Publications de saidi asenge jean-marie (4)

Un Nouveau parti  RD Congolais d’attrape tout, PCA en sigle  vient d’être récemment c rée  à       Kisangani.

Ce parti est né pour répondre aux moult préoccupations du peuple Congolais, surtout dans sa partie est ; Plus de  60.000 refugiés en Ouganda, dans le district de Kamwenge repartis dans plusieurs sites vivent misérablement, sans compter ceux  qui sont dans des  camps au Rwanda, en Tanzanie et au Soudan du sud.

Tous ces refugiés sont en passent d’être recrutés alors que les partis politiques ne sont pas permis de faire la guerre, ni de monter une rébellion armée.

Donc, le PCA s’engager à  retourner tous ces refugiés sur le sol Congolais s’ il peut obtenir le quitus du gouvernement  de la RDC.

Le PCA croit qu’avec le passage actuel de la RDC en plein dans le fédéralisme, toutes les revendications du M23 sont satisfaites .Le gouvernement de  Kabila devra tout simplement donner les moyens   à       des entités de bases de faire que Bunagana, Rusturu-centre,Masisi-centre et walikale ainsi que Minebwe ou  Mulenge deviennent des villes .

Pour le PCA, le Gouvernement devrait permettre à         M23 de regagner la RDC au lieu de le laisser   à     l’étranger .De l’autre coté, le M23 devrait ne plus prendre certains refugiés qui aimeraient rentrer au Pays en Otage.

Le Plus grand problème est celui des forces négatives étrangères  comme les  ADF-Nalu,le FDLR et les IMBONERAKURE du Burundi  qui ne devraient plus  être tolérés à       opérer sur le territoire de la RDC.

Actuellement Les ADF-NALU tuent des paisibles citoyens Mandés pour rien alors qu’ils devraient s’en prendre à        leur gouvernement. Il en est de même avec les FDLR .LES IMBONERAKURE du Burundi peuvent se glisser  parmi les  refugiés Burundais qui  viennent de traverser  la frontière de la RDC et de causer  des ennuis plus tard à       la RDC.

Selon les accords internationaux, ces refugiés devraient se trouver  à       plus de 350 km de leurs pays d’origine. Chose qui n’est pas le cas actuellement.

Le PCA veut bien soutenir le gouvernement de Kabila avec des propositions  .Il aimerait que le Président de la  CENI  puisse  négocier avec  les différents partenaires pour trouver un Juste milieu entre  les partis politiques , la société civile et la CEni  en ce qui concerne ,non pas sur le timing, mais le contenu du calendrier ,en renvoyant  le vote  des entités de base au plus tard .

Le plus grand problème, ce que les partis politiques n’ont pas des moyens financiers comme les partis de la majorité présidentielle.

Le fait aussi d’aller rapidement aux élections sans le recensement au préalable  désavantagent les partis d’opposition .Il  ne permet  pas   aux  5.000.000  personnes de voter. Quelle manquer à       gagner.

Les fichiers électoraux ne peuvent pas être mis à jour, dans les conditions actuelles.

Le PCA ne voudrait pas faire de la politicaillerie au lieu de la politique .Il aimerait attraper  toutes les revendications  du peuple congolais  pour les transformes en  actions concrètes sous formes des pressions, des marches pacifiques encadrées par la police. Il aimerait plus  faire la pression   à     l’intérieur de l’hémicycle du palais du peuple pour ne pas voir ses membres  s’exposer à         des  coups des balles.

Le PCA pense que la liberté n’est pas le libertinage. Il doit se tenir à la loi car sans elle, homme est la plus bête de tous les animaux.

A cause de la raison évoquée  ci haut, le PCA se dit favorable pour rejoindre le camp de Kengo  wa  Dondo, la convention de l’opposition républicaine.

Le PCA croit à la politique prônée par Lumumba, Kabila père. Il  ne croit pas au Mobutisme mais pense qu’un  seul  héritage que nous avons reçu  ce régime est l’unité  ou la cohésion nationale. Il croit aussi au Kimbanguisme comme apport pour la cohésion nationale.

La doctrine de PCA tourne autour de l’unité, la fraternité, la justice, la liberté, l’amour, la prospérité, le travail, la méritocratie, le patriotisme, le genre.

Sa philosophie politique est le libéralisme, moteur de  la  croissance avec une base sociétaire ,en l’instar de toutes les grandes révolutions du monde notamment  la révolution française avec Gracchus babeuf, saint Simon et Robespierre ;la révolution anglaise de Westphalie ;la révolution américaine avec Georges Washington et  Thomas Paine.

Il ne croit pas à la division de la RDC.

Lire la suite...

RDC: La 3ieme République en gestation

La RDC est-elle entrain de passer dans la douleur d’enfantement pour enfanter la troisième république que nous attendons tous patiemment ou impatiemment, selon qu’on est dans un camp ou dans un autre ?La RDC connait depuis Mercredi 21 courant des marches dans la rue d’abord de Kinshasa, suivis de : Kisangani, Goma, Bukavu, Mbandaka et Butembo pour le départ de Joseph Kabila alors que l’assemblée nationale a voté une loi électorale dont l’article huit conditionne la tenue du recensement, avant la tenue des élections à tous les niveaux ?Selon Kikie-Mulumba, Propriétaire du Journal <<le Soft>>et l’actuel Ministre chargé de relation avec le parlement, le texte voté par l’assemblée nationale va primer sur le texte modifié du sénat parce qu’elle est toute proche de la population locale, au détriment même du troisième texte de synthèse découlant de la commission paritaire.Nous assistons ici à un bras de fer engagé entre deux groupes : celui de la population locale composée dans la plupart de la populace et des peuplades vivant dans des bourgades et des élites vivant dans des centres villes typées ,membres du parlement composés des députés nationaux et des sénateurs ayant la majorité des ¾ des sièges.Quoiqu’ une marche de l’opposition présidée par L’UDPS (Union Pour la Démocratie et le Progrès Social) aura lieu ce lundi 26 courant dont le mot d’ordre venant de Tshisekedi depuis la Belgique, c’est la population locale qui risque de payer une lourde tribu. La vraie opposition mise en exergue par la constitution actuelle est celle existant à l’intérieur de l’hémicycle du parlement, réunis autour du Président actuel du sénat, en l’occurrence, Son Excellence Kengo wa Dondo.Le recensement avait jadis été réclamé par Tshisekedi wa Mulumba en 2006 en vain et il est actuellement récupéré par le pouvoir dans les mêmes termes : connaitre les statistiques réelles de la population pour savoir le nombre exact des femmes, des enfants, des jeunes, des hommes adultes ,des vieillards ,des étrangers afin de savoir capitaliser ceux qui peuvent participer au suffrages universels directs et indirects dans les meilleurs délais, avait confié Kikie-Mulumba, ministre de relation avec le parlement à la presse.Quoiqu’il arrive, quoiqu’il en soit, le Président Joseph Kabila ne laissera pas tomber son siège pour qu’il n’y ait pas un vide à la tête de l’Etat. Il continuera à assumer les affaires courantes et procédera à la remise reprise avec le Président élu de la troisieme République, après la tenue des élections. Ce qui sera une grande première.Quid ? Qui vivra verra.
Lire la suite...

La culture de rire est connue par des vieux  Africains, mais elle n’est pas  connue par  cette génération montante des années 2000 à aujourd’hui.

Nous avions dans nos cultures  ce que les anciens appelaient les fous du roi. Ils exorcisaient et démystifiaient des événements en prodiguant des conseils utiles à la cour des Monarques Africains.

Aujourd’hui, cette culture est ignorée  aux profits de la monarchie absolue ou au nom du respect   de l’association des cultes.

La France et l’Europe entière  ont  une culture, telle qu’elle a été confrontée au libéralisme et l’a vaincue. Telle est l’épreuve  que   toutes  les cultures et religions doivent subir ou   passer  à l’épreuve du feu.

Quand les musulmans intégristes ou fanatiques prêchent en démystifiant le christianisme, ceci  n’est pas considéré   comme un problème.  La caricature, même pousser à   l’hyperbolisme ne  peux pas détruire la foi de celui qui a  la conviction dans sa croyance.

Pendant de grandes conférences scientifiques, il n’y a –t-il pas toujours un conférencier et un discutant, une thèse et antithèse ?

Le fait qu’on a tué 17 personnes en France à  cause de  leurs opinions, ne peut –il pas être qualifié comme étant un retour à la barbarie ?

S’il y a de gens qui se sentent lésés, ne peuvent-ils pas recourir aux cours et tribunaux au lieu de se faire Justice eux-mêmes ? Telle est la quintessence de ma contribution à  des tueries qui a eu lieu le 7 janvier de l’année en cours à Paris.

Lire la suite...

les leaders des deux pays maintiennent le rwanda et la RDC sous l'insecurite' permanente en vue de detecter les anti-revolutionnaires et de les eliminer.

Tous les pays du monde font la meme chose.Meme si il n'y a pas un opposant,il faut en creer pour se maintenir au pouvouvoir.C'est le Pen pere qui a cree'e le Pen fille'Le pere joue le pere fouettard tandis que la fille joue la Mere Noel,passez-moi l'expression pour ne dire le Pere Noel.

Dans le cas de l'ouganda,les analystes ont trouve' que besigye et les ADF-NALU ne font q1ue maintenir UPDF au pouvoir.Le FPR est un parti d'attrape tout.Il lance les ballons d'oxigenes pour tester le FDLR et certains pays qui les hebergent pour tout recuperer au finish.

La RDC joue aussi a la meme politique d'attrape tout.C'est un jeu tres subtile dans laquelle les personnes qui ne sont pas avisees laissent leurs peaux.

les personnes travaillant dans la boite noire de chaque systeme politique ou dans le regime de certains pays font tout pour eviter l'immobilisme.Le silence est mauvais en politique.Il faudra faire parler les gens a tout prix pour savoir ce qu'ils pensent.On peut aller jusqu'a des actes de provocation pour faire parler son voisin ou l'autrui.

Si vous n'avez pas du coeur et du caractere tout en etant un bon analyste pour savoir lire les temps et creer des circonstances,il faudra se defaire de la politique.

Lire la suite...