka,le problème sera résolu en moitié parce que Djetodia sera encore et peut être toujours au pouvoir.

En Afrique, il est rare qu’on puisse organiser les élections et perdre en même temps.

Donc, il est question que Djetodia qui avait pris le pouvoir par un forcing puisse être remplacé par une autre personne investie par une sorte de conférence du type de :Libreville II .

La France va-t-elle aménager Idriss Deby qui est partie prenante dans le problème et qui peut être à la fois partie prenante dans la solution finale. Quid ?

Ainsi, les deux protagonistes peuvent être effacés de la scène politique centrafricaine jusqu'à la tenue des élections en février 2015.

L’Afrique a des problèmes du type social très important à résoudre à court terme et le problème dû
au climat peut attendre.

Lire la suite...

La RCA:Francois Hollande réussira-il?

Depuis Vendredi 6/11/2013, François Hollande, Président de la République Française a reuni à Paris 42 chefs d’Etat Africain pour une réunion sur l’avenir de l’Afrique, la RCA et le climat.

S’agissant de la sécurité de l’Afrique, il réussira à entrainer l’Union européenne à débloquer 50 000 000 d’euros pour soutenir l’union africaine de monter une brigade spéciale d’intervention rapide et ceci entrera en vigueur en 2013.

Les pays africains avec L’UE n’ont pas encore décidé de donner leur quote part sauf le Gabon qui aimerait débloquer 10% de son budget national pour soutenir la force d’intervention rapide africaine de 6000 hommes, avait déclaré Bongo Fils.

Par contre, la France devra aussi débloquer sa part financière au lieu de se cramponner sur le Budget européen.

Avec 1.600 soldats, la France veut couvrir tout le pays mais cette opération risque d’échouer, vu le nombre important des Djihadistes venant du Soudan et des Tchadiens faisant partie de seleka. Le nombre des anti-balakas n’est pas encore connu.

Même si la France arrive à désarmer tous les anti-balakas et la seleka,le problème sera résolu en moitié parce que Djetodia sera encore et peut être toujours au pouvoir.

En Afrique, il est rare qu’on puisse organiser les élections et perdre en même temps.

Donc, il est question que Djetodia qui avait pris le pouvoir par un forcing puisse être remplacé par une autre personne investie par une sorte de conférence du type de : <>.

Ainsi, les deux protagonistes peuvent être effacés de la scène politique centrafricaine jusqu'à la tenue des élections en février 2013.

L’Afrique a des problèmes du type social très important à résoudre à court terme et le problème dû
au climat peut attendre.

Lire la suite...

Le gouvernement de la république démocratique du Congo va organiser ce 9 décembre 2013 les obsèques de Taby ley, un des pères de Rumba des premières heures.

Déjà dans les années 1956, il va jouer dans l’orchestre de Joseph Kalé, puis de Dr Nico Wa Mikalay après les années 1965.

En 1970, il va fonder son orchestre et se produira à l’Olympia de Paris avec ses deux rocherettes et ses deux rochereaux (Pascal et Gaston).

Apres son retour de Paris, il fera le tour de la RDC en se produisant dans les stades et les endroits stratégiques du pays.

Rochereau Taby ley pascal est celui qui a introduit le tambour dans la rumba pour l’innover.

Ministre de culture provincial pour la ville de Kinshasa et député dans la même circonscription, il ira se présenter à un concourt de musique au cuba où il gagnera le meilleur prix devant Céline Dion et Michael Jackson avant sa mort.

Il se fera accompagner par le ministre de la culture et des arts de son pays pour recevoir ce prix à Paris dans les années 2010.

Il a droit à des obsèques dignes de son rang comme le gouvernement de Mobutu les avait organisées à l’honneur de Luambo Makiadi.

Selon certaines indiscretions, Mobutu avait rencontré son Epouse lors des concerts de Täby ley dans la commune de Kinshasa.

Décédé à 76 ans depuis le 01/12/2013 à l’hôpital saint Luc de Bruxelles, il sera enterré dignement le 09/12/2013 à Kinshasa où la population et les autorités RD Congolaises viendront lui rendre les derniers hommages.

Ce qui étonne ce que la plupart de ces vieux musiciens de la première heure meurent sans fortune par rapport a ceux des pays occidentaux faute d’un bon cadre au niveau national .Ils sot souvent victimes de piratage tout azimut alors que l’art a un prix.

Que son âme se repose en paix.

Lire la suite...

Rwanda News agency  en république du  Soudan du Sud cherche  des clients pouvant prendre  des abonnements d’une année renouvelable dont dix mois payables à  700 USD, soit 70 USD par mois.

Deux mois sont offerts gratuitement .L’agence prend la responsabilité de fournir  3  à  7 éléments couvrant la région des grands lacs,  d’information  quotidiennement  et dans trois services pour chaque abonné, s’agissant d’un abonnement institutionnel et 2000 USD pour des agences d’informations ou des quotidiens.

les  abonnements individuels devront  bénéficier d’une mesure de grâce sur dispense du directeur de l’agence depuis le siège à   Kigali  mais un frais minimal ne dépassant pas  et /ou n’étant pas   inférieur mais  égal  à 500 USD pour dix mois, sont exigibles et toujours  ressortis de  gratuité de  deux mois .

Pour recevoir la facture pro-forma, veuillez écrire à  Monsieur Saidi asenge jean marie, agent en marketing de Rwanda News Agency  à l’adresse suivante, email : bolimosisa@yahoo.com,tel :+211956632422, Juba, Soudan du Sud.

Lire la suite...

Ce  28 courant, Mary Robinson vient de s’entretenir avec le Président Paul Kagamé  du Rwanda et Madame Mishiki wabo, ministre des affaires étrangères de son état pour faire l’évaluation de la situation qui prévaut dans la région de grands lacs et plus exactement   à  de L’est de la RDC.

Dans sa tournée dans la région des grands lacs depuis le 24 du mois en cours, Madame Robinson a visité la Tanzanie pour recueillir le point de vue du Président tanzanien  sur le dénouement de la crise à    l’est de la RDC ou trois des ses ressortissants venaient de succomber de suite de l’intervention de la brigade spéciale d’intervention des Nations Unies à    coté de la fardc contre le M23.

Le colonel tanzanien ,le dernier à    trépasser est mort lors du retrait du M23 de Kiwandja et de Rutshuru centre .Les éléments du M23 ont du résister pendant dix jours depuis le 20 octobre de sorte à    permettre aux militaires du M23 de se retirer de ses deux localités en vue de sauvegarder  et les matériels  et les soldats en face des deux hélicoptères ultras sophistiqués de l’Afrique du sud

.Ces hélicoptères appartenant à  une usine occidentale et montés en Afrique du sud , très mordants, étaient a sa deuxième sortie. Le général Makenga a réussie à  tromper la vigilance de la fardc en se retirant des monts de Runyonyi, passant la nuit par tchengerero ou ils étaient aperçus par la population locale avant de  gagner l’Ouganda.

Selon le représentant du secrétaire général des Nations Unies, la signature d’un accord politique est nécessaire en vue de démobiliser, d’integrer, de désarmer les ex-combattants du m23 dont 1500 en Ouganda, 682 au Rwanda et beaucoup d’autres se trouvant dans des cachètes  à     l’intérieur des trois provinces de l’est : le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et le Maniema ainsi qu’avec leurs matériels.

Peut-être que le Gouvernement RD Congolais ne veut plus prendre en charge toutes les dettes comme c’étaient autrefois lors  des accords passés avec la RDC- Goma et le CNDP.

Les causes profondes de la guerre à    l’est devraient être examinées selon le Président Paul Kagamé et Son Ministre des affaires étrangères Mishiki Wabo  pour que celles-ci  ne se reproduisent plus ainsi que la présence des soldats  de  FDLR  à    l’est de la RDC: qui les entretient, les arment et les ravitaillent ayant des idées bellicistes de revenir reprendre le pouvoir au Rwanda et le Nalu en Ouganda.

Selon les responsables du M23, le gouvernement RD Congolais les a leurrés trois fois en les promettant de : quitter Goma avant de  négocier avec eux, de livrer bosco avant de signer un accord, enfin de cesser d’exister comme mouvement politico-militaire avant la conclusion d’un quelconque  accord définitif.

Selon le journal<le Potentiel>, le M23 menace de publier la liste de tous ceux qui sont au  pouvoir à  Kinshasa, qui les soutenaient ou continuent à    les soutenir.

Tout de même, un accord devra être signé au nom de la communauté internationale qui a appuyé la RDC par une  argumentation documentée   dans des réunions des Nations Nations  ainsi que par une intervention militaire de la brigade spéciale des Nations Unies   à   coté de la fardc.

Lire la suite...

la conférence d’ict4 agriculture, donc une conférence de la nouvelle technologie de l’information communication appliquée à  l’agriculture a été une grande première .Elle est  une réussite pas comme les   à Kigali,   à la date précitée ,organisée par 80 personnes, avec un comité de pilotage de 22 personnes, à  l’hôtel prestigieux de Serena et financée par la cta,une commission de l’union européenne sur l’agriculture et plusieurs autres partenaires bilatéraux et multilateraux.Plus des 400 personnes y ont été invitées venant de tous les continents et ayant installés leurs stands d’exposition dans les couloirs des deux salles de la conférence occupées    à la fois par des participants et à  la fin de compte, chacun devrait tirer les leçons de bonnes pratiques à appliquer  ou  pour les appliquer  chez lui.

Cette conférence tant attendue et dont beaucoup de participants avaient pris leurs inscriptions par le moyen de  l’internet a été  officiellement ouverte par le directeur de CTA d’origine éthiopienne Monsieur  Michael Hailu, le Ministre de la jeunesse et ict du Rwanda, son excellence Jean Philibert Nsegimana et le Ministre Dr Agnès Kalibata de l’agriculture, ministre de son Etat.

Apres la mise au point sur le programme, les délégués des pays participants ont commencé à défiler exposant chacun les bonnes pratiques retenues chez lui.la  gestion des données informatiques de SNV Rwanda  avait retenu l’attention d’africannewsagency à  l’aide d’un logiciel Model b. Ce logiciel  aide à remonter les données au niveau des syndicats des villages coopératifs les mettant en liaison avec  la centrale nationale de SNV Rwanda gérant  les données sur un écran géant ou tableau de bord.

Le Rwanda a acquis des antennes métrologiques flambants neufs indiquant chaque jour et par préfecture  la quantité d’eau appelée à pleuvoir ainsi que  les fluctuations météorologiques quotidiennes y relatives. Il a mis sur pieds au niveau du building télécom un secteur privé ou chambre des fermiers et agriculteurs du Rwanda ayant deux catégories des membres : les membres ordinaires et les experts ou mentors.

La Commission ou centre sur la gestion de l’information agricole récolte des données, les compile et les analyse et les traite. Une carte sur les études de la qualité du sol ou pédologique  a déjà été produite. Actuellement avec le Professeur Mambani, le Rwanda est devenu producteur du riz de qualité acheté dans la sous region.

Les  engrais NPK et Urée sont disponibilisees  au niveau du ministère de l’agriculture basés sur  la formule suivant : 13 kg de mais+50 kg NPK+25 kg d’urée=26625 frw.

Daniel Stern venant de l’Ouganda et travaillant avec trois organisations : mobile Monday ,connect et hivecollab  a exposé à la salle de conférence de la commission sur l’information agricole se trouvant contiguë au Ministère de l’agriculture, à Kacyiru la manière dont il travaille en ouganda.

Il nous a fait une démonstration d’un petit appareil qui joue le même rôle que les antennes métrologiques géants du Rwanda   mais miniaturisées en Ouganda   pour déterminer le climat de la journée et dégager le bulletin météorologique.

Plusieurs organisations : de l’ouganda.de l’Ethiopie, du kenya, de la Tanzanie ainsi que des journalistes talentueux de la RDC, du cameroun, du rwanda, de l’Ouganda et du Kenya y ont été primés.

Saidi asenge jean marie,               

Editeur d’africannewsagency,

Correspondant de Rwanda News Agency,

Juba,tel :+211954632422,

Email :bolimosisa@yahoo.com

www.http://africannewsagency.wordpress.com

La page : saidiasengejeanmrie.rfi.fr

www.africanfoundation.wordpress.com

Soudan du sud

Lire la suite...

Le Journal numérique : africannewsagency a interviewé  vendredi 18 /10/ 2013 son excellence  Roger Lumbala, Candidat  à  la Présidence de la République  Démocratique du Congo pour les élections de 2016  , Président du RCD National et Vice-président aux pourparlers de Kampala pour le compte du M23.Cette interview a duré pendant 10 minutes, de 15h 40 à  15h 50,par la voie téléphonique à  Kampala à   partir de Juba.  Selon les bruits entretenus ça   et là dans la région des grands lacs, la guerre serait prête   à  recommencer  dans le territoire de Rutshuru.Il paraitrait  qu’il y ait une mésentente sur l’amnistie à accorder  à  105 personnalités du M23 /1700 personnes. Roger Lumbala, ancien Ministre du commerce extérieur de son Etat, la RDC a répondu à  quatre questions clés de notre comité de redaction.Appreciez toute la quintessence et l’économie s’y trouvant dans cette interview exclusive pouvant éclairer  votre  lanterne.

Question 1 : Il parait que vous êtes en difficultés pour arriver à  un accord à  cause de l’Amnesty que vous demander devant bénéficier aux officiers gradés et aux militaires du M23 pour leur intégration  à l’armée nationale ?Est ce vrai ou faux ?

Reponse1 : Les gradés et les soldats subalternes sont tous des citoyens RD Congolais qui doivent intégrer l’armée Nationale Congolaise. Il n’y a aucun inconvénient pour eux de servir leur nation. Nous sommes entrain de travailler là  dessus  pour que cet accord soit possible.

Question 2 : Les refugiés que vous aviez reçus  à  bunagana viennent d’où ? Est ce qu’ils sont entrain d’être formés pour intégrer  l’armée révolutionnaire du Congo, arc en sigle, branchée armée du M23 ?

Reponse2 : Les Congolais qui sont revenus à bunangana rentrent dans leur pays d’origine. Ils ont été chassés de la Tanzanie avec tous les autres refugiés Burundais et Rwandais. Nous ne devons pas les interdire de séjourner  chez eux. Nous ne pouvons pas former des familles comme des soldats qui reviennent et c’est  en famille  qu’ils  doivent vivre.

 

Question3 :Est-ce que le général Makenga  a-t-il de bons rapports avec le Président Kagamé. De quelle Nature ?

Reponse3 : Le général Makenga a été Colonel dans la fardc et il a  d’excellents rapports avec le Président Paul Kagamé. Ce sont des rapports de deux hommes  qui se respectent. Le Président Kagamé a beaucoup fait pour la RDC pour aider que la paix s’installe dans ce pays. Nous devons être reconnaissants pour tout ce qu’il a fait pour nous depuis l’Afdl, le RCD. Le CNDP et actuellement le M23 pour que la paix  s’installe définitivement.

Question4 :Il parait que le M23 a le vent en poupe après que Le Président Museveni ait fait son son rapport au conseil de sécurité et son discours du haut de la tribune des nations unies en faveur du M23 pour vous donner du souffle aux pourparlers de Kampala ?Qu’est ce que vous en pensez ?

Reponse4 : Nous n’avions pas attendu le discours de Museveni du haut de la tribune des Nations unies pour commencer ce que nous sommes entrain de faire. Le Président Museveni  est une  grande figure politique que nous devons respecter. C’est une personnalité neutre. Il est entrain de tout faire pour que ces pourparlers de Kampala aboutissent.

Question5 : y aura-t-il une reprise des  combats faute d’un accord à Kampala ?

Reponse5 : Il n’y aura plus des combats et nous sommes condamnées à  nous attendre.

Lire la suite...

Depuis le 22 mars, jours de la reprise de guerre cassant l’accord de Libreville jusqu'à la fuite du Président Bozize,Djetodia a gagner sur la tactique sur terrain. Mais depuis qu’il est au pouvoir, il se dégage de sa part une incapacité notoire de diriger.la France n’aimerait plus refaire le Mali2 en centrafrique, une opération tres conteuse en logistique et en ressources humaines. Dans l’entretemps, il y a pas paiement des salaires des fonctionnaires et des militaires, Une désorganisation d’administration dans des Prefectures.Chacun fait ce qui lui semble bon. Que faire ?

Situation générale
Des Bruits des bottes. Une tentative avortée par le General Miskine qui s’était allié a l’ancien Ministre de Tchangaye 1 au nom D’abaka Sabone le 28 mai 2013.

Vendredi 5 juillet 2013, un y a des bruits qui se répand comme quoi Bouar est tombée entre les mains des anciens éléments de Bozize et les militaires transfuges de l’ancienne armée de Bozize ne veulent plus suivre les ordres de Bangui.Djetodia dépêche un de ses généraux au nom D’Abdel Kader qui rassemble des militaires dans le camp leclerc.Apres troupe en revue, un discours moralistes pour les endormir .Tout revient en ordre.

Le 8 au 9 septembre 2013, la ville de Bossangoa est attaquée par des éléments de Bozize dont certains dignitaires de l’ancien Régime vont la réclamer. Les éléments de bozize vont s’en prendre a des musulmans comme la seleka arrivée un jour après va s’éprendre à des chretiens.Le pillage et les tueries sauvage suivront jusqu'à ce que la ville va se diviser en deux.400 militaires de la seleka vont disparaitre dans la ville mystérieuse de Bossangoa.

Vers le début du mois d’octobre, ca sera le tour de Bambari puis Bangassou où 12 personnes étaient mortes tuées par des brutaux militaires de la seleka contre les milices d’autodéfense.
Vendredi 11 octobre 2013, affrontements entre La seleka et les milices d’auto defense.Solde :6 morts.

Les détails sur les conséquences humanitaires actuelles, previsibles, sanitaires et sécuritaires.
Selon les sources onusiennes, 270.000 personnes ont quitté le pays depuis le début de cette hostilité opposant les hommes de bozize à des éléments de la seleka.

L’action contre la faim et les médecins sans frontières sont les deux organisations qui sont présentes sur terrain.

Selon le discours de François Hollande pendant la fête de l’alliance Franco-allemande de 2013 , 60. 000 enfants sont entrain de mourir de faim et 300 000 adultes souffrent de la mal nutrition.

Les Fonctionnaires de l’état et les militaires ne sont pas payés depuis 6 mois et les voies de communication ne sont pas entretenues.au moins 1/3 de la population locale a besoin de l’aide selon les Nations unies.

Les jeunes des quartiers s’organisent en auto-défense pour assurer leur propre sécurité et celle de leurs parents.

Postures et rapports entre les acteurs (seleka, groupes d’auto-défense et les éléments des forces de Bozize

Ces rapports ont donné le résultat suivant : Bossangoa, bossemtele et Boucca sont contrôlées par les éléments de bozize alors que les forces d’auto-défense sécurisent leurs entités .Il n’y a que 5 jeeps pour 2000 policiers et gendarmes.

Dernierement, dans les préfectures du Nord ouest dernierement,il y a eu 50 morts dans une fusillade de la seleka contre les anti-balaka .Les Policiers et Les gendarmes étaient obligés de battre en retraite.

Etat de lieux entre les communautés confessionnelles instrumentalisés dans le but d’alimenter des tensions et les réalités de ces tensions.

Les tensions ont commencé à Naitre à partir du Président Djetodia lui-même de vouloir bâtir une république islamique en clamant ceci haut et fort depuis son maquis dans le parc de Ndele.

C‘est ainsi, il a noué des contacts avec Darfour, le Tchad et le soudan de Béchir Pour accéder aujourd’hui au pouvoir.

Aujourd’hui, ce pays est livré à tous les Djiahadistes qui ont échoué au Mali, les bokos arams du nigeria, les milices musulmans du Darfour et les militaires musulmans du Tchad remarqués par une absence totale de maitrise de la langue francaise, en dehors de tchadiens et Maliens selon nos contacts et divers témoignages recoupés.

Dès la prise du pouvoir le 24 mars,Djetodia est allé visiter les musulmans à la mosquée de PK 5 de Bangui pour les remercier de leurs appuis.

Selon l’un de nos Contacts, l’un de ses amis devenu milice de seleka lui amenait ces biens pillés pour qu’il les achète moins chers. Ce qu’il a du refuser.

Ce Garçon fait parti de ceux qui se sont emportés contre le quartier de Fatima pour le saccager.

Il y a à peu près 3 semaines, fin septembre, les chrétiens des quartiers Fatima où se trouvent l’Eglise catholique et Bimbo où se trouvent des chrétiens des églises du réveil, allant jusqu’au pk 92 sur la route de Mbaïki, ont pourchassé des musulmans qui sont allés se refugier à l’ambassade du Tchad tout près de l’Eglise apostolique du PK 4.

Dans les attaquent de Bossangoa, les milices de François Bozize étaient les premiers à tuer les musulmans dans la ville le 8 septembre en représailles de ce qu’ils avaient subis précédemment par la seleka et la seleka en arrivant le 9 septembre a rendu la monnaie en s’attaquant à des chrétiens avant la médiation de l’archevêque de Bangui <>.

Les anti-balaka ou les forces d’auto-défense ne veulent plus rien savoir de la seleka et des musulmans qu’ils considèrent actuellement comme des ennemis jurés à travers tout le pays.

A ce rythme, le pays risque de se diviser en deux : le nord ouest pour les musulmans et des chrétiens dans certaines oasis et des chrétiens à l’est-sud du pays.

Lire la suite...

Une femme congolaise de 38 ans s’est donnée la mort d’un coté, en se soignant en la légère et de l’autre coté , un tradipraticien kaka, de la tribu Nande,lui a donné un traitement d’une forte dose au moment où l’homoculus commençait à se décomposer dans l’utérus ,selon l’autopsie des médecins du service interne de l’hôpital général de Juba, ce 18 septembre 2013 .Cette mort subite sans avoir l’intention de la donnée, est arrivée moins de 10 minutes, après que le tradipraticien kaka a administré a son client le médicament pour l’aider à évacuer le bébé moribond de son uterus.L’autopsie des médecins témoigne qu’elle est morte d’une forte diarrhée et de la décomposition de l’homoculus intra-utérine. C’est le résultat de l’autopsie qui a arrêté les discussions autour de la question ci haute alors que la discussion sur la véritable cause de sa mort avait occupé l’attention des RD Congolais pendant au moins une semaine. Le pasteur Georges Kinigi, avocat pendant 10 ans au barreau des avocats à Kinshasa a donné une forte contribution en écrivant un mémorandum d’attente entre les deux parties représentées par les membres de leurs familles, ayant les autorités de la communauté congolaise comme témoins pour les départager.
Mais nous savons tout de même que la potion lui administrée par le Tradipraticien a contribué à l’accélération de la mort de cujus quoiqu’elle devrait mourir de toutes les façons dans les instants qui allaient suivre. L’ablation uterine était l’unique possibilité restante pour sauver Mado Bilemo du village Mwando, de la tribu Ngwandi, sur la route de Binga-lisala, dans le district de Mongala de la mort et de prolonger sa vie d’une ou plusieurs années.

Mado Bilemo est décédée ce 18 septembre dans le domicile du tradipraticien kaka , à Suk Ajer, à Juba, à 7 heures du matin, après moins de dix minutes de lui avoir administrée la potion d’avortement.

Tout de suite apres, Maman Kelekele est survenue sur le lieu aidé par l’enfant de Mado Bilemo qui venait chez la susnommée pour lui dévoiler l’affaire.

Maman Kelekele a fait appel au Président de la Colonie RD Congolaise pour emmener le Tradipraticien au Commissariat de Police de Munuki pour un interrogatoire serré et pour sa sécurité.

Kaka, n’avait pas sur lui les documents de la RDC. Il n’avait ni la carte consulaire, ni la carte électorale faisant office de la carte d’identité nationale, ni d’un passeport.

Pire encore, il n’avait pas un visa de séjours, ni un document officiel d’enregistrement de sa profession au ministère de la santé publique du Soudan du Sud lui permettant d’exercer son metier.

Trois charges pesaient d’emblée sur lui : Séjour illegale, exercice illicite de sa profession et crime pour avoir donné la mort sans avoir l’intention de la donner.

Selon Dr Emmanuel, il allait aussi être jugé pour non assistance en personne en danger s’il refusait de lui administrer les soins mais de quelle qualité ?c’est la toute la question.

L’autopsie est venue tout juste au point pour sauver la personne de Kaka de vingt ans de Prison qui allait être requis par les cours et tribunaux du Soudan du sud.

L’autopsie a précisé que l’enfant était décédé depuis au moins 7 à 10 jours et que l’enfant commençait à subir une décomposition intra-utérine et qu’une partie de son cordon ombilical était atteinte par la corruption. Donc, l’ablation de l’utérine restait l’unique possibilité pour sauver Mado Bilemo de la mort précipitée sachant que tout le monde va mourir un jour mais chacun a son temps.

Mado Bilemo aurait été enregistrée à l’ambassade de la RDC mais personne n’avait pas jusque la introduit une lettre demandant qu’on lui fasse le duplicata de sa carte consulaire à titre posthume.

Kaka, un RD Congolais aurait porté sur lui la carte d’identité de l’Ouganda et une autorisation d’exercer sa profession en Ouganda. Heureusement que les preuves matérielles ayant venues à manquer, la communauté RD Congolaise et Soudanaise du sud n’ont pas voulu porter l’affaire plus loin.

Cette affaire a été clôturée momentanément pour permettre à M. Kaka d’être libéré et de chercher à entrer en possession de 2500 USD en vue de dédommager les 5 enfants du decujus pour leur subsistance et éventuellement leur déplacement à la province de l’Equateur ou se trouvent les parents de Mado Bilemo, agee de 38 ans.

Cette Jeune dame avait été emmenée en Ouganda par les UPDF en 1999, après la guerre de six jours ayant opposé les ougandais et les rwandais à kisangani, du 5 au 11 mai.
Son premier mari est mort en Ouganda abattu par une balle perdue au camp de l’ UPDF à Kasese.

Apres cet événement malheureux, Mado est venue vivre à Juba où elle vendait dans son propre restaurant, lui servant d’unité de Production.

Lire la suite...

Pasteur Botikotiko afata est pasteur depuis le 1989 à    Bunia ou il fut converti et baptisé .Il sera vite remarqué par apôtre Das, un indien devenu américain et il  sera consacré comme Bishop   à    Kisangani en 1996 pour s’occuper de toute la province Orientale.pour le moment,il est investi en tant que Bishop de la Province du Nord-Kivu.

La province Orientale  peut absorber 18 fois l’Ouganda et rien que  le territoire de Bafwasende, dans le district de la tshopo  est plus grande que le Rwanda et L’Ouganda réunis c-à-d  plus de 50 000 km2.

Sous le leadership d’Afata ,les églises de Chrisco se trouvent actuellement dans tous les territoires des 4 districts de la province Orientale, une province riche en foret de qualité ,aux animaux rares comme les okapis et les Rhinocéros blancs ainsi que  l’or, le  diamant, les  coltans  et  les t cassitérites  aux environs  de Walikale.

C’est en Province orientale où se trouvait un Prêtre de l’église catholique qui exploitait les matières premières, dans une mission catholique riche en or, depuis 1960, dans le territoire de bafwasende et i  a du quitter cette contrée qu’en 2000, devenu vachement riche.

La mission de l’église Chrisco sous la supervision de bishop MUkoko  a ouvert une branche à Juba depuis deux ans. L’influence de Bishop  Botikotoko Afata Bernard  se fait sentir à travers ses enfants spirituels, formés par lui et ils sont nombreux à    travers la RDC.

Il devrait être envoyé en Abidjan pour s’occuper de ce pays  là  mais il a préféré rester dans le pays en commençant une autre église mais il a vite fait de réintégrer son ministère d’origine et la Province du Nord Kivu tant convoitée   par tous à    cause de son climat des  montagnes mais aussi par la richesse de son sol et de son sous sol en : coltan,casseterite(dans walikale) ;iranium,petrol(dans la parc de Virunga) ;en agriculture et élevage où un ha autour du lac vaut plus de 1000 USD ;  toutes ces richesses causant  plusieurs guerres, lui a été confiée.

Il a aussi la chance de travailler à    coté  de son grand frère qui est secrétaire permanent de la conférence des  pays de grands lacs à Gisenyi, en face de Goma  avec rang de ministre.

Il aura à gérer des gens difficiles  dans la chair mais doux  spirituellement  comme les nandes qui sont nombreux dans le grand nord où  il y a un Pasteur  de la tribu lokele qui  a été élevé au niveau de Président de district ecclésiastique de l’église baptiste à    Butembo. Le grand nord est le futur district le plus riche de la RDC et Béni est la troisième  régie douanière  de la RDC comptant beaucoup dans la consolidation  du Budget national.

Les nandes de la RDC sont nombreux à     Béni et Butembo, à    lubero et à    witsa et il y a un grand nombre des nandes dans le district de Kasese jusqu'à la frontière d’avec la RDC  ainsi que dans le district de Ntoro (en Ouganda)dépassant 5 000 000 d’habitants.

Le grand sud est contrôlé par les rwandophones de la RDC. Dans tous les marchés du Grand sud dans le Nord kivu, il n’y a que des rwandophones.Et comment Bernard botikotiko pourrait il réussir s’il ne jouit pas de la complicité de ces deux tribus précités.

Il faudra qu’il ait aussi beaucoup d’enfants spirituels pour qu’il puisse pénétrer les deux communautés nandes et les rwandophones (ou les clivages Hutu et tutsi ne comptent  plus).Ces enfants devront se deplacer comme Le cradinal  laurent Monseigwo Pasinya l’a fait en allant à    kinshasa avec ses lieutenants les plus fideles.

Cette partie de la République a la plus grande densité au monde avec plus de 1000 habitants par km2 surtout à Masisi et  à    Rutshuru ainsi qu’à  l’ile d’idjwi.

De 19977, avant la division administrative  du Kivu en trois provinces jusqu’en 1995, Rutshuru et Masisi étaient à un certain moment administré par le territoire ayant  droit administratif de Minova, au Sud Kivu et c’était un lokele au nom du commissaire de territoire Botomwito gaston.

Le district du nord Kivu est devenu  à  la fois un district et une province au lieu que le grand nord et le grand sud  soient érigés  en districts  et que les cités deviennent des chefs lieux des territoires.

Le Pasteur Afata botikotiko afata saura-il organiser  ou réorganiser le sud Kivu en districts ecclésiastiques viables spirituellement ? Cette grande question demeure mais il nous a assurés  ce matin qu’il va relever ces défis.

Lire la suite...

Centrafrique : D’où viendra son salut ?

 

Une session spéciale  à   l’assemblée générale des Nations unies  pour sauver la Centrafrique  se tiendra ce 25 septembre 2013 selon les desiderata de la population locale comme évoqué dans un de nos articles  dans africannewsagency.wordpress.com : la république de Djetodia .Il existe aussi un bras de fer entre Djetodia et le Premier Ministre Nicolas Tchangaye sur les deux décrets présidentiels de Djetodia dissolvant la  Seleka et voulant mettre en jeu la légitimité du premier Ministre. L’assemblée générale des Nations Unies a été saisie par l’ambassadeur de Centrafrique à  Washington mis en place par Bozize.De quoi s’agit-t-il ?

L’ambassadeur de  la Centrafrique  à Washington   fait toutes sortes des démarches pour que son pays soit soutenu au niveau international. Il a parlé  de cela dans plusieurs journaux occidentaux quoique le gouvernement de son pays ne lui envoie pas son salaire du mois et ne lui fourni pas des sous dans sa caisse noire pour faire lui permettre  de  faire  fonctionner son équipe composer de lui-même en tant que chargé des missions et un secrétaire d’ambassade ainsi que soigner l’image  ternie du pays ou redorer son blason.

Il a fait cette demande expresse pour qu’il y ait la mise en place rapidement d’une Mission des Nations Unies pour la(stabilisation)de la  Centrafrique, MINUCA ou MINUSCA en vue d’assister le Gouvernement Centrafricain à   :  rétablir la sécurité et l’intégrité territoriale, reformer l’armée centrafricaine,  assister dans le désarmement des milices ainsi que soulager, tant soit peu ,la Centrafrique dans sa misère humanitaire  avec plus de 60 000 enfants et 80 000 adultes  en situation de détresse selon Unicef et  UNFPA, sans omettre le gouvernement Français ,  conformément à   la  déclaration émanent  de     la conférence de presse de  François Hollande ,au début du mois de septembre courant ,    à  Élysée .

Le 13 courant, Le Président Djetodia a dissout la coalition seleka comme si c’est lui qui l’avait fondée, oubliant le principe du contraire des effets en droit alors qu’ils étaient  nombreux à la fonder.

Un bras de fer  oppose  Djetodia et le premier Ministre Nicolas tchangaye car ce dernier a  refusé  d’accorder au décret du Président Djetodia son contreseing.

Djetodia voulait aussi  congédier le premier Ministre qui avait été nommé par un décret de Bozize et non par un quelconque acte signé par Djetodia. Donc, Tchangaye tire sa légitimité de l’accord de Libreville et non par soit disant la succession des trois  gouvernements de Tchangaye en parlant de Tchangaye I, II, III.

Djetodia veut qu’avec la  publication de la  dernière constitution, Tchangaye soit demi de ses fonctions   pour qu’il puisse nommer  un autre Premier Ministre.

La population locale ne jure que par tchangaye, disait M. Diallo, un centrafricain venu s’exiler   au Soudan du Sud. Cette population est prête à   lui jeter  des tomates mais tout est adouci par la présence de Nicolas tchangaye.

Cette Population aimerait même que Tchangaye se présente comme Candidat   à la présidentielle d’avril 2014, selon M. Diallo, à  moins que la date soit repoussée.

Selon certaines declarations, la RCA devrait même être placée sous mandat des Nations Unies comme en Kossovo .Les administrations n’ont pas repris y compris  certaines  écoles et l’université de Bangui  a repris timidement.

L’arriere pays est dirigé par des gens sans loi, ni foi et chaque seleka fait ce qui lui semble bon, surtout leur General  ARDA. Le camp de Roux où  se trouve la Présidence de la République est devenue  une maison d’arrêt ou plusieurs personnalités du pays sont enfermées.

Selon les déclarations du Président français, il  y a trois jours, donc le 18 courant, la France s’engagera   à fournir de la logistique pour soutenir la FACA (Forces  armées de la Centrafrique) ou la Monusca  mais ses soldats ne viendront pas   combattre comme au Mali.

Cette session du 25 juillet 2013 est celle de la  dernière chance pour la Centrafrique.

Lire la suite...

Il y a de cela une année, une Rwandaise prophétesse venait de commencer une église chrétienne  de réveil basée sur les bonnes œuvres comme stipulées dans l’épitre de Jacques<<la foi sans œuvre est morte en elle même>>.Elle a du assister une femme Tanzanienne   à   rentrer dans son pays en lui payant un billet de voyage par sa propre poche et Dieu infiniment bon lui a ajouté  le don de Guérison pour son ministère. Son église aujourd’hui compte une cinquantaine des membres .Elle s’occupe aussi d’une communauté de plus de 900 personnes et    à la fin de cette année, elle pourrait compter 2000 personnes, nombre favorable pour qu’un Consulat puisse s’ouvrir à   Juba.

 

 

 

Dieu appelle souvent des femmes quand il trouve qu’il n’y a pas un homme capable de sauver ses enfants en situation de détresse comme dans le cas de la prophétesse Deborah.

Dans actes 16 de la bible, après que Paul ait prêché dans toute l’Asie, Dieu l’appelle pour qu’il puisse traverser dans un nouveau continent européen:<<passe en Macédoine et secourt nous>>.

La Prophète Bisseruka est arrivée dans ce pays dans le cadre d’une conférence des Nations Unies et elle y est restée parce que Dieu voulait l’utiliser grandement selon les prophéties qui ont été faites précédemment sur elle.

Elle a des projets à  caractère social pour aider les mamans de ce pays dans la couture et l’agriculture en organisant les femmes dans des communautés villageoises ou syndicales.

Le Seigneur a voulu qu’elle soit aussi élue   à la tête de la communauté rwandaise en vue d’encadrer les ressortissants de son pays et d’être jugée  dans leurs différends comme  dans le cas de la prophétesse Deborah .

Elle fabrique ses tentes comme Dorcas en faisant le business en vue de subvenir à  ses besoins et elle prêche gratuitement l’évangile de Christ.

Elle a  vécu à  Rutshuru et Bunia, en RDC avant de regagner le Rwanda et de venir vivre en Ouganda où  ses enfants étudient.

La communauté rwandaise  a  aussi fêté    l’indépendance du Rwanda le  4 juillet 2013 ainsi que la commémoration du génocide  du 7 /04/2007 dernier   et beaucoup de dignitaires de la république du Soudan du Sud ont rehaussé de  leurs  présences  comme d’habitude. .

Il y a de cela une année, une Rwandaise prophétesse venait de commencer une église chrétienne  de réveil basée sur les bonnes œuvres comme stipulées dans l’épitre de Jacques<<la foi sans œuvre est morte en elle même>>.

Elle a du assister une femme Tanzanienne   à   rentrer dans son pays en lui payant un billet de voyage par sa propre poche et Dieu infiniment bon lui a ajouté  le don de Guérison pour son ministère. 

Son église aujourd’hui compte une cinquantaine des membres .Elle s’occupe aussi d’une communauté de plus de 900 personnes et    à la fin de cette année, elle pourrait compter 2000 personnes, nombre favorable pour qu’un Consulat puisse s’ouvrir à   Juba.

 

 

Lire la suite...

La diaspora rwandaise à    Juba  aurait voulu  emboiter le pas à ceux du Burundi mais ils doivent  d’abord se faire recenser  s’ils sont au nombre de 2000 pour avoir une ambassade et jusqu'à la preuve du contraire, ils devront être dirigés par l’ambassade du Rwanda    à  Nairobi. Les élections  législatives  des  50 députés rwandais au Burundi et au Rwanda se sont déroulées  sans bousculade aucune. Le FPR a raclé 76 %  des voix  soit ¾ des députés, le parti libéral 13 % et le parti s0cialiste 9%.

 Le nombre des rwandais va en augmentant   à  Juba .Il est passé de 500 à    800 personnes et  d’ici la fin de l’annee, ils peuvent atteindre plus de 2000, avait déclaré Madame Bisseruka  Chantale, chairperson du Rwanda   à  Juba. Et   à  partir de la, toutes les options sont ouvertes.

Madame bisseruka Chantale reconnait que la population rwandaise peut voter en faveur du FPR pour ce que ce parti a fait pour elle.

Cette population avait reçu la faveur d’habiter dans de bonnes maisons construites par le FPR et FPR  a emmené de l’eau dans tous les grands centres du Rwanda ; Quitte à      chacun de s’acheter des câbles et des tuyaux en plastiques ou métalliques pour acheminer le courant électrique et l’eau  jusque chez lui ou dans sa maison.

Le Rwanda va acheter des groupes électrogènes et mettre en valeur tous les cours d’eau pouvant produire de l’électricité pour atteindre 100 MGW que le pays a besoin pour s’alimenter en énergie.

Pour ces deux raisons évoquées ci haut, disait un autre rwandais  Bigoudi, vivant à Juba que la population locale votera ou a voté  pour le FPR sans esquiver le fait d’être libéré par celui-ci.

Les élections au Burundi ont eu lieu le dimanche 8 du mois en cours et celle du rwanda le 9 courant sans contestation ou bousculade aucunes.27 femmes seront, deux jeunes et un handicapé seront votés sur liste en dehors de 50 autres qui seront élus aux suffrages universels directs,

Les 6.000.000 des votants n’ont pas voulu révélés pour qui ils ont voté .Ces suffrages tenus secrets seront déballés  seulement par la commission électorale  du Rwanda.

Les députés jeunes viennent  souvent du haut conseil  de la jeunesse comme Jean marie Gatabazi.Le rasta man handicapé  qui tient le plus grand casino de Kigali, marié à    une japonaise. Il  a voulu plusieurs fois passé député en vain mais peut être cette fois ci sera la bonne .les mamans députées  viennent des associations comme duterimbere, haguruka, le collectif twese hamwe ou transparency international d’ingabire marie   immaculée, la brave femme à     la voix roque.

Le Rwanda aimerait qu’il y ait beaucoup de femmes dans les  hautes instances du pays, surtout dans les organes délibérants .Ainsi arriver à    plus à  démocratiser le Pays pour attirer les investisseurs en améliorant les climats d’affaires est une des priorités du FPR comme la finlande,la suède et l’Afrique du sud, disait un membre du FPR dans les années 2000.

L »Angleterre est le pays qui soutient le plus le Rwanda dans les investissements qui ont amélioré l’habitant, l’eau et l’électricité pour le classer 16 dans les rapports du PNUD<<Progrès des Nations>> en Afrique  des années passées.

Les gens rentrent dans leurs localités d’origine pour aller cultiver la terre et où  la vie coute  moins chère par rapport à    de grands centres urbains. Dans le Rwanda actuel, chacun est appelé   à  bosser fort pour trouver son compte et le décor pour un développement durable y  est déjà planté .Car la démocratie,   à  la base, est au fonds des urnes.

Le FPR a obtenu 76 % des voix a cause des ses multiples réalisations .Les anciennes réalisations d’Habyarimana ont été  reprises  entièrement   à telle enseigne qu’on ne  les sent presque plus .la Mairie de  Kigali à   Nyarugenge a été construite entièrement suivant le plan de la Mairie de Washington. Le ministère de la défense ressemble à  Pentagone.la Caisse de Sécurité sociale où  travaille François Ngarambe, un des ténors du FPR en tant que Directeur General est un immeuble flambant neuf. Gisenyi  a  maintenant des infrastructures routières jusqu'à la frontière dénommée <<la petite barrière>>.Des immeubles poussent comme des champignons partout    à travers le pays et ceux-ci dans chaque préfecture et districts.

Le FPR a révolutionné la vie  des militaires qui reçoivent un solde de 26 000 frw, soit 40 USD avec des rations alimentaires distribuées   à  la fin de chaque semaine pou les moins gradés .l’intégrité territoriale et la sécurité à  toutes les frontières sont garanties.

Le tissu économique est établi  à   travers ses 10 000 cellules comme en Belgique où il y a 10.000 villages. Il fonctionnent sans heurts via ses coopératives et ses holdings dont les produits sont transformés par de grands financiers et vendus dans les marchés nationaux, régionaux et internationaux  à    l ’instar du riz Mambani.

La Banque centrale dégage sa balance commerciale et sa balance de payement et son budget pour  2013 rivalise 11.000.000 des USD par rapport  à  la RDC qui atteint difficilement 5.000.000 USD   à  cause des vols organisés au niveau  des agences financières de L’Etat.

Les tuiles ou les tôles en eternit n’existent au Rwanda  à cause des maladies qu’elles provoquent sur la santé de paisibles citoyens rwandais.

Les études primaires et secondaires sont gratuites en dehors de  school fees ou minerval ou frais scolaires à dépenser par des parents et non obligatoires.

Les autres partis comme le Pati libéral du ministre de l’éducation National a reçu 13 % et le parti social démocrate a reçu 9 %.Pour siéger, chaque parti devrait avoir au moins  5% conformément    à la loi électorale du Rwanda.

Lire la suite...

Un  Darfouri  de 32 ans, Adam Arona Katiir, Propriétaire de  deux immeubles construits  dans deux chantiers différents  par un ingénieur rwandais au nom d’Emmanuel  Hararimana vient de spolier les salaires de trois mois de plus de 200 ouvriers dont 60 rwandais , revenant  à 66 590 SSP (21.423 USD) plus un arriéré de  6000 SSP(1500 USD),soit 72.590 SSP(23.013 USD).Tout ceci est du au manque d’un office des mains d’œuvre en république du Soudan du Sud mais le Ministère du travail octroie le permis du travail en priorité aux Soudanais du Sud et aux étrangers en compte Goute .la plupart d’ étrangers  faisant de petits boulots travaillent que dans le noir et le barème  de sécurité sociale est appliqué selon les loisirs des entrepreneurs.

Les ouvriers kenyans, ougandais, RD Congolais(160) dont 40 rwandais se sont fait racketter  par un entrepreneur de Darfour un montant revenant    à  72.590 Sud Soudanais pounds(SSP), soit 23.013 USD. Ces ouvriers reçoivent une moyenne de 30 à  70 SSP par jour, soit 8   à  18 USD.

C’est  dans les chantiers des adventistes au rond point de Gudele et munuki que les ouvriers, dans  les chantiers de Constructions chez Contractor David et l’ingénieur de site Félix  Sindayigaya  sont les mieux payés jusqu'en concurrence de 70 SSP par jour, soit 18 USD/jour

.

Le Président des églises des saints des derniers jours, dans un séminaire sur (le self employment) la libre entreprise, a déclaré devant ses membres qu’il n y a pas  encore une  réglementation sur la sécurité   sociale au Soudan du sud et chacun applique le barème de son choix ou opte pour une absence totale des allocations pour payer qu’un salaire brut.

Le Baron de 33 ans, Adam Arona Katiir se comporte comme s’il était chez lui, faisant ce qui lui semble bon .Il a occupé ces ouvriers au nombre de 100 personnes, de Mars   à  Octobre 2012 dans un premier chantier, sur un terrain de 20 m/20 ou l’on a érigé pour lui un immeuble a un étage, habritant un Magasin de 4 portes en bas et 2 compartiments en Haut .Il est toujours redevable de 6000 SSP/, soit 1500 USD.

Dans un second chantier, il a payé 81.410/148.000, soit un reliquat de 66.590 à payer au Contractor rwandais Emmanuel Hararimana.

Le Président  de la république du soudan du Sud, son excellence Salva Kiir Mayardit ne veut plus tolérer de telles bévues dans son pays en disant aux Ministres et tous les Fonctionnaires de L’Etat ainsi qu’a des entrepreneurs Etatiques et non Etatiques, qu’ils doivent rendre compte devant la justice pour des megestions. Il le déclarait dans  le quotidien du mois d’aout 2013, <<The Citizen>>.

Beaucoup de Citoyens et intellectuels  Sud Soudanais sont rentrés au Soudan du Sud en masse pour venir prêter main forte au Président  de la république Sava Kiir Mayardit.

Tony Campagna  , de nationalité  américaine, chargé du programme national d’assistance au service de  la police nationale  avait  confié  à    une certaine presse que les lois ainsi que la sécurité  dans tous les domaines  au Soudan du Sud s’améliore du jour au jour.

Ce secteur des bâtiments seront réglementés davantage pour  débouter les aventuriers de tous bords pour que vive l’essor du pays  et le développement  national, dans un avenir proche.

Lire la suite...

Madame Mary Robinson, l’ancienne  Présidente  D’Irlande et ancien  haut Commissaire  chargée des droits de homme auprès du haut commissariat des Nations Unies des droits de l’homme a Genève n’a pas convaincu la presse tant nationale qu’internationale, à   sa sortie d’audience auprès du Président Kagamé. Il a d’abord vu les caïds  du régime Kagamé :Mishiki wabo,ministre des Affaires étrangères et  le General James Kabarebe ,Ministre de la défense nationale ce 07 /09/2013.

Madame Mary Robinson a d’abord rencontré Miskikiwabo, cette dame du fer, Ministre rwandaise des affaires étrangères qui devrait déblayer le chemin avant  que Robinson puisse rencontrer James Kabarebe.

Toutes ces arguments étaient déjà vidés par les deux caïds du régime Kagamé avant de rencontrer   Paul Kagamé   en personne.

Sur la question de l’objet de l’entretien avec Kagamé, Mary Robinson à demandé  a   Monsieur Russ Feingold, Emissaire des USA chargé de la région des grands lacs de répondre .Celui ci a déclaré à la presse qu’en aucun moment, ils n’ont parlé du Rwanda d’une façon particulière mais ils se sont attelés à un possible soutien du FDLR par la RDC comme du M23 par le Rwanda.

C’est ainsi, voulant corriger qu’elle a arraché la parole a Russ Feingold en disant :<< j’ai parlé du soutient du Rwanda au M23 mais je n’ai pas parlé  de la responsabilité de la Monusco, ni de la Brigade d’intervention Spéciale.

Ce balbutiement prouve à suffisance qu’elle n’a pas parlé clairement de ce dossier du M23 contre la Fardc  à Paul Kagamé comme elle avait promis à la population de Goma. Ce  leurre ne peut jamais être compris par celle-ci.

Beaucoup de Journaux Congolais disent qu’ils vont lui adresser  un mémorandum pour la  rappeler   à l’ordre sinon elle sera déclarée indésirable.

Par contre le M23 a  été combattu sur trois fronts :celui de Kanabayonga et kiwandja par la fardc venu en renfort à   partir de Kisangani  avec deux bataillons ;la fardc avançant sur la grande artère de Goma-Rutshuru et le front aérien de la Monusco venu bombarder le M23 à   sa base de Rumagabo ,  à katale, à Byumba  pour le  couper de sa base et du ravitaillement. Le M23 a tenu le  cap.

Le M23 avait des missiles air-sol pouvant détruire les hélicoptères et les chars de la Monusco qu’ils auraient eus lors de la capture de Goma, au mois de novembre dernier.

Ce dossier a des accointances sur tous les plans : International, continental en Afrique  et régional par la conference internationale des pays de grands lacs.

Mary Robinson a pesé de son poids pour que la guerre s’arrête car il y a eu morts d’hommes de tous les cotés,  sans se contenter des chiffres officiels avancés  par l’un ou l’autre camp auprès des medias pour un but que l’on sait tous.

Lire la suite...

C’est dimanche soir 8/09/2013  que  la ville de Bossangoa  a été envahie par des éléments du General Bozize, ancien Président de la République de Centrafrique. Ces éléments ont été recrutées depuis le Cameroun, dans des Camps  d’infortunes des refugiés centrafricains et ils sont entrés dans le pays par   la frontière de boccaranga(rca) donnant au Cameroun. Ils ont trouvé qu’ils ne pouvaient pas abandonner leurs parents vivant aux pays dans des conditions misérables et de non payement voici cinq mois alors que 60.000 enfants mal nourris  risquent de succomber si la communauté internationale ne leur vient pas au secours. Bossangoa fait partie de ce qui avait ,autrefois constituée  la zone rouge de la coalition Seleka du Président  actuel  de RCA ,Djetodia.Les rebelles pour se venger des musulmans, les ont sérieusement piller  dès  leur entrée dans la ville de Bossangoa  et les seleka, en y  arrivant un jour après ont pillé à  leur tour les chrétiens .La ville de Boucca serait aussi prise par les rebelles de Bozize.Serait ce une guerre  de libération    à base religieuse  qui se préparerait ou un débordement des milices de Bozize ? 

Les éléments de seleka ont envahi la ville et y sont restés jusqu'à  l’heure actuelle voulant faire de celle-ci leur base arrière pour d’autres attaques, en vue de libérer tout le pays.

En y arrivant, ils ont pillé sérieusement les musulmans  qui sont des riches commerçants dans tout le nord de la RCA. Et les éléments de la seleka en ont fait la même chose en pillant des chrétiens.

Selon une source attribuée'à    la population locale, tous les deux parties ont enfreint des règles élémentaires des droits des personnes humaines.

Au moment ou le gouvernement conduit par le Premier Ministre ,Mtre Nicolas Tchangaye se débat pour trouver des solutions durables et sécuriser  le pays, une nouvelle faction met sa machine en marche pour récupérer le pouvoir.

Selon le Président François Hollande de la république Francaise, il y a au moins 60.000 enfants centrafricains qui meurent de faim manquants un repas riche en oligo-éléments pour  grandir et vivre décemment.

Si les enfants meurent de faim. Ceci  n’implique –il  pas aussi les parents ?

La Centrafrique ,a  environs 3,5 a 5 millions des  personnes qui sont entrain de quitter tous les jours la Centrafrique pour aller 'à  Brazzaville(république populaire du Congo), 'à  Yaoundé(république du Cameroun),au  Tchad, au Soudan ou au soudan du sud sous le pillage des éléments de la seleka.

Les musulmans occupent tout le nord et le centre du pays en dehors de l’ouest-sud.

Il parait que le social ne pardonne jamais les hommes politiques et ça  les rattrape toujours.

Bossangoa  et bouca seraient elles le bec du corbeau face ou gouvernement actuel a Bangui pour les prendre en tenaille ? Qui vivra verra.

Lire la suite...

 

Le Général rwandais Jean bosco Kazura, licencié  de l’université de Bujumbura vient de hisser, depuis hier soir 10 juin, très haut l’étendard de son pays après avoir réussi    à ce que son dossier avec celui d’un autre Général  du Nigeria soient sélectionnés  et qu’il soit retenu après une longue interview, passant au crible fin tous les  questions techniques de sa profession.

 

 

Le Général rwandais Jean bosco Kazura, licencié  de l’université de Bujumbura vient de hisser, depuis hier soir 10 juin, très haut l’étendard de son pays après avoir réussi    à ce que son dossier avec celui d’un autre Général  du Nigeria soient sélectionnés  et qu’il soit retenu après une longue interview, passant au crible fin tous les  questions techniques de sa profession.

 

Le General Rwandais Jean Bosco Kazura qui a une licence équivalente a  5 ans d’études universitaires décrochée a  Bujumbura, au Burundi. IL vient de Hisser très haut l’étendard de son pays .

Apres beaucoup de sacrifice au Burundi où  son père s’était exilé  depuis 1950, de l’ethnie tutsi Banyiginya entre Gitarama et Butare, au  Rwanda, il est  passé à  Kampala pour prendre part à  la libération du Rwanda.

Vite élément remarqué  et remarquable par son hiérarchie, il a été fait lieutenant et il a fait partie de ceux qui ont arrêté le génocide en 1994.

Devenu le responsable des renseignements militaires et responsable de formation des soldats au centre d’entrainement et   à l’académie militaire, charges  qu’il a assumées avec brio, il sera envoyé à   Darfour comme l’adjoint des unités de L’UA-ONU (Union Africaine-Nations UNIES) , connaissant tous les éléments formés par lui.

Après  Darfour, il s’occupera des activités sportives et récréatives de L’APR jusqu’à faire de cette équipe sportive plusieurs fois champion du Rwanda.

Elu Président de la Ferwafa (fédération rwandaise de football) , il conduira le Rwanda à   la coupe du monde de 2010 et démissionnera de cette tâche  depuis novembre 2011.

Jb Kazura va postuler  pour occuper ce Poste de Commandant suprême des Forces de Mission des nations unies pour la stabilité du Mali pour lequel son dossier avec un celui  d’un General Nigérian seront retenus.

C’est après une longue interview technique que General Jb  Kazura  fera montre de  la maitrise de son travail avec beaucoup de doigtés  qu’il sera retenu .Toutefois, il doit avoir reçu l'aval de son pays pour occuper une telle responsabilité.

Apres beaucoup de sacrifice au Burundi où  son père s’était exilé  depuis 1950, de l’ethnie tutsi Banyiginya entre Gitarama et Butare, au  Rwanda, il est  passé à  Kampala pour prendre part à  la libération du Rwanda.

Vite élément remarqué  et remarquable par son hiérarchie, il a été fait lieutenant et il a fait partie de ceux qui ont arrêté le génocide en 1994.

Devenu le responsable des renseignements militaires et responsable de formation des soldats au centre d’entrainement et   à l’académie militaire, charges  qu’il a assumées avec brio, il sera envoyé à   Darfour comme l’adjoint des unités de L’UA-ONU (Union Africaine-Nations UNIES) , connaissant tous les éléments formés par lui.

Après  Darfour, il s’occupera des activités sportives et récréatives de L’APR jusqu’à faire de cette équipe sportive plusieurs fois champion du Rwanda.

Elu Président de la Ferwafa (fédération rwandaise de football) , il conduira le Rwanda à   la coupe du monde de 2010 et démissionnera de cette tâche  depuis novembre 2011.

Jb Kazura va postuler  pour occuper ce Poste de Commandant suprême des Forces de Mission des nations Unies pour la stabilité du Mali pour lequel son dossier avec un celui  d’un General Nigérian seront retenus.

C’est après une longue interview technique que General Jb  Kazura  fera montre de  la maitrise de son travail avec beaucoup de doigtés  qu’il sera retenu .Toutefois, il doit avoir reçu l'aval de son pays pour occuper une telle responsabilité.

Lire la suite...