Publications de pabloemma (2)

J'ai fait un rêve : un livre de pabloemma

Ce livre présente les paroles d'un homme avide de rendre service à l'humanité. Un personnage rempli d'amour pour son entourage, qui chante l'espoir, le bonheur et la fraternité. À travers un engagement qu'il souhaite salvateur, il se décrit comme un messager et un visionnaire. Surtout, il croit en la vision d'un monde nouveau qui se veut meilleur...

lien du livre en vente:http://www.edilivre.com/j-ai-fait-un-reve-pabloemma.html#.VY2W8PDoLdo

Lire la suite...

Un enfant est amour (livre)

Les enfants sont un bonheur que la vie nous offre. Ils sont l'espoir d'un lendemain meilleur. Pour cette raison, ils méritent une attention et une affection particulières. Le rôle de ce livre est de promouvoir les valeurs des enfants, de les aimer à tout prix. Cet ouvrage a aussi pour but de rendre hommage à tous ceux qui militent pour la sauvegarde de leur avenir. « Un enfant est amour » : une phrase qui ne saurait nous laisser indifférents.

Peut-on imaginer une vie sans enfants ? Je ne le pense pas. Car l’enfant c’est l’une des merveilles du ciel. Concevoir cette partie de soi, la voir naître et grandir est d’un délice qu’on n’imaginerait  même pas vivre sans. Un enfant c’est neuf mois .c’est la douleur d’une mère à l’accouchement, la joie d’un parent lorsqu’il tient ce petit  être  folâtre pour la toute première fois dans ses bras. Un enfant c’est la douceur, la protection, la joie, le bonheur, l’amour. Malgré son caractère de turbulent,  son inconscience, sa naïveté, sa fragilité, on l’aime  toujours en tant que parent et adulte. C’est pourquoi « je me souviens « »

Du gamin que je fus…

Je me souviens

De la solitude

Je me souviens

D’hier… » Tout comme le poète qui exalte ses souvenirs d’enfants devenu grand.

L’œuvre de pabloemma laisse une grande place à la lettre, on pourrait dire sans risque de se tromper que c’est une grande lettre ouverte au monde, celle d’un père a un fils, d’un fils à sa mère, à sa société et même aux enfants de la terre. Bref les différents poèmes (comme eux, je n’étais qu’un gamin, mère battante, ne pleurs plus mon enfant, je serai avec toi …) de cette œuvre qui pourrait constituer un réconfort .Ces lettres sont la marque de son expressivité qui laisse place à la complainte infantile. Nous avons donc souvent l’écho d’un enfant prit dans les griffes de la solitude et les tourments du malheur. Cet enfant est bien souvent un orphelin donc le père est mort et qui cherche à  être l’ami de l’autre enfant en lui apportant la consolation qu’il recherche lorsqu’il déclare « je suis ton ami » afin d’établir entre eux une relation intime.

De plus, le poète donne à l’ensemble de son œuvre la candeur d’un enfant et la blancheur,  la pureté de son âme. C’est fort de cela que la métaphore n’est pas exagérée lorsque le poète nous déclare « qu’un enfant est amour ». Je crois, si je ne m’abuse qu’a la lecture de cette œuvre, vous en conviendrez avec moi comme je l’ai fais, de sa conclusion à la déclaration ci-avant.                                                                                                                                            

                                                                                          YanikDooh

Lire la suite...