Publications de pouyemoussa (23)

La région de Dakar met en place un comité régional de développement chargé de gérer le projet de réhabilitation des pistes de production dans la zone, initié par l'Etat.

Ce jeudi sous la présidence du Gouverneur de Dakar, les autorités des quatre coins la région, les chefs de services départementaux, les acteurs locaux et des parlementaires se sont épenchés sur la question. Les acteurs locaux qui de l'avis du Gouverneur  Cheikh Tidiane Ndoye maîtrisent mieux que les techniciens ces voies en raison de leur enclavement surtout, méritent plus que quiconque de donner les détails sur l'élaboration ou la réalisation d'un tel projet.

Pathé Watt producteur agricole, Ali Khoudja Diaw de la commune de Sangalcam  et  les députés Souleymane et Oulèye Diaw entre autre participants ont chacun parcouru les sentiers  ruraux et les routes urbaines vétustes, qui servent d'ordinaire de piste de production aux agriculteurs, éleveurs et autres acteurs de la pêche.

Une liste de voies enclavées allant de Déni Malick Guèye à Bargny, de Darourahmane aux Niayes, de RN1 Sébi Ponti, Sébi Gare...Ces routes dont beaucoup ont étaient abandonnées ou devenues dégradées seront bientôt réhabilitées pour permettre aux producteurs de la région de vite écouller les productions. Surtout que la Région de Dakar constitue le poumon du Sénégal.

Mouss Jaraaf

Lire la suite...

Une lettre anonyme fait état d'une grave affaire de faut et usage de faut à la police urbaine de Rufisque Dans cette lettre l'auteur anonyme de cette fameuse lettre met à l'index le Brigadier chef du répondant au nom de Malick Guèye qui selon toujours cette source utiliserait de faux carnets de contravention et gagnerait des millions de Fr CFA sur le dos du trésor publique publique. Le commissaire, dit la même lettre, serait au courant et même protégerait le mis en cause. Seulement celui qui se cache derrière cette lettre ne donne aucune précision sur ces fausses contraventions et accuse gravement des hommes de tenus en service. Tout porte à croire qu'il y a bien une intention de nuire à autrui comme l'a d'ailleurs bien dit le commissaire Gadiaga que nous avons joint au téléphone ce mardi 22 Janvier 2013 à 13H 19 mn pour donner sa version des faits. Il a justement réfuté ces allégations avant de renseigner que même une inspection a été menée par l'inspecteur Malick Gaye et rien n'a été révélé d'illégale dans le service dudit brigadier en chef. Selon le chef de SCE comme l'appelle aussi l'auteur de la lettre anonyme et qui le juge, je le site: "on a l'impression que le commissaire Gadiaga le chef de la SCE est trop laxiste ou complaisant..." fait de citation. Ce dénonciateur dit avoir interpelé de surcroit les directeurs de la police sénégalaise à qui il demande de prendre leur responsabilité avant qu'il ne soit trop tard. Une affaire qui risque de faire scandale si jamais elle s'avérait vraie; mais pour l'instant c'est un anonyme qui accuse et un commissaire qui dément, même si, dit encore la lettre incriminant est à la disposition de Mr Codé Mbengue, Pathé Seck, le préfet de Rufisque et le ministre de l'intérieur le G Pathé Seck. Mouss Jaraaf

Lire la suite...

Ils sont bavards mes voisins du cinquième. Hier nuit quand j'ai perdu mon sommeil et que comme d'ab j'ai allumé mon PC direction le net. Figurez vous que ses trois grandes gueules et qui racontent tout et rien, causant grave sur l'intervention militaire de la France au Mali le week end dernier, pour chasser parait-il les "démons  diabolisés du terrorisme islamiste". Bah ils ont dit que "c'est pour conserver son uranium dans les parages, non pas au Mali, mais des un pays voisin , le Niger, car il faut savoir protéger son "or""Ah ils sont pipants ses mecs du 5ème. Et ces trois pecnauds, qui se mèlent de tout et de rien ont même dit  sur RFI  que "le Président français F Hollande a  tiré trois buts : protéger ses ressortissants, lutter contre le terrorisme et aider le Mali".

Bon! on veut bien que l'Afrique soit aidée, mais pourquoi diantre! c'est toujours à travers les armes? Et pendant qu'on y est où est donc l'UA et l'appui de la CEDEAO? "Peut être que les islamistes  Jihadistes  guerriers font peur aux pays du sud, qui  du reste dit-on, sont tapis dans l'ombre des pays de l'Afrique de l'Ouest. "Déjà le président Sénégalais Macky Sall est prêt à lutter contre les prêcheurs islamistes venus d'ailleurs qui baffouent tous les droits de l'hommes. Voici au moins quelqu'un de courageux clament-ils. Allez les autres secouez-vous là ho!" ont-ils même réclamé. Mes trois prolixes voisins ont d'aiileurs  compris que nous sommes tous des maliens en Afrique.

Mouss Jaraaf

Lire la suite...

C'est ce samedi que le conseil municipal de Rufisque a voté son budget pour 2013 malgré les contraintes financières en raison de la faiblaisse des recettes fiscales et celles liées à la taxe municipale entre autre, les conseillers présents ont unaninement voté le budget de la ville pour la gestion 2013.

Pour ce faire le conseiller a revu à la hausse ses prévisions et le budget est revenu à 7 milliards 200 Millions contrairement au 5 milliards et plus l'année écoulée car l'équipe derrière Badara Mamaya Sène se voulait raisonnable. Mais cette année en raison des priorités listées par le Maire, qui ont pour nom infrastructure routières, voierie, assainissement, santé, environnement etc, le conseill a choisi ses sept milliards habituels. 

Par Mouss Jaraaf

Lire la suite...

Ils sont en floraison au Sénégal et ils se comptent en milliers dans les rues de grandes villes du pays et même dans les campagnes. Ils se sont motocycles Scooters qui sont en vogue au pays de Senghor. Dakar n'est  pas encore comme Paris depuis l'an 2000, mais c'est tout comme. Car si les sénégalais ne sont pas tous des crésus jusqu'à la moelle, eh bien! il ya des bien des milliardaires voleurs de déniés publcs, des immeubles, des rues,  des avenues,  des boulevards et des tunnels. Et justement c'est là le gros mal, ces endroits qui constituent l'espace routier, sont devenus ces dernières années,  le théâtre des terribles accidents de circulation pour les motocyclistes qui malencontreusement subissent leur propres sorts, avec des slaloms et des  valses déroutants,  entre les véhicules petits, moyens et gros porteurs sur les routes.

Si l'on se refère à cet extrait du reportage paru sur le site lagazette.sn il ya de quoi avoir peur de ces motos mortels, lisez bien: Quelque 50% des accidents de la circulation handicapants concernent les scooters. Avec ces statistiques émanant d'une étude clinique présentée par le Pr Habib Sy ministre des transports terrestres du Sénégal, lors de la 7e Semaine nationale de la nouvelle prévention routière, Dakar n'est pas loin d'un ou deux accidents de deux roues par jour.

Menée à l'Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy) et à Principal, cette recherche montre aussi qu'en 2 ans, sur un total de 246 victimes, il y a eu 3 morts et 147 des accidentés ne portaient pas de casques. Et le Pr Habib Sy soutenait que «sans le casque, les conducteurs de scooter encourent 300% de risque d'avoir des lésions graves incompatibles avec la vie».

Hier, lors de la conférence de presse de lancement du programme «Helmet vaccine coalition Sénégal : le casque de sécurité, un plus pour la vie», sous la houlette du ministère des Transports terrestres et du département de la Santé et de la Prévention, le commissaire Boubacar Diédhiou de la Compagnie de la circulation a laissé entendre qu'«aujourd'hui, sur 20 accidents quotidiens de deux roues, 5 des conducteurs ne mettent pas de casque».Pour arrêter ce massacre, l'Etat est en train de mettre en œuvre son projet d'installation d'une unité de production de casques.

En Janvier 2013 pas plus tard que ce dimanche passé, un jeune  moto cycliste a été mortellement écrasé par un bus et car de transport en commun "Ndiaga Ndiaye", à Dakar. C'est la énème victime tué dans ces circonstances affreuses, soit par excès de vitesse, soit par indiscipline des co-routiers que son les autres automobilistes. Ces conducteurs de scooter sont la plus part des jeunes entre 18 et 35 ans qui laissent leur vie sur la route. Pour d'ailleurs parer au mal cette année sur la route du malgal de Touba, un grand évènement religieux à l'intérieur du Sénégal,  moto-taxis Jakarta ou scooters ont été interdit de voyage par l'Eat. Mais c'était sans compter avec ces jeunes qui ont bravé ces interdits, se déplaçant même avec des vélos cyclistes.

Néanmoins le risque est aggravé par le non usage des casques et des fois négligence des policier en faction sur la route qui passent leur temps à contôler les gimbardes qu'à veiller sur le respect du port du casque par les moto cyclistes sur leur scooters ou motos-Jakartas. Ces engins deux roues très   supersonics sont des motos de mort ambulants et avec leur présence au Sénégal les jeunes férus de deux roues  sont menacés

                                                                                                                               Mouss Jaraaf

Lire la suite...

Manchester United s’est facilement imposé sur la pelouse de Wigan ce mardi, lors de la 21e journée de Premier League (0-4). Les Red Devils ont fait la différence grâce à des doublés de Javier Hernandez et Robin van Persie.http://leditorialinfo.blogspot.com,http://jaraafmouss.overblog.com


Un succès qui permet aux joueurs de Sir Alex Ferguson de conforter leur première place au classement devant leur rival et voisin de Manchester City. Les joueurs de Roberto Mancini l’ont également emporté face à Stoke City (3-0) grâce à Pablo Zabaleta, Edin Dzeko et Sergio Agüero. Dans les autres rencontres de l’après-midi, Tottenham a dominé Reading (3-1), Aston Villa et Swansea ont fait match nul (2-2) et West Ham a battu Norwich (2-1).

Lire la suite...

Manchester United s’est facilement imposé sur la pelouse de Wigan ce mardi, lors de la 21e journée de Premier League (0-4). Les Red Devils ont fait la différence grâce à des doublés de Javier Hernandez et Robin van Persie.http://leditorialinfo.blogspot.com,http://jaraafmouss.overblog.com


Un succès qui permet aux joueurs de Sir Alex Ferguson de conforter leur première place au classement devant leur rival et voisin de Manchester City. Les joueurs de Roberto Mancini l’ont également emporté face à Stoke City (3-0) grâce à Pablo Zabaleta, Edin Dzeko et Sergio Agüero. Dans les autres rencontres de l’après-midi, Tottenham a dominé Reading (3-1), Aston Villa et Swansea ont fait match nul (2-2) et West Ham a battu Norwich (2-1).

Lire la suite...


 

De source proche de ce quatier où réside Serigne Bass Abdou Khadre le porte parole du Kghalif Général pour l'instant aucune autre information n'a été donné sur l'origine du feu, son empleur et ses conséquences....Mais les asapeurs pompier alerté à l'instant se rendent sur les lieux malgré les foules immenses qui se massent sur les rues et ruelles qui mènent aussi bien à grande Mosquée et à des quartiers comme Guédé...Il faut noté  que Guédé n'est pas loin de Touba Mosquée et dont des grandes routes ce qui va favoriser l'accès aux sapeurs. (Info à Suivre...)

Mouss Jaraaf

Lire la suite...

Le petit commerce comme à chaque magal tire bien son épingle des bienfaits du Magal. Cette année comme les précédantes les hippomobilistes sont fidèles au rendez vous et malgré les contraintes journalières trouvent bien leur compte dans le creusé des merveilles  qu'offrent le Magal de Touba. Qu'ils soient de la ville ou qu'ils viennent des contrés voisines ses brave charretiers transportent inlassablement les pelerins d'une rue à une autre ou vers un  quartier proche.

 

Ainsi Le prix du trajet vari entrre 100 et 500 Frs selon la distance nous a confié Samba Sow. Au cours de la journée les gains peuvent monter jusqu'à 5000 Frs au bas mots et plus si tout va bien. Ce charretier déplore toutefois les conditions éprouvantes confrontées et les exigences des forces de l'ordre qui les confine desfois dans des postures qui ne les agréent guère et qui leur empêchent de trouver la clientèle.

Autre profit noté lors de ce magal celui tiré par les vendeurs de fripperie, les étales d'articles divers entre autre autres. Aliou Sène bonnet sur le crâne ne cache pas sa fortune faite devant plusieurs pendantifs aux effigies des dignitaires mourides du Cheikh à l'actuelle Khalife Général Cheikh Maty Lèye Mbacké. A côté de ces étales qui génèrent bien on peut retrouver la fripperie, les chaussure les amulettes les parfum les enscensoires les sucrerie et même ceux qui comme Mar Fall handicapé réunissent leur pitence traduites en plusieurs petites monnaies qui s'échangent à 10%. C'est aussi cela Touba.0

 

Par Mouss Jaraaf

Lire la suite...



Dakar, 12 juil (APS) - La Fédération sénégalaise de football (FSF), qui a réuni son comité exécutif jeudi, a proposé les nominations de Mayacine Mar et de Demba Ramata Ndiaye respectivement aux postes de directeur technique national et d'entraîneur de l’équipe nationale locale.


Selon une source ayant pris part à la réunion, les propositions seront soumises aux autorités, notamment le ministre des Sports, qui doivent les entériner.

Mayacine Mar, qui enseigne à l’Institut supérieur d’éducation physique et des sports (INSEPS), a dirigé plusieurs sélections nationales. Il a été entraîneur national adjoint au moins à deux reprises dans la sélection A.

C’était d’ailleurs son dernier poste au côté d’Amara Traoré lors des éliminatoires et la phase finale de la CAN 2012.

Il remplace à ce poste Amsatou Fall, démissionnaire du poste en avril dernier, après y avoir passé six ans. Il avait été nommé en 2006.

Quant à Demba Ramata Ndiaye, adjoint de Karim Séga Diouf chez les Juniors, il monte en grade en prenant les rênes de cette sélection.

Au Casa-Sports qu’il dirige depuis plusieurs saisons, l’ancien milieu de terrain a mis sur pied l’une des meilleures équipes de ces dernières années, dans le championnat national de ligue 1.

Des techniciens seront proposés au poste d’adjoint à l’entraîneur du Casa Sports.

Lire la suite...



 Voici l'arrêt du Conseil constitutionnel sur les résultants définitifs des élections législatives du 1-er juillet 2012.

DECISION

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL,

Statuant en matière électorale en vue de la proclamation définitive des résultats des élections législatives du 1er Juillet 2012, a rendu la décision dont la teneur suit :

Vu la Constitution ;


Vu le Code électoral notamment en ses articles L 189 et LO LO 191 ;

Vu la loi organique n° 92-23 du 30 mai 1992 modifiée par la loi organique n° 99-71 du 17 février 1999 et la loi organique n° 2007 -03 du 12 février 2007 ;

Vu le décret n° 2012- 548 du 29 mai 2012 portant convocation du corps électoral ;

Vu le procès -verbal en date du 05 juillet 2012 de la Commission Nationale de Recensement des Votes portant proclamation provisoire des résultats ;

Vu le rapport en date du 05 juillet 2012 du Président de la Commission Nationale de Recensement des votes ;

Vu les procès-verbaux des commissions départementales de recensement des votes, les listes d’émargements, les feuilles de dépouillement et autres documents des bureaux de vote ;

Vu les pièces jointes ;

Vu les requêtes de :

- Madame Ndéla Diouf, candidate du Parti TAXAWU ASKANWI, déposée au greffe du Conseil constitutionnel le 05 juillet 2012, enregistrée le même jour sous le numéro 20/E/2012 ;

- de la coalition BENNO BOKK YAAKAAR déposée au greffe du Conseil constitutionnel le 05 juillet 2012, enregistrée le même jour sous le numéro 21/E/2012 ;

- Monsieur Demba DIA, candidat de la Coalition des Alliés du Peuple pour relever les défis du 21ème siècle (CAP 21) déposée au greffe du Conseil constitutionnel, enregistrée le même jour sous le numéro 22/E/2012 ;

- de Mesdames Aïda GAYE, Ndéye GAYE et Monsieur Mouhamadou GUEYE, candidats investis par le Parti démocratique sénégalais (P D S) déposée au greffe du Conseil constitutionnel le 09 juillet 2012, enregistrée le même jour sous le numéro

23/ E/ 2012 ;

- de la coalition BENNO BOKK YAAKAAR déposée au greffe du Conseil constitutionnel le 09 juillet 2012, enregistrée le même jour sous le numéro 24/E/2012 ;

- Monsieur Pape DIOP, candidat de la coalition BOKK GIS GIS déposée au greffe du Conseil constitutionnel le 09 juillet 2012, enregistrée le même jour sous le numéro 25/E/ 2012 ;

Le rapporteur entendu en son rapport ;

Après en avoir délibéré conformément à la loi ;

Vu les mémoires en réponse en date du 11 juillet 2012 de Mesdames Aïda GAYE, NDEYE GAYE et Monsieur Mouhamadou GUEYE candidats investis par le P.D.S., faisant élection de domicile chez Maître Abdoulaye BABOU avocat à la Cour;

EN LA FORME

SUR LA JONCTION DES REQUETES

1/- CONSIDERANT que les requêtes concernent toutes le même scrutin ; qu’un lien de connexité existe entre elles ; il convient, pour l’intérêt d’une bonne administration de la justice, d’en ordonner d’office la jonction, de les instruire et de les juger ensemble par une seule et même décision ;

2/- CONSIDERANT que les requêtes de Mesdames Ndéla DIOUF, Aïda GAYE, Ndèye GAYE, de Messieurs Mouhamadou GUEYE, Demba DIA, Pape DIOP, tous candidats, régulièrement enregistrées dans les formes et délais prescrits par la loi doivent être déclarées recevables ;

3/ - CONSIDERANT que BENNO BOKK YAAKAAR étant une coalition de partis politiques et de mouvements de soutien n’a pas qualité au regard des dispositions de l’article L 189 du Code électoral qui ne confèrent le droit de recours qu’aux seuls candidats pour saisir le Conseil constitutionnel ; qu’il s’en suit que les requêtes doivent être déclarées irrecevables ;

AU FOND

4/- CONSIDERANT que toutes les requêtes ont été introduites devant le Conseil constitutionnel aux fins d’annulation totale ou partielle ou en rectification des résultats provisoires proclamés par la Commission Nationale de Recensement des Votes ;

5/- CONSIDERANT que les requêtes ont pour objet :

1) la rupture de l’égalité des candidats durant la campagne électorale et entre les représentants des différentes coalitions devant la Commission Nationale de Recensement des Votes ;

2) Les surcharges, les signatures, les fraudes et les incohérences relevées ;

3) La convocation du corps électoral et la distribution des cartes d’électeurs ;

4) Le faible taux de participation au scrutin ;

5) la répartition des restes pour l’attribution des sièges ;

Sur le grief tiré de la rupture de l’égalité des candidats durant la campagne électorale et entre les représentants des différentes coalitions au niveau de la Commission nationale de recensement des votes.

6/- CONSIDERANT que la CAP 21 soutient qu’elle a été victime de discrimination de la part de la Commission Nationale de Recensement des Votes pour n’avoir pas reçu, contrairement à BENNO BOOK YAAKAAR, la totalité des fiches récapitulatives ; qu’il en était ainsi notamment dans les Parcelles Assainies à Dakar, à Kolda, à Louga et « dans d’autres localités » ; que cette violation grave du principe de l’égalité des candidats devant la loi devrait entraîner l’annulation du scrutin ;

7/- CONSIDERANT que d’une part, cette prétention manque de précision en ce que les localités concernées n’ont pas été identifiées par les requérants et que d’autre part, même à supposer la prétention établie pour les bureaux de votes expressément cités, cette situation telle que décrite n’est pas de nature à remettre en cause la validité du scrutin ;

8/- CONSIDERANT au surplus que, les fiches récapitulatives évoquées ne sont pas des documents prévus par la réglementation électorale ; que leur non distribution ne peut constituer une rupture d’égalité entre les candidats ; qu’il s’en suit que ce moyen doit être rejeté ;

9/- CONSIDERANT que la coalition BOKK GIS GIS estime que la Cour d’ Appel, à la suite de son arrêt n°9 du 22 juin 2012 interdisant la diffusion de l’image du Président de la République sur les supports de campagne , n’a pas usé des moyens de droit mis à sa disposition pour assurer l’égalité des candidats ; que cette défaillance aurait conféré un avantage indu à la coalition BENNO BOKK YAAKAAR et aurait eu pour effet d’affecter la sincérité du scrutin ;

10/- CONSIDERANT que si l’ineffectivité de la décision précitée a pu avoir une quelconque influence sur le vote des électeurs, il n’est pas rapporté qu’elle ait pu être déterminante sur les résultats obtenus par les différents candidats ;

Sur le grief tiré des surcharges, des signataires, des fraudes et des incohérences

11/- CONSIDERANT que Mesdames Aïda GAYE, Ndèye GAYE et Monsieur Mouhamadou GUEYE, tous investis par le PDS soutiennent l’existence de procès verbaux surchargés, d’identité de signataires sur plusieurs listes d’émargements, notamment à NDOYENE, DIAWAR dans le département de KEBEMER, à RAYNABE dans le département de DAGANA, l’absence de signatures ou d’empreintes digitales sur les listes d’émargements à KEBEMER, DAGANA et MBACKE ; qu’ils ajoutent, par ailleurs l’existence d’incohérences entre le nombre d’émargements et le nombre d’enveloppes trouvées dans les urnes ;

12/- CONSIDERANT que l’identité des signataires non prouvée par une expertise graphologique ne peut être retenue dès lors qu’il n’a pas été établi qu’une ou plusieurs personnes ont pu voter à la place d’autres ; que la surcharge constatée sur les listes d’émargements en question a été approuvée, avec leurs signatures, par tous les représentants des partis et coalitions de partis ; que les incohérences relevées ont fait l’objet de redressement par la Commission de Recensement des Votes conformément aux dispositions des articles LO138 et LO139 ; qu’il s’ensuit que la prétention du P.D.S est mal fondée ;

Sur le grief tiré du faible taux de participation au scrutin

13/- CONSIDERANT que Madame Ndéla DIOUF, tête de liste du parti TAXAWU ASKANWI soutient que l’élection au suffrage universel exige que la moitié des électeurs inscrits s’exprime pour la validité du scrutin ; que lorsque le taux de participation est faible, le principe d’un deuxième tour doit être admis pour permettre ainsi au peuple sénégalais de s’exprimer ;

14/- CONSIDERANT que Monsieur Demba DIA, tête de liste de la coalition des ALLIES DU PEUPLE invoque le même argument ;

15/- CONSIDERANT qu’il n’existe aucune disposition ni dans la Constitution, ni dans le Code électoral, qui fait du faible taux de participation une condition de non validité du scrutin ou d’organisation d’un deuxième tour ; que ce moyen ne saurait prospérer ;

Sur la répartition des restes pour l’attribution des sièges

16 /- CONSIDERANT que Madame Ndéla DIOUF, candidate, tête de liste du parti TAXAWU ASKANWI, prétend que le principe de la parité exige que la seule femme tête de liste et candidate uniquement au scrutin proportionnel doit bénéficier d’un siège par application du système du plus fort reste ;

17 /- CONSIDERANT que Monsieur Demba DI A candidat de la CAP 21 affirme que l’ampleur de l’abstention a faussé le jeu démocratique justifiant ainsi l’application du même principe à son profit ;

18/- CONSIDERANT que la parité s’applique exclusivement au moment de la confection des listes des candidats ; que la règle du plus fort reste ne concerne que la répartition des sièges ;

19/- CONSIDERANT que ni la parité, ni l’abstention ne constituent des critères de répartition de sièges ; que ces moyens ne peuvent être retenus ;

Sur le grief tiré de la convocation du corps électoral et de la distribution des cartes d’électeurs

20/- CONSIDERANT que Madame Ndéla DIOUF, candidate, tête de liste du parti TAXAWU ASKANWI demande l’annulation du scrutin au motif que le décret de convocation des électeurs n’a pas été publié ; que le retrait total des cartes n’a pas été effectué malgré la distribution exceptionnelle prévue par l’article R 42 du Code électoral ;

21/CONSIDERANT que ce moyen manque en droit ;

DECIDE

En la forme:

1) Ordonne la jonction de toutes les requêtes ;

2) Déclare irrecevables Les requêtes de la coalition BENNO BOKK YAAKAAR ;

3) Déclare recevables les requêtes de Madame Ndéla DIOUF candidate du parti TAXAWU ASKANWI, de Mesdames Aïda GAYE, Ndèye GAYE et de Monsieur Mouhamadou GUEYE candidats du P.D.S, de Monsieur Pape DIOP candidat de BOKK GIS GIS et de Monsieur Demba DIA candidat de la CAP 21

Au fond

Rejette Lesdites requêtes

DECLARE

Les résultats définitifs du scrutin pour les élections législatives du 1er juillet 2012 des députés à l’Assemblée nationale s’établissent comme suit :

Electeurs inscrits : 5.368.783

Votants : 1.968.852

Bulletins nuls : 7.076

Suffrages valablement exprimés : 1.961.776

Quotient national : 32.696

Ont obtenu :

RASSEMBLEMENT DES ECOLOGISTES DU SENEGAL (RES-LES VERTS) 11 783

DEMOCRATIE CITOYENNE (DC) 5 130

PARTI TAXAWU ASKAN WI(PETAW) 8 107

PARTI POUR LA VERITE ET LE DEVELOPPEMENT (PVD) 48 553

MOUVEMENT PATRIOTIQUE SENEGALAIS FAXAS (MPS/FAXAS) 21. 868

SYNERGIE POUR LE PROGRES ET LA DEMOCRATIE 7 326

PARTI SOCIALISTE AUTHENTIQUE (PSA) 9 577

MOUVEMENT REPUBLICAIN POUR LE SOCIALISME ET LA DEMOCRATIE (MRDS) 70. 655

COALITION "SALAM" 10. 855

ALLIANCE DEMOCRATIQUE "PENCOO" 14. 841

UNION POUR LE RENOUVEAU DEMOCRATIQUE (URD) 21. 964

COALITION DES ALLIES DU PEUPLE POUR RELEVER LES DEFIS DU 21-EME SIECLE 6717

AND-JËF/PARTI AFRICAIN POUR LA DEMOCRATIE ET LE SOCIALISME 15. 889

CPJE NAY LEER 20. 762

MOUVEMENT CITOYEN POUR LA REFONDATION NATIONALE "BES DU ÑAKK" 113. 321

COALITION BOKK GISS GISS 143. 180

COALITION "AND TAXAWAL ASKAN WI" 12. 922

PARTI DEMOCRATIQUE SENEGALAIS (PDS) 298. 846

COALITION "LII DAL NA XEL" 9 216

PARTI DE L’EMERGENCE CITOYENNE TEKKI 20. 671

"DEGGO SOUXALI TRANSPORT AK COMMERCE" 18. 859

COALITION ’’WALLU ASKAN SENEGAL" 12. 044

COALITION "LEERAL" 17. 791

COALITION "BENNO BOKK YAKAAR" 1. 040. 899

1- Au scrutin majoritaire départemental

BENNO BOKK YAAKAAR

Moustapha DIAKHATE

Penda SECK DIENG

Doudou ISSA NIASSE

Ndéye Fatou DIOUF

PAPA DIALLO dit ZATOR Mbaye

Ndeye Maguette DIEYE

Alioune Badara DIOUF

AWA SOW

Seydina FALL

Ibrahima LO

Awa NIANG

Idrissa DIALLO

Aïssatou SABARA

Samba C. DIAMAN BATHILY

Salimata KORERA

Souleymane NDOYE

Ouleye DIAOU

PAPA ABDOU KHADIR MBODJI

MADJIGUENE FALL

MAGUETTE TALL

CHEIKH SECK

EL HADJI FALILOU MBACKE

MAME KHARY MBACKE

OMAR DIAKHATE

AMY CHEIKH DIOP

ABDOULAHAT SECK

AISSATOU DIOUF

PAPA BIRAM TOURE

BABACAR DIAME

ADAMA SYLLA

CHEIKH DIOP DIONNE

FALLOU FALL

ELHADJI MANGANE

NAFI NDIOGOU

CHEIKH NDIAYE

MAMADOU MOUSTAPHA NDIAYE

MOUHAMED KHOURAICHI NIASS

THIANE SAKHO

ALIOU KEBE

KHOREDIA SANE

ELHADJI MAMDOU SALL

SADIO DANSOKHO

ALPHA BALDE

AIYATOU TAIBOU BALDE

INTHY BOIRO

AMADOU TIDIANE TALLA

MARIAMA DIALLO

SANGONE SALL

SEYNABOU DIENG

ADAMA SOW

MINGUE LAM

MBERY SYLLA

ANTA SARR

MAMADOU SADIO DIALLO

MAIRAME KANE

SEYDOU DIALLO

COUMBA HAMIDOU DEME

ALIOU DEMBA SOW

AMADOU MAME DIOP

AMINATA MBAYE

MOUSSA ABDOUL THIAM

AISSATA TALL

AMINATA GUEYE

AHMADOU DIA

ELHADJI AMATH CISSE

MARIAMA MANE

BAKARY DANFA

BOUBACAR VILLIEMMBO BIAYE

KHADY MANE

IBRAHIMA BABA SALL

BINTOU DIAKHO

DJIMO SOUARE

OUMAR SY

NDIOLE DIOUF

MAME BALLA LO

DIYA KANTE

OUSMANE TANOR DIENG

SIRA NDIAYE DIOUF

GARMY FALL

MAMADOU FAYE

CHEIKH TIDIANE DIOUF

AISSATOU BAMBADO SALL

IBRAHIMA SANE

OULIMATA MANE

AIME ASSINE

MAMADOU BADJI

ARAMATOULAYE DIATTA

PARTI DEMOCRATIQUE SENEGALAIS

MOUHAMAD DIENG

NAFY NGOM

MAMADOU CISSE

2- Au scrutin de liste nationale

BENNO BOKK YAKAAR

MOUSTAPHA NIASSE

AWA GUEYE

MOUSTAPHA CISSE LO

YETTA SOW

SAMBA KOITA

AISSATA DAOUDA DIA

DJIBRIL WAR

AISSATOU SOW DIAWARA

OUMAR SARR

THILLO SARR

MOUHAMED DIEDHIOU

KHARY DIAW

MOUHAMADOU NGOM

KATY CISSE

BARTHELEMY TOYE DIAS

MAGATTE MBODJ

ABDOU MBOW

MOUSLY DIAKHATE

CHEIKH TIDIANE NDIAYE

AMINATA DIALLO

THIERNO BOCOUM

MARIE THERESE AIDA SECK

SAMBA DIOULDE THIAM

YAYE NDAO DIOP

DAOUDA DIA

NDEYE LUCIE CISSE

SAMBA DEMBA NDIAYE

AWA DIAGNE

MAR DIOUF

HAOUA DIA

ABDOU NDIAYE

NDEYE DIEYNABA NDIAYE

PARTI DE LA VERITE POUR LE DEVELOPPEMENT

CHEIKH AHMADOU KARA MBACKE

SOKHNA DIENG

COALITION BOKK GIS GIS

PAPA DIOP

KHADIDIATOU DIEDHIOU

MAMADOU SECK

SEYNABOU WADE

AJ/PADS

MAMADOU DIOP DE CROIX

URD

DJIBO KA

DEGGO SOUXALI TRANSPORT AK COMMERCE/ ALASSANE NDOYE

ALASSANE NDOYE

MOUIVEMENT PATRIOTIQUE DU SENEGAL / FAXAS

SERIGNE KHADIM THIOUNE

MOUVEMENT CITOYEN POUR LA REFONDATION NATIONALE (BES DU NAAK)

EL HADJI MANSOR SY

ELENE MARIE NDIONE

CHEIKHOU OUMAR SY

NDEYE AWA MBOJ

PARTI DE L’EMERGENCE CITOYENNE (TEKKI 2012)

MAMADOU LAMINE DIALLO

PARTI DEMOCRATIQUE SENEGALAIS

OUMAR SARR

FATOU THIAM

SOULEYMANE NDENE NDIAYE

AWA DIOP

ELH.OUSMANE ALIOUNE NGOM

AISSATOU MBODJI

MAMADOU LAMINE THIAM

WORE SARR

MODOU DIAGNE

MOUVEMENT DE LA REFORME POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL (M.R.D.S)

MBAYE NIANG

MAME MBAYAME GUEYE DIONE

COALITION “LEERAL”

ELHADJI MOUSTAPHA DIOUF

CONVERGENCE PATROTIQUE POUR LA JUSTICE ET L’EQUITE

DEMBA DIOP

La présente décision sera affichée au greffe du Conseil constitutionnel et publiée sans délai au journal officiel. 

Délibérée par le Conseil constitutionnel en sa séance du jeudi 12 juillet 2012 à laquelle siégeaient :

Messieurs : - Cheikh Tidiane DIAKHATE, Président

- Isaac Yankhoba NDIAYE, Vice-Président

- Chimère Malick DIOUF, Membre

- Mohamed SONKO, Membre

- Malick DIOP, Membre

Avec l’assistance de Maître Maréma DIOP, Greffier en Chef ;

En foi de quoi, la présente décision a été signée par le Président, le Vice-Président, les autres membres et le Greffier en Chef.

Le Président: Cheikh Tidiane DIAKHATE

Le Vice-Président: Isaac Yankhoba NDIAYE

Membres: Chimère Malick, DIOUF, Mohamed SONKO, Malick DIOP

Greffier en Chef: Maréma DIOP

source aps.sn

Lire la suite...

                                                                

Les chèques étaient bloqués depuis six mois. Pourtant les orfraies avaient supplanté les grandioses spectacles sons et lumières du FESMAN 3 finalement après moult complaintes S Wade la fille du président sénégalais sortant A Wade a fini par payer63 chèques sur 200 factures dues aux créanciers. A A Sow délégué du FESMAN confirme ces chèque apprend on de source presse.

Lire la suite...

vendredi 20 avril 2012

Baisse des prix des denrées de premières nécessité, le PM Abdoul Mbaye a anonncé ce vendredi à l'issu du conseil interministériel qu'il a dirigé la baisse des prix du sucre du riz et de l'huile. Ainsi le prix du kilo de riz ordinaire passe coûte désormais 280 Frcfa au lieu de 325 Fr sur le marché.
Le kilo de riz parfumé vaut maintenant 435 Fr au lieu de 475 Fr voir 500 Fr celui du litre d'huile de fût coûte maintenant 580 Fr au lieu 690 Fr tandis que le paquet de sucre cristal va coûter 580 Fr à de son prix courant qui est de 690 Fr. Le PM a demandé aux opérateurs économiques et commerçants à accompagner le gouvernement dans cette volonté du chef de l'Etat a alléger le coût de la vie des sénégalais.

Le coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), Oumar Sarr a accusé vendredi les initiateurs de l’Alliance Bokk guis-guis (même vision, en wolof) de vouloir perpétrer un ‘’hold up’’ sur l’ancien parti au pouvoir.

L’Union européenne (UE) apportera un financement de 6,5 millions d’euros, environ 4,2 milliards de francs CFA, au gouvernement du Sénégal pour l’aider à faire face à la crise alimentaire qui sévit dans certaines zones du pays, a annoncé son chef de délégation à Dakar, Dominique Dellicour.

Le Consortium pour la recherche économique et sociale (CRES) du Sénégal figure sur une liste de centres de recherche ‘’sélectionnés’’ par l’Union européenne (UE) pour faire partie du ‘’consortium mondial de recherche sur les questions d’éradication de la pauvreté’’, a appris l’APS vendredi à Dakar.
Le gouvernement prévoit une distribution, au mois de mai, de vivres de soudure aux paysans et aux populations victimes des contrecoups de la sécheresse, a annoncé, vendredi à Dakar, le Premier ministre sénégalais.

Lire la suite...

L’ancien président du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes), Mbaye Jacques Diop, a été épinglé par la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). Des soupçons de blanchiment d’argent pour un montant de deux (2) milliards pèseraient sur l’ancien maire de Rufisque. Selon Le Quotidien, cette entité qui lutte contre le blanchiment d’argent a ficelé un rapport qu’elle a déposé sur la table du procureur de la République. On reprocherait à Me Mbaye Jacques Diop d’avoir viré deux milliards depuis le compte de l’ancienne chambre consultative vers son compte personnel.

Me Mbaye Jacques Diop risque de se retrouver incessamment devant le juge car, en l’état actuel de la procédure, le procureur a les mains liées. S’il reçoit un rapport de la Centif, il doit obligatoirement le confier à un magistrat instructeur.

Lire la suite...

http://www.youtube.com/watch?v=Po-U1tGJLU8&feature=player_embedded

Des mesures i douanes prises par l'Etat du Sénégal
Baisse des prix des denrées de premières nécessité, le PM Abdoul Mbaye a anonncé ce vendredi à l'issu du conseil interministériel qu'il a dirigé la baisse des prix du sucre du riz et de l'huile. Ainsi le prix du kilo de riz ordinaire passe coûte désormais 280 Frcfa au lieu de 325 Fr sur le marché.
Le kilo de riz parfumé vaut maintenant 435 Fr au lieu de 475 Fr voir 500 Fr celui du litre d'huile de fût coûte maintenant 580 Fr au lieu 690 Fr tandis que le paquet de sucre cristal va coûter 580 Fr à de son prix courant qui est de 690 Fr. Le PM a demandé aux opérateurs économiques et commerçants à accompagner le gouvernement dans cette volonté du chef de l'Etat a alléger le coût de la vie des sénégalais.
http://www.youtube.com/watch?v=Po-U1tGJLU8&feature=player_embedded

Lire la suite...

Poté et son tic

La célèbre animatrice ne cessera jamais de séduire les téléspectateurs de la TFM avec sa fameuse émission «Rizzmondjizz». Elle fait partie des présentatrices les plus cotées sur le public sénégalais. Un parcours dans les rues de Dakar pour emmener l’ambiance chez ses fans et sympathisants avec un style simple, gai et aguicheur. Mais la très belle dame traine un geste gauche qui a fini de faire le buzz sur le net, le tic de mettre toujours sa main gauche sur sa «devanture». Signe de séduction ou reflex maladif ? Le débat est ouvert pour les connaisseurs qui nous diront certainement la signification de geste.

Lire la suite...

Le président de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), Macky Sall, a proposé à ses partenaires de Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) un principe de partage des postes selon lequel les députés d’un département reviennent à la coalition qui l’avait remporté au premier tour de l’élection présidentielle du 26 février dernier.

Evoquant, le scrutin majoritaire appliquée à l’échelle départementale, le chef de l’Etat a déclaré dans un enregistrement diffusé par la RFM, jeudi : ‘’Au premier tour, chacun a gagné des départements, moi aussi j’en ai gagné’’.

’’Peut-être que nous avons la chance d’avoir gagné les départements les plus importants comme Dakar qui a 7 députés, Pikine, 6 députés. Pour le reste, c’est deux, comme Fatick, Kanel, Matam, Linguère, Guédiawaye’’, a t-il poursuivi.

‘’C’est ce que notre coalition a gagné. Ces députés-là, normalement si on se partage les postes, il faut que ça nous revienne. C’est logique’’, a-t-il affirmé.

Macky Sall a rappelé que les élections législatives combinent deux modes de scrutin : un scrutin proportionnel national et un scrutin majoritaire à un tour ‘’qui permet à la liste qui est devant de rafler tous les postes de députés’’ d’un département.

‘’J’ai dit à mes partenaires : appliquons quand même les principes. Le principe majoritaire, ce n’est pas moi qui l’ai inventé, je l’ai trouvé ici’’, a dit le président de l’APR.

Les élections législatives initialement prévues le 16 juin se tiendront finalement le 1-er juillet. Les députés réunis, mercredi, en séance plénière, ont adopté un projet de loi, dans ce sens.

Lire la suite...

Le marabout Serigne Modou Kara Mbacké a été désigné jeudi par les militants pour conduire la liste nationale du Parti pour la vérité et le développement (PVD, opposition) aux élections législatives du 1er juillet, a constaté l’APS.
Dans une salle bondée de militants et sympathisants du PVD, mais aussi de ses disciples, le marabout Serigne Modou Kara Mbacké a été investi en grande pompe, lors de ce congrès d’investiture. ‘’Je suis fier d’être la tête de liste nationale du PVD’’, a-t-il déclaré après son investiture.
Kara, vêtu d’un costume noir, d’une cravate et d’un chapeau de même couleur, d’une chemise blanche et d’un manteau de même couleur, a devant ses militants déclaré que le PVD se veut ‘’nationaliste’’ et ’’ouvert à tout le monde’’. Il se présente comme le ‘’superviseur’’ de la liste du PVD et déclare que le pouvoir ne l’intéresse pas.
Tantôt analyste, tantôt historien et chanteur devant son auditoire, le marabout veut être un ‘’rassembleur’’ et annonce que des hommes politiques et des artistes figureront sur la liste nationale du PVD.
Il cite le secrétaire général des Socialistes unis pour la renaissance du socialisme (SURS) Abdoulaye Makhtar Diop, ministre des Sports dans le dernier gouvernement de l’ère Abdoulaye Wade, mais aussi le comédien Pape Faye et l’artiste-musicien Thione Seck.‘’Nous voulons une majorité confortable pour jouer notre rôle de régulateur entre la majorité présidentielle et l’opposition’’, affirme la présidente du PVD, la journaliste Sokhna Dieng Mbacké, épouse de Kara.
Le PVD est ‘’prêt’’ à briguer les suffrages pour entrer à l’Assemblée nationale, déclare Mme Mbacké, vice-présidente du Sénat. Les élections législatives du 1er juillet seront la ‘’cour des grands’’, avec des personnalités politiques de haute facture, selon Sokhna Dieng. ‘’Nous voulons y aller pour voter de bonnes lois et contrôler l’action du gouvernement’’, dit-elle.
D’autres responsables du PVD ont exhorté les militants à se mobiliser pour les législatives. Les prochaines élections législatives seront le baptême du feu du PVD, créé en 2004.
Les élections législatives, initialement prévues le 16 juin, se tiendront finalement le 1er juillet. Les députés, réunis mercredi en séance plénière, ont adopté un projet de loi dans ce sens.

Lire la suite...

Le Secrétaire général du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng, a déclaré jeudi qu’il se considère comme "le candidat de l’unité et du rassemblement" de Bennoo Siggil Senegal (BSS) à l’élection présidentielle du 26 février 2012, alors que la majorité des partis membres de cette coalition de l’opposition a désigné Moustapha Niasse. ‘’Je me considère comme le candidat de l’unité et du rassemblement de Bennoo Siggil Senegal. Nous allons former une coalition forte pour aller demander les suffrages des Sénégalais’’, a-t-il dit à la radio privée RFM. Après la désignation du leader de l’Alliance des forces de progrès (AFP) par 19 partis sur 33 de Bennoo, M. Dieng a estimé qu’il est ‘’le candidat officiel’’ de cette coalition. ‘’Bennoo Siggil Senegaal n’a pas désigné Moustapha Niasse comme son candidat officiel. La procédure de désignation est illégale. On n’a jamais voté à Bennoo, la plupart de nos décisions se faisaient par consensus’’, a expliqué le leader du PS. Qualifiant le choix porté sur Moustapha Niasse de ‘’coup de force’’, M. Dieng a souligné que le PS va continuer à travailler dans ‘’Clarté Na Leer’’. Se projetant dans l’avenir, Ousmane Tanor Dieng a affirmé qu’il va faire un seul mandat de cinq ans, s’il est élu, avant de laisser la place à la jeune génération. BHC/SAB Aucune image n'est liée à cet article

SOURCE APS.SN

Lire la suite...