Publications de johny asnan (5)

Black M à Verdun le plan a échoué

Je ne voulais pas écrire cet article mais je dois le faire.Black M a les yeux plus gros que le monde mais moins gros que le verdun! En effet, le rappeur français d'origine guinéene devrait chanté le 29 mai passé à la cérémonie officielle du centenaire de la bataille de Verdun . Mais suite a une polémique créée par les paroles de sa chanson Désolé avec le groupe Sexion d’Assaut sortie en 2010 où on entend black shady (autre surnom de black M) qualifier la France de« pays de kouffar », signifiant mécréant en arabe, il est passé d'invité à l'ennemis de la nation en quelques heures voilà ce qu'on appelle un changement d'ambiance. En effet, les élus et la Front national en quête d'action ont tenu cette polémique morducus pour pour dénoncer la venue de Black M à Verdun en faisant pression sur le maire de verdun qui finalement a cédé pour éviter le « risque de troubles à l’ordre public ». Sachant l'idéologie de la front national, Est ce que c'est vraiment pour ces paroles qu'ils sont contre black M ou c'est parcequ'il est black???? Comme le disait une autre parole de la chanson de sexion d'assaut << Ils embellissent le mal avec de l'élogence, parfum du diable, En apparence leurs mots sont clairs mais trompe comme la vodka >>. De toute les manières, c'est pas la première fois que les français d'origine étrangère subissent l'acharnement de la France où du moins de certains français qui ont toujours du mal a admettre la france des couleurs. Quand tout marche, les bi-nationaux sont des français mais a moindre faux pas, ils redeviennent des africains et c'est pas les joueurs ''français d'origine'' de l'equipe de france qui diront le contraire.
Lire la suite...

Les merveilles du dossier patient informatisé!

les médecins dans certains hopitaux en Afrique précipitent la mort des patients plus vite que le sida, l'hépatite C, le cancer ou autres maladies graves. Ils ont dépassé le stade ''d'erreur médicale'' et sont à l'stade de ''faute médicale'' ou du moins fautes professionnelles. Le premier reflexe du médecin lorsqu'on qu'il est en présence d'un patient dans un état grave est de lui transfuser le serum glucosé. Ce qui est normal, on suppose! puisqu'ils le font très souvent. Mais seulement que dans certain cas, le patient peut être un diabétique qui souffre du diabète sucré, alors en cas de transfusion du serum glucosé imaginer la suite! Pour éviter ces genres de drame plus ou moins bête, le médecin est tenu de verifier le carnet de santé du malade avant toute intervention médicale. Mais là où le bas blesse est qu'en Afrique noire et surtout au Tchad, le nombre de carnet de santé est égal au nombre de maladie contractée. C'est à dire, on paye le carnet de santé quand on est malade et après la guérrison, le carnet de santé va servir de papier hygènique, cahier de leçon pour le petit qui est cours primaire ou autre. Laissant aucune trace des antécedants de la maladie. Donnant ainsi l'occasion au médecin d'ajouter un nom de plus sur sa liste de victime. La faute ne revient pas forcement au médecin, ni au patient mais au système sanitaire. Est ce que les autorités chargées de la santé sont au courant qu'il existe une chose qui s'appelle dossier patient informatisé? A l'heure de la mondialisation et de NTIC, on a plus besoin de se promener avec un carnet de santé en main comme un policier avec son sifflet ou un prisonnier avec les menottes. Il suffit juste de mettre en place le DPI (dossier patient informatisé) qui contiendra tous les antécedants médicaux et accèssible partout dans le monde pour sauver des vies et permettre aux medecins de faire plus éfficacement leur travail. Vivement que ce DPI arrive au Tchad mais en attendant, on attend!
Lire la suite...

L'europe ou les griffes de la mer

Le jour oû ma vie a changé. tout a l'air normal pour avoir un samedi comme les autres. En effet, le décor montre que rien ne manque au rendez-vous: les vacarnes des enfants qui font des navettes les pieds nus sur le bord du terrain du foot, des mamans assisent sur les bancs de bois qui vendent des beignets aux haricots, des boutiquiers qui se prèssent pour ouvrir leurs boutiques sous la menace des clients qui ont déja pris les lieux d'otage pour payer du sucres, thé etc. C'est en ce moment précis, que moi aussi je m'arrête devant la boutique de ALI, appelé par les gens du quartier ''Ali le boutiquier''. ''Ali le boutiquier'' me fournit toujours à crédit des provisions et des boissons énergétiques que je prenais avant d'aller jouer au foot sur le terrain du quartier avec mes camarades étudiants sous le regard très supporter de ma mère et mes deux petites soeurs. Mais ce matin là, ''Ali le boutiquier'' n'était pas d'humeur à causer. À première vue , je me suis dit que c'était parceque je n'avais pas encore réglé son dernier crédit que je devrais solder quelques jours plutôt. Mais bon, c'était seulement 9500 f cfa donc pas grave. C'est alors là que je décide de lui sortir ma technique secrète de demande de crédit. Je lui fais un grand sourire et je commence par le saluer et demander d'après tous les membres de sa famille y compris pipo le tout nouveau chien adopté. Cette technique marche à tous les coups, même le commerçant le plus véreux ne peut pas y résisté. Mais cette fois ci avant même que je ne lui fasse ma prise de finition qui me permettra de repartir avec le butin , il me dit doucement que yusef est resté entre les griffes de la mer... Je couru aussitôt me jeter dans les bras de ma mère sous le regard du gens quartier. Tout le monde était resté ebailli et surtout les enfants du quartier qui ne comprenaient pas pourquoi un vieu de 21 ans se jete dans les bras de sa mère comme un bébé. Vous aussi vous allez vous posez la même question car Je ne vous ai pas encore parlé de yusef! Petit cours sur yusef: yusef est un jeune libyen que j'ai connu dans le quartier, son accent bizarre genre arabe faisait que les enfants aimaient bien se marrés de lui et enfin, il était aussi le cousin de ''Ali le boutiquier''. (bon! À ce niveau vous connaissez déjà yusef autant que les gens du quartier). On passait souvent les soirées à causer. Un jour, par curiosité je lui ai demandé pourquoi il est venu chez son cousin ''Ali le boutiquier '' ? Alors, il me raconte qu'il a quitté TRIPOLI à cause de la guerre et il compte rejoindre l'Espagne! -Héé mon frère en tout cas l'Espagne n'est pas ici au Tchad hein! Lui ai je répliqué. Après avoir ri comme un fou, il me reponda qu'il était juste venu chercher un peu de sou avec son cousin car il a trouvé un bon passeur. C'est alors là qu'on s'est mis d'accord pour venir en Espagne tous deux. (bon! À ce niveau vous savez quelque chose de plus sur yusef et moi que les gens du quartier et ma famille). Je me suis mis à pratiquer une gestion appliquée à la ''pingritude'' pour économiser. Car depuis longtemps je savais qu'un jour à l'autre j'allais quitter ce continent pour l'Europe. Après avoir réussi à économiser un millions de f cfa, je ne parvenais plus à faire mieux alors j'ai décidé de prêter à yusef ,om argent pour son voyage et une fois en Europe, il aura beaucoup d'argent et me fera venir derrière lui la-bas au pays de la liberté loin des guerres, famine, paludisme et autres. Là où les gens vivent et non survivent. Depuis qu'il est reparti à TRIPOLI, on s'appelle de temps en temps et je savais qu'il allait quitter le vendredi pour l'espagne dans l'un de ces embarquements dérisoires mais je ne savais pas qu'il allait se noyer avec mes 1 millions comme quoi ça n'arrive pas seulement aux autres. (maintenant vous et moi comprenons déjà pourquoi suis tomber dans les bras de ma mère sauf les gens du quartier et ma mère qui ne savent rien du tout mais comment les expliquer? ). J'ai tenté d'expliquer la situation à ma mère mais les mots ne venaient pas. Je pense que les enfants croient que suis devenu fou! Pour moi c'était juste un à dieu à mon rêve européen, je me suis dit: plus jamais ne je penserai à quitter l'Afrique. Sans parler, ma mère me lance un regard du genre le regard qu'on fait juste avant de dire: '' t'es bète ou bien?''
Lire la suite...

L'europe ou les griffes de la mer

Le jour oû ma vie a changé. tout a l'air normal pour avoir un samedi comme les autres. En effet, le décor montre que rien ne manque au rendez-vous: les vacarnes des enfants qui font des navettes les pieds nus sur le bord du terrain du foot, des mamans assisent sur les bancs de bois qui vendent des beignets aux haricots, des boutiquiers qui se prèssent pour ouvrir leurs boutiques sous la menace des clients qui ont déja pris les lieux d'otage pour payer du sucres, thé etc. C'est en ce moment précis, que moi aussi je m'arrête devant la boutique de ALI, appelé par les gens du quartier ''Ali le boutiquier''. ''Ali le boutiquier'' me fournit toujours à crédit des provisions et des boissons énergétiques que je prenais avant d'aller jouer au foot sur le terrain du quartier avec mes camarades étudiants sous le regard très supporter de ma mère et mes deux petites soeurs. Mais ce matin là, ''Ali le boutiquier'' n'était pas d'humeur à causer. À première vue , je me suis dit que c'était parceque je n'avais pas encore réglé son dernier crédit que je devrais solder quelques jours plutôt. Mais bon, c'était seulement 9500 f cfa donc pas grave. C'est alors là que je décide de lui sortir ma technique secrète de demande de crédit. Je lui fais un grand sourire et je commence par le saluer et demander d'après tous les membres de sa famille y compris pipo le tout nouveau chien adopté. Cette technique marche à tous les coups, même le commerçant le plus véreux ne peut pas y résisté. Mais cette fois ci avant même que je ne lui fasse ma prise de finition qui me permettra de repartir avec le butin , il me dit doucement que yusef est resté entre les griffes de la mer... Je couru aussitôt me jeter dans les bras de ma mère sous le regard du gens quartier. Tout le monde était resté ebailli et surtout les enfants du quartier qui ne comprenaient pas pourquoi un vieu de 21 ans se jete dans les bras de sa mère comme un bébé. Vous aussi vous allez vous posez la même question car Je ne vous ai pas encore parlé de yusef! Petit cours sur yusef: yusef est un jeune libyen que j'ai connu dans le quartier, son accent bizarre genre arabe faisait que les enfants aimaient bien se marrés de lui et enfin, il était aussi le cousin de ''Ali le boutiquier''. (bon! À ce niveau vous connaissez déjà yusef autant que les gens du quartier). On passait souvent les soirées à causer. Un jour, par curiosité je lui ai demandé pourquoi il est venu chez son cousin ''Ali le boutiquier '' ? Alors, il me raconte qu'il a quitté TRIPOLI à cause de la guerre et il compte rejoindre l'Espagne! -Héé mon frère en tout cas l'Espagne n'est pas ici au Tchad hein! Lui ai je répliqué. Après avoir ri comme un fou, il me reponda qu'il était juste venu chercher un peu de sou avec son cousin car il a trouvé un bon passeur. C'est alors là qu'on s'est mis d'accord pour venir en Espagne tous deux. (bon! À ce niveau vous savez quelque chose de plus sur yusef et moi que les gens du quartier et ma famille). Je me suis mis à pratiquer une gestion appliquée à la ''pingritude'' pour économiser. Car depuis longtemps je savais qu'un jour à l'autre j'allais quitter ce continent pour l'Europe. Après avoir réussi à économiser un millions de f cfa, je ne parvenais plus à faire mieux alors j'ai décidé de prêter à yusef ,om argent pour son voyage et une fois en Europe, il aura beaucoup d'argent et me fera venir derrière lui la-bas au pays de la liberté loin des guerres, famine, paludisme et autres. Là où les gens vivent et non survivent. Depuis qu'il est reparti à TRIPOLI, on s'appelle de temps en temps et je savais qu'il allait quitter le vendredi pour l'espagne dans l'un de ces embarquements dérisoires mais je ne savais pas qu'il allait se noyer avec mes 1 millions comme quoi ça n'arrive pas seulement aux autres. (maintenant vous et moi comprenons déjà pourquoi suis tomber dans les bras de ma mère sauf les gens du quartier et ma mère qui ne savent rien du tout mais comment les expliquer? ). J'ai tenté d'expliquer la situation à ma mère mais les mots ne venaient pas. Je pense que les enfants croient que suis devenu fou! Pour moi c'était juste un à dieu à mon rêve européen, je me suis dit: plus jamais ne je penserai à quitter l'Afrique. Sans parler, ma mère me lance un regard du genre le regard qu'on fait juste avant de dire: '' t'es bète ou bien?''
Lire la suite...

Tchad: François holande dans le noir?

A la veille de l'arrivée du président français à N'djaména, capitale est toujours sous les délestages intempestibles! En effet, la société tchadienne d'électricité n'a pas fait semblant de donner du jus à plusieurs quartiers déjà habitués a resté dans le noir pendant des semaines voire même des mois. Cette situation fait plutôt le bonheur des vendeurs d'essence et des chinois qui profitent pour vendre aux tchadiens toutes sortes de gadgets pour s'éclairer. Si cette situation ne dit plus rien à la majorité de la population qui déja s'est adaptée, il y en a une partie qui espérait vraiment des changements au courant de la semaine et pense que la ville sera éclairée juste pour faire bonne figure devant le président français. Quand même! On parle de "la vitrine de l'Afrique centrale" (ndlr N'djamena). Mais le comble est que c'est pas le cas. "la vitrine de l'Afrique centrale" n'est pas toujours éclairée et comme dans mon pays, quand ma maison est éclairée, c'est tout le pays qui est éclairée. C'est ce que pense certains habitants qui n'ont jamais connu de délestage. Donc... On fait avec! mais il reste à savoir si on peut parlé de la sécurité de la sous region dans un pays qui est dans le noir? Je prie qu'il ait pas de délestage dans l'hotel du président français, si non c'est groupe électrogéne, on va démarré et lui même sera obligé d'abrégé son agenda. En attendant wait and see!
Lire la suite...